Louis-Claude Vincent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis-Claude Vincent
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Le Puy-en-Velay
Décès (82 ans)
Marsat
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession

Louis-Claude Vincent, né le au Puy-en-Velay et mort le à Marsat, est un ingénieur hydrologue français, diplômé de l'École supérieure des travaux publics (promotion 1925). Il a également publié des essais notamment sur la notion d'eau parfaite[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fondateur de la bio-électronique en 1948[2]. En collaboration avec le Dr Jeanne Rousseau à partir de 1956, il fonde le centre de recherche bio-électronique à Avrillé (Maine-et-Loire) entre 1961-1964. Il est professeur en hygiène alimentaire dans un établissement libre d'enseignement supérieur à l'École d'anthropologie de Paris entre 1955 et 1960, où il donne notamment des cours sur les boissons[3].

Il est le cofondateur de la Société internationale de bio-électronique Vincent (SIBEV) avec le médecin allemand le Dr Franz Morell.

Il a figuré au comité de patronage de Nouvelle École[4].

Critique de la bio-électronique de Vincent[modifier | modifier le code]

Le caractère scientifique dont se réclame la bio-électronique de Vincent n'est pas reconnu par la communauté scientifique ; La bio-électronique de Vincent fonctionnerait sur ce que le physicien français Sébastien Point, chroniqueur pour la revue science et pseudoscience, qualifie d'« apparente scientificité »[5]. Dans un autre article, le même auteur alerte également sur les passerelles existantes entre différentes pseudo-science comme notamment la bioélectronique de Vincent, la géobiologie, ou encore la chromathérapie et dénonce la naissance d'un « corpus pseudoscientifique autosuffisant »[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bio-Electronique Vincent - Évolution de 1952 à 1986, Éditions Stec, 1979.
  • Traité de bio-électronique, Éditions Stec, 1979.
  • Le paradis perdu de Mu, Éditions de la Source, 1969.
  • Aperçu sur la bio-électronique, Pacomhy, 1954.

En collaboration avec son frère Pierre :

  • Louis-Claude Vincent et Pierre Vincent Aménagement hydro-électrique des Alpes occidentales, projet franco-italo-suisse dit de Val-d'Isère, d'après MM. Louis-Claude et Pierre Vincent frères, 1948.
  • Louis-Claude Vincent et Pierre Vincent Vincent frères Louis-Claude et Pierre, Considérations diverses sur l'énergie hydro-électrique, base de l'économie moderne et richesse des nations , 1948.
  • Fluid-Testing Device, United Stated Patent number: 2886771, 14 juin 1955, délivré en mai 1959[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]