Louie Media

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Louie Media
logo de Louie Media

Création 21 décembre 2017
Fondateurs Charlotte Pudlowski et Mélissa BounouaVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique SAS
Slogan Ressentir le monde[1]
Siège social Paris
Direction Mélissa Bounoua, Charlotte Pudlowski, Katia Sanerot
Activité Édition et diffusion de programmes radio
Effectif 15
SIREN 834333205[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.louiemedia.com

Louie Media est un studio de podcasts français, lancé en mars 2018 par Mélissa Bounoua et Charlotte Pudlowski. Le studio produit aujourd’hui plusieurs émissions dont Émotions, Passages, Injustices, Le Book Club, et Travail (en cours). Les formats y sont variés, avec des épisodes très courts (Entre), ou beaucoup plus longs (Injustices), des interviews, témoignages, propos d’experts…

En juin 2021, le studio revendique plus de 400 000 écoutes par mois[3] en France. Il emploie 15 salariées.

Louie Media est membre fondateur de l'organisation PIA (Producteurs indépendants audio)[4].

Le , Telerama révèle dans une longue enquête[5] de nombreux cas de souffrances au travail, d’humiliations au sein de Louie Media, plusieurs salariés et associés évoquant un régime de terreur mené par les fondatrices Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua[6],[7].

En , le studio signe un accord avec le groupe Mediawan pour l'adaptation de ses podcasts en œuvre audiovisuelle[8].

Programmes de Louie Media[modifier | modifier le code]

Louie Media produit neuf podcasts en son nom : Entre, Manger, Émotions, Injustices, Le Book Club, Une Autre Histoire, Travail (en cours), Fracas et Passages.

Entre[modifier | modifier le code]

Créé en mars 2018, Entre est le premier podcast diffusé par Louie Media. La saison 1 suit le parcours de la jeune Justine, 11 ans, pendant l’année de son entrée en 6ème au micro de Charlotte Pudlowski[9]. Le podcast de 26 épisodes a été classé parmi les 10 meilleurs podcasts de 2018 par Les Inrockuptibles[10]. La saison 2 de Entre, sortie en novembre 2019 et disponible en exclusivité sur Spotify pendant un an, donne la parole à Julie (8 ans) et Lucien (11 ans) qui racontent au micro de leur belle-mère Brune Bottero comment grandir et se construire au sein d’une famille recomposée[réf. souhaitée][11].

Manger[modifier | modifier le code]

Créé en juillet 2018, Manger[12] est le deuxième podcast lancé par le studio Louie Media. Ce podcast, anciennement appelé Plan Culinaire[13], interroge les habitudes et les comportements alimentaires. Parmi les 24 épisodes disponibles, de nombreux thèmes sont abordés comme l’origine de nos (dé)goûts alimentaire, la surconsommation de nourriture au moment des fêtes, les raisons qui nous poussent à faire des heures de queue pour manger une pizza ou le pouvoir nostalgique des aliments.

Émotions[modifier | modifier le code]

Créé en , le podcast Émotions compte aujourd’hui[Quand ?] deux saisons et plus de 30 épisodes. Cette émission a pour but de comprendre ce que l’on ressent et d'où viennent les émotions que l’on éprouve[14].

En , 'Emotions' fait l'objet d'une adaptation littéraire co-éditée avec les éditions Les Arènes. L'ouvrage collectif est signé par Cyrielle Bedu, Agathe Le Taillandier, Paloma Soria Brown et Maud Ventura. Tiré à 10 000 exemplaires, le livre explique à partir des témoignages recueillis par le podcast, les origines de tous les ressentis humains (colère, anxiété, hypersensibilité, nostalgie, amour)[15].

Injustices[modifier | modifier le code]

Créé en , le podcast Injustices décortique les injustices structurelles. La première saison, une enquête en 5 épisodes de Clara Garnier-Amouroux, est consacrée au sexisme et au harcèlement dans le milieu du journalisme à la suite des révélations de la Ligue du LOL[16]. La deuxième saison, intitulée « Ou peut-être une nuit » (en référence à la chanson de Barbara L’aigle noir), est une enquête en 6 épisodes de Charlotte Pudlowski sur la fabrique du silence autour de l’inceste[17]. L'auteure tire un fil qui met en lumière les mécanismes de silence et de honte en rencontrant victimes, spécialistes et scientifiques pour comprendre et faire comprendre l'étendue de ces violences faites aux enfants. Charlotte Pudlowski a reçu pour ce documentaire le prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia, une première dans l'industrie du podcast[18]. Il sera adapté en ouvrage littéraire chez Grasset en septembre 2021[19].

