Louis-Charles-Emmanuel de Coëtlogon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis-Charles-Emmanuel de Coëtlogon, par Nadar

Louis-Charles-Emmanuel, comte de Coëtlogon, né à Paris le et mort à Paris, le [1], est un officier, préfet et écrivain français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, il prend rang dans l'armée en 1834, avec le grade de sous-lieutenant, et donne sa démission en 1840. Il se trouve en Algérie en 1847 et prend part en amateur à l'expédition de la Kabylie.

Il publie dans les journaux un assez grand nombre de romans, nouvelles et contes en vers, ainsi qu'un Voyage en Algérie (1848).

Nommé sous-préfet de Bressuire en 1849 et de Rochefort en 1851, il administre à partir de 1853[2] les préfectures de l'Ain, de la Haute-Vienne, du Loiret et des Pyrénées-Orientales[3].

Officier de la Légion d'honneur en 1861[4], il en est exclu en 1874 suite à des malversations[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la ville de Paris du 24 novembre 1886
  2. Préfet de l'Ain à partir d'avril 1853. Voir Journal d'Hippolyte Fortoul sur Google Livres, publié par G. Massa-Gille, vol. 2, Droz, 1989, p. 171, note 1, sur le .
  3. COËTLOGON, Louis Charles Emmanuel de, Dossiers individuels de préfets (1800-1880), Archives Nationales
  4. Dans son état initial, cet article est pris quasi littéralement de G. Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Paris, 4e éd., 1870, p. 418. Pour l'année de décès, voir Journal d'Hippolyte Fortoul}}, publié par G. Massa-Gille, vol. 2, Droz, 1989, p. 171, note 1, sur le , consultable sur Google livres.
  5. Cette mention est rapportée dans son dossier à la Chancellerie de la Légion d'Honneur : voir sur la base Léonore.

Articles connexes[modifier | modifier le code]