Louis-Alexandre Cabié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis-Alexandre Cabié
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Louis-Alexandre Cabié (Dol-de-Bretagne, Ille-et-Vilaine, - Bordeaux, Gironde, ) est un peintre naturaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Henri Harpignies et de Hippolyte Pradelles, Cabié s'installe à Bordeaux vers 1873 et travaille dans la région, sur le motif. Il effectue de nombreux séjours en Saintonge, où il dépeint la campagne et les bords de la Charente près de Cognac. Les rives de l'estuaire de la Gironde, les vues de Royan ou les roches de Saint-Georges-de-Didonne seront sont terrain de jeu régulier jusqu'à la fin de sa vie. Durant sa vie bordelaise, il se déplacera en Périgord où il rencontrera sa seconde épouse. A partir de 1892, près d'un tiers de ses travaux s'effectueront sur les berges de la Vézère toujours à proximité du haut lieu historique des Eyzies. Il travaille également pour la manufacture Vieillard à Bordeaux, et exécute ses paysage sur des vases. Trois d'entre eux sont visibles au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux. En 1887, il expose certaines de ses œuvres au Salon des artistes français où on le retrouve tout au long de sa carrière, remportant les médailles méritées. En 1908 il est fait Chevalier de la Légion d'honneur avec pour parrain son maître et ami Harpignies. Il meurt à Bordeaux en 1939, dans une misère que beaucoup d'artistes ont connue. Il est enterré au cimetière de la Chartreuse dans un caveau réunissant plus de 150 artistes. Une rue perpétue son souvenir, bien que le marché de l'art permette de voir couramment ses œuvres tenant une cote justifiée.

Cabié peint de nombreuses œuvres représentant des paysages des régions qu'il affectionne : en Saintonge (Charente et Charente-Maritime), il réalise notamment « La Charente à Cognac » ainsi que de nombreuses toiles représentant la région de Royan et Saint-Georges-de-Didonne, où il aime venir trouver l'inspiration : « Clair de lune au bord de mer », « La corniche à Saint-Georges-de-Didonne », « Saint-Georges-de-Didonne, près de Royan » (1902), etc. En Vendée, il séjourne sur l'île de Noirmoutier, où il exécute notamment un « Sous-bois sur l'île de Noirmoutier ». En Bordelais, il peint, entre autres, une « Porteuse d'eau en sous-bois »; en Périgord, il réalise un « Paysage de Dordogne » et une « Barque au crépuscule sur la Dordogne ».

Certaines des œuvres de Cabié sont exposées au Musée des beaux-arts de Bordeaux, au Musée des beaux-arts d'Angers, au Musée Goya de Castres, et bien d'autres.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 224
  • Bénézit, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :