Louchy-Montfand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louchy-Montfand
L'église Saint-Pourçain et son caquetoire.
L'église Saint-Pourçain et son caquetoire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Saint-Pourçain-sur-Sioule
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Pierre Bidet
2014-2020
Code postal 03500
Code commune 03149
Démographie
Population
municipale
433 hab. (2014)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 28″ nord, 3° 14′ 47″ est
Altitude Min. 241 m
Max. 342 m
Superficie 5,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Louchy-Montfand

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Louchy-Montfand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Louchy-Montfand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Louchy-Montfand
Liens
Site web http://louchy-montfand.planet-allier.com/

Louchy-Montfand est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Louchy-Montfand est un village situé au centre du département de l'Allier[1], à 3,5 km à l'ouest de Saint-Pourçain-sur-Sioule[2], à 29,8 km au sud du chef-lieu du département Moulins[3], toutefois plus éloigné que Vichy (24,1 km)[4]. Toutes ces distances s'entendent à vol d'oiseau.

Ses communes limitrophes sont[5] :

Communes limitrophes de Louchy-Montfand
Bransat Saulcet
Louchy-Montfand Saint-Pourçain-sur-Sioule
Cesset Montord

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les routes départementales 46 (liaison de Montmarault à Saint-Pourçain-sur-Sioule), 115 (vers Montord) et 130[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune résulte de la réunion des anciennes communes de Louchy et de Montfand en 1830. Avant 1789, ces communes faisaient partie de l'ancienne province d'Auvergne[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Louchy-Montfand
La mairie de Louchy-Montfand
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2012 Antonin Josselin    
janvier 2013 en cours Pierre Bidet[Note 1],[8] DVD Cadre de banque en retraite

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 433 habitants, en diminution de -3,13 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480 489 504 490 639 658 686 633 659
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
624 629 671 601 593 592 582 608 656
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
671 669 656 570 529 501 463 438 383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
399 385 348 361 378 424 451 436 433
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Louchy-Montfand dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[13].

Les collégiens se rendent à Saint-Pourçain-sur-Sioule[14], tout comme les lycéens[15].

Économie[modifier | modifier le code]

Les vendanges au pied du château de Montfand (carte postale ancienne)
Les vendanges au pied du château de Montfand (carte postale ancienne)

L'une des activités de la commune est la viticulture : la commune fait partie du terroir de l'AOC saint-pourçain.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pourçain. Église romane inscrite aux Monuments historiques. Des fresques ont été redécouvertes en 2004 et sont en cours de restauration ; en dehors de motifs décoratifs, trois scènes apparaissent : une adoration des mages ; un moine qui amène un pénitent, la corde au cou, devant le Christ ; un personnage vêtu de noir, qui reste à identifier[Note 3].
  • Château de Montfand, XIVe siècle, M.H.
  • Château de La Motte. Situé dans un parc de 5 hectares, dans le bourg de Louchy, c'est une demeure du XIXe siècle remaniée par la suite, qui a succédé à un château plus ancien. Le fief de La Motte est attesté depuis le XIVe siècle ; il a appartenu successivement aux familles d'Avenière, de Baudreuil, de Montbrun. En 1702, le château est vendu à un riche bourgeois, Pierre Desrolines, fermier général du domaine du duché de Bourbonnais, dont les descendants prennent le nom de Desrolines de La Motte ; en 1884, il entre par mariage dans la famille de Pardieu à laquelle on doit la reconstruction. Le château est une construction rectangulaire à trois niveaux, plus un niveau de combles, couverte d'un toit à deux croupes ; à chaque angle est accolée une tour ronde à toiture conique. Une tour octogonale partiellement engagée dans la façade et un peu décentrée abrite l'escalier qui dessert les étages[17]. Le château est devenu aujourd'hui un hôtel et lieu de réception.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Louchy-Montfand sur le site de l'Institut géographique national (archive)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Élu le 25 janvier 2013, en remplacement d'Antonin Josselin, démissionnaire[7].
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  3. L'association Saint-Roch, qui se consacre à la sauvegarde du monument, a remporté un prix de 5 000 euros, offert par l'hebdomadaire Pèlerin[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Louchy-Montfand », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  2. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Saint-Pourçain-sur-Sioule », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  3. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Moulins », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  4. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  5. a et b Carte de Louchy-Montfand sur Géoportail.
  6. Robert de Vaugondy, Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne, 1753.
  7. « Pierre Bidet, nouveau maire de Louchy-Montfand », sur La Semaine de l'Allier, .
  8. « Liste nominative des maires de l'Allier », sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 6 juin 2014).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « École élémentaire publique », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 12 novembre 2015).
  14. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 12 novembre 2015).
  15. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 12 novembre 2015).
  16. La Montagne, 10 novembre 2011, p. 5.[réf. incomplète]
  17. René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0), p. 205.