Louannec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Côtes-d'Armor
Cet article est une ébauche concernant une commune des Côtes-d'Armor.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Louannec
Louannec vue de Perros-Guirec.
Louannec vue de Perros-Guirec.
Blason de Louannec
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Perros-Guirec
Intercommunalité Lannion-Trégor Communauté
Maire
Mandat
Gervais Egault
2014-2020
Code postal 22700
Code commune 22134
Démographie
Gentilé Louannecain, Louannecaine
Population
municipale
3 022 hab. (2013)
Densité 217 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 41″ Nord 3° 24′ 34″ Ouest / 48.7947222222, -3.40944444444
Altitude 90 m (min. : 0 m) (max. : 108 m)
Superficie 13,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Louannec

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Louannec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Louannec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Louannec
Liens
Site web Le site de la commune de Louannec

Louannec [luanɛk] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.
Elle a un petit bourg avec un bar-tabac, deux boulangeries, une pharmacie, un gymnase et bien d'autres encore. Elle a aussi un quartier nouveau : Pen Ker.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Louannec se situe sur la côte de granit rose à proximité de Perros-Guirec, station balnéaire. Louannec fait partie de l'arrondissement de Lannion et de la structure intercommunale Lannion-Trégor Agglomération.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Louannec apparaît pour la première fois dans la charte apocryphe de 1160 énumérant les possessions des Hospitaliers et des Templiers en Bretagne[1], sous la forme Loganoc, composée du breton loc[2], qui remonte au latin locus, signifiant lieu consacré, tel un ermitage ou une aumônerie, et du nom Guennoc[3], saint breton du VIIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois à vocation plutôt agricole, Louannec fut défrichée dès le Néolithique. Le territoire de Louannec recèle des traces d'occupation gauloise et les restes antiques d'un atelier de bouilleur de sel.-

À la fin du XIe siècle, les seigneurs de Coat-Guézennec bâtissent une maison forte sur une motte. Au XIIe siècle, on édifie la première église paroissiale, dont saint Yves est le recteur de 1292 jusqu'à sa mort, 1303. Fief de la seigneurie de Barac'h jusqu'au XVe siècle, Louannec passe sous la domination des Tournemine et des Philippe, puis des Cosquer de Plounévez-Moëdec, et enfin des le Pelletier de Rosanbo en 1688. Louannec devient commune en 1790. En 1885 et jusqu'à sa mort, en 1892 Ernest Renan y fixe sa résidence d'été.

La commune est actuellement en pleine expansion, et est devenue résidentielle. Elle a su tirer profit de la proximité de Lannion pour le bassin d'emploi, et de Perros-Guirec pour le tourisme.

Il y a aussi le louannecain qui est une spécialité du boucher de Louannec.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au premier bandé d'or et de gueules à la gerbe de blé d'argent brochant sur le tout, au second d'azur au chevron d'argent accompagné, en chef, d'une sterne de sable et, en pointe, de trois besants aussi d'argent mal ordonnés ; le tout sommé d'un chef d'argent chargé de cinq mouchetures d'hermine de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
.... .... Pierre Bourdellès Centriste Agriculteur
Conseiller général, député (1958-1978)
1987 2014 Jean Nicolas PS  
2014 en cours Gervais Egault PS Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 450 1 232 1 250 1 390 1 599 1 616 1 601 1 750 1 740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 720 1 656 1 618 1 628 1 615 1 554 1 526 1 504 1 522
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 503 1 525 1 555 1 429 1 430 1 280 1 166 1 201 1 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
1 076 1 170 1 619 2 191 2 195 2 384 2 912 3 022 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2013, 33 élèves étaient scolarisés à l’école Diwan (soit 11,8 % des enfants de la commune inscrits dans le primaire)[6].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le phare de Nantouar.
  • Église Saint-Yves de Louannec, édifiée au XIXe siècle.
  • Phare de Nantouar.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sant Erwan (saint Yves / saint Erwan) y fut recteur de 1292 à 1303.
  • Loeiz ar Floc’h (Louis Le Floc'h) (1909-1986), de son nom de plume Maodez Glanndour, poète, écrivain et philosophe de langue bretonne.
  • Madalen Saint-Gal de Pons, de son nom de plume Benead, poétesse de langue bretonne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Colin, « Quand l’historien doit faire confiance à des faux : les chartes confirmatives de Conan iv, duc de Bretagne, aux Templiers et aux Hospitaliers », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest. Anjou. Maine. Poitou-Charente. Touraine,‎ , p. 33-56 (ISSN 0399-0826, DOI 10.4000/abpo.268, lire en ligne)
  2. « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le 28 octobre 2015)
  3. « Louannec / Louaneg. Encyclopédie Marikavel des noms de lieux », sur marikavel.org (consulté le 28 octobre 2015)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2008, 2013.
  6. http://www.opab-oplb.org/98-kelenn.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]