Le Book Club[modifier | modifier le code]

Créé en , le Book Club est le podcast qui aide à renouveler sa bibliothèque grâce à de grandes lectrices qui font partagent leurs bibliothèques et le livre qui a compté pour elle à un moment charnière de leur vie[20].

Une Autre Histoire[modifier | modifier le code]

Créé en , le podcast Une Autre Histoire met en lumière le parcours de femmes qui ont été effacées de l’histoire. La première saison[21] raconte la naissance du cinéma à travers la figure d’Alice Guy, première réalisatrice de films de fiction dont le nom a été effacé des livres d’histoire.

Travail (en cours)[modifier | modifier le code]

Créé en , le podcast Travail (en cours) questionne nos habitudes de travail et sa place dans nos vies[22]. Dans un format qui mélange analyses, paroles d’experts et témoignages, ce podcast traite de nombreux sujets comme le deuil du job idéal, la tenue de travail, la semaine de quatre jours, le bore-out, la hiérarchie des métiers ou l’injonction à la pédagogie des personnes racisées en entreprise.

Fracas[modifier | modifier le code]

Créé en coproduction avec Radio Nova en septembre 2020, Fracas est une chronique radio et sa déclinaison podcast dans laquelle Charlotte Pudlowski interroge des personnalités et des anonymes sur leur rapport à la parole[23]. Chaque jeudi, en compagnie de ses invités, elle se demande pourquoi c’est parfois si difficile de parler.

Passages[modifier | modifier le code]

Créé en , Passages est un podcast d’histoires vraies qui interroge l’importance du point de vue et de la subjectivité dans chaque récit[24]. Chaque épisode, à l’aide d’une ou de plusieurs voix, fait entendre comment une même histoire peut être racontée différemment.

Ne l’oubliez pas[modifier | modifier le code]

Ne l’oubliez pas donne la parole à quatre survivantes de la déportation[25].

Productions de Louie Creative[modifier | modifier le code]

Louie Media produit également des podcasts pour d’autres : les productions externes représentent 80 % du chiffre d’affaires de la société[26]. Notamment pour Spotify, Sybel, Canal +, BirchBox, American Express, Crédit Agricole ou Guerlain[27]

En 2016, Charlotte Pudlowski lançait le podcast Transfert chez Slate.fr[28], Louie en a assuré la production jusqu'en .

Fondatrices et actionnaires[modifier | modifier le code]

Charlotte Pudlowski (ex rédactrice en chef de Slate.fr) et Mélissa Bounoua (ex rédactrice en chef adjointe de Slate.fr) créent Louie Media fin 2017[29].

Le réalisateur Alexandre Mognol qui a trouvé le nom de l'entreprise raconte qu'il était prévu qu’il devienne directeur général délégué du studio, et en possède 33 %. Mais Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua lui proposent finalement qu'un poste de salarié et seulement 5 % des parts de la société. « C’est arrivé soudainement, alors que je bossais dur sur certains projets, dont Transfert et Plan culinaire, explique-t-il à Télérama. Après avoir partagé durant sept mois mes idées de réalisation, des méthodes de travail, et fait les premiers enregistrements dans mon home studio, elles ont finalement souhaité me laisser sur le côté, juste avant de signer les statuts. »[5]

En , Louie Media annonce sa première levée de fonds: 450 000 euros levés auprès de business angels, parmi lesquels Olivier Fleurot (ancien de Publicis, Financial Times et Les Échos), Orla Noonan (présidente d'Adevinta, administratrice de l’AFP et d'Iliad), Mikaël Aubertin et Julia Perroux (fondateurs de la start-up Good Goût), mais aussi Sylvie Hoarau du groupe Brigitte[26].

Le même mois, Katia Sanerot (ancienne collaboratrice de Madame Figaro) les rejoint comme directrice générale et associée[30].

Accusations de harcèlement[modifier | modifier le code]

Le , Télérama dévoile le résultat d’une enquête avec une dizaine de témoignages de salariés, anciens salariés et anciens collaborateur de l’entreprise. L'hebdomadaire rapporte qu'en trois ans d'existence, vingt personnes ont été employées par l'entreprise, dont neuf l'ont quittée rapidement, voire précipitamment[7]. De nombreux cas de souffrances au travail, harcèlement moral, d’humiliations au sein de l’entreprise sont révélés, plusieurs salariés et ex-salariés évoquant un management de la terreur mené par les deux dirigeantes Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua et contraires aux valeurs féministes mises en avant par l'entreprise[31],[6],[7]. « Dans cette entreprise, on ne m’a pas managée, mais seulement écrasée et manipulée émotionnellement » assure notamment une ancienne collaboratrice qui témoigne dans le magazine[5]. Dans les conclusions d'une enquête révélée par Mediapart, l'association Prenons la une rapporte qu' « au moins neuf salariées » ont été victimes d'un « management qualifié de violent via une surcharge de travail », d’« humiliations personnelles, dénigrement professionnel (entraînant au moins deux burn-out reconnus par les médecins) » ou d’« une mise en concurrence des salariées ». Selon les enquêtrices de l’association, « tous les éléments accumulés conduisent à la définition légale du harcèlement moral »[32].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview : « Mélissa Bounoua (Louie Media) : « Notre objectif est de faire ressentir le monde » », sur cbnews.fr,
  2. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. « Audiences ACPM», sur acpm.fr, (consulté le )
  4. « "PIA" veut fédérer la production audio indépendante », sur lalettre.pro,
  5. a b et c Christelle Murhula avec Laurence Le Saux, « Derrière la belle vitrine Louie Media, un management qui fait des dégâts », sur Télérama, (consulté le )
  6. a et b Christine Mateus, « Girl boss ou reine des abeilles : ces stéréotypes qui plombent l’avancée des femmes en entreprise » Accès payant, sur Leparisien.fr, (consulté le )
  7. a b et c Lou Fritel, « Fémini-business : ces entrepreneuses féministes mises en cause pour leur management » Accès libre, sur Marianne.fr, (consulté le )
  8. « Accord entre Louie Media et Mediawan pour l'adaptation de podcasts en œuvres audiovisuelles », sur L'ADN, (consulté le )
  9. « Entre Mélissa et Charlotte », sur Les Inrockuptibles, (consulté le )
  10. « Nos 10 meilleurs podcasts de 2018 », sur Les Inrockuptibles, (consulté le )
  11. Laurence Le Saux, « Podcast : école, famille et chamailleries, un an dans l’intimité de deux enfants », sur telerama.fr, (consulté le )
  12. Christelle Murhula, « Food : 8 podcasts à déguster de toute urgence », sur vanityfair.fr,
  13. « Flakes news sur Louie Media », sur telerama.fr,
  14. « "Émotions", le podcast qui dissèque nos sentiments », sur Télérama.fr, (consulté le )
  15. « Un podcast de Louie Media adapté en livre », sur Livres Hebdo (consulté le )
  16. « Injustices, le podcast qui se penche sur le «paradoxe médiatique» », sur lopinion.fr,
  17. « Comment a été fabriquée "Ou peut-être une nuit", série de podcasts inédite sur l'inceste », sur europe1.fr,
  18. « Les lauréats du Prix Philippe Chaffanjon 2021 », sur Radio France (consulté le )
  19. « Charlotte Pudlowski, l'ouïe fine », sur Stratégies, (consulté le )
  20. « "Au cœur du racisme anti-asiatique", "Le Book Club - Faïza Guène"... Les podcasts de la semaine », sur nouvelobs.com,
  21. « "Une Autre Histoire" : le podcast qui redonne aux femmes oubliées leur juste place », sur madame.lefigaro.fr,
  22. « Travail (en cours), le podcast qui décortique nos questionnements au travail », sur start.lesechos.fr,
  23. « Radio Nova et Louie Media lancent le podcast "FRACAS" », sur cbnews.fr,
  24. « « Passages » : le désaccord qui transporte », sur causette.fr,
  25. « Podcast : “Ne l’oubliez pas”, les dernières voix de la Shoah », sur Télérama, (consulté le )
  26. a et b « Première levée de fonds pour le studio de podcasts Louie Media », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  27. « Louie Media annonce une levée de fonds de 450 000 euros », sur lalettre.pro,
  28. « Et si le podcast audio prenait sa revanche sur la vidéo ? », Libération,‎ (lire en ligne).
  29. « Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua, inséparables du podcast », sur letemps.ch,
  30. « Katia Sanerot DG de Louie Media », sur cbnews.fr,
  31. Khedidja Zerouali, « Anxieté et burn-out : les travailleuses du podcast peinent à faire respecter leurs droits », sur Mediapart, (consulté le )
  32. Khedidja Zerouali, « Anxieté et burn-out : les travailleuses du podcast peinent à faire respecter leurs droits », sur mediapart.fr,