Lou Tsioropoulos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lou Tsioropoulos Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Louis C. Tsioropoulos
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 31 août 1930 (1930-08-31) (83 ans)
Lynn (États-Unis)
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 86 kg (189 lb)
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1950-1954 Wildcats du Kentucky
Draft NBA
Année 1953
Position 53e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1956-1957
1957-1958
1958-1959
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Louis C. « Lou » Tsioropoulos, né le à Lynn, dans le Massachusetts, est un ancien joueur américain de basket-ball. Il évolue durant sa carrière au poste d'ailier. Il joue trois saisons en NBA avec les Celtics de Boston et remporte deux titres de champion en 1957 et 1959

Carrière[modifier | modifier le code]

Universitaire[modifier | modifier le code]

Tsioropoulos a joué au basketball universitaire à l'Université du Kentucky avec le légendaire entraîneur Adolph Rupp. Comme étudiant en deuxième année, en 1951, il a été membre de l'équipe des Wilcats du Kentucky participant au Championnat NCAA de basket-ball, les Wildcats battent les Wildcats de Kansas State 68 à 58 en finale du championnat [1].

À l'automne de 1952, un scandale de paris truqués impliquant trois joueurs de Kentucky (dont l'un était un coéquipier de Tsioropoulos de l'équipe championne NCAA 1951) eu pour conséquence la suspension, pour la saison 1952-1953, de toute compétition pour les Wilcats Kentucky, cette saison là aurait été la dernière année pour Tsiroropoulos et les futurs Hall of Fame Frank Ramsey et Cliff Hagan[2].

Tsioropoulos, Ramsey et Hagan tous diplômés de l'Université du Kentucky en 1953 sont devenus admissibles à la draft NBA. Les trois joueurs ont été sélectionnés par les Celtics de Boston Celtics, Ramsey dès le premier tour, Hagan au troisième et Tsioropoulos au septième[3]. Tous trois sont également retournés aux Wilcats pour une saison de plus, malgré leur diplôme. Après avoir terminé la saison régulière avec 25 victoire et aucune défaite (celle dans laquelle Tsioropoulos inscrit en moyenne 14,5 points par match), comme les règles de la NCAA en vigueur interdisent aux étudiants des cycles supérieurs de participer à l'après-saison de jeu, les Wildcats déclarent forfait plutôt que de jouer sans Tsioropoulos, Ramsey et Hagan, ce qui aurait mis en péril leur saison parfaite.

Tsioropoulos sera intronisé au Kentucky Athletic Hall of Fame en 1975[4] et son maillot le numéro 16 est retiré.

NBA[modifier | modifier le code]

Lou Tsioropoulos joue trois saisons avec les Celtics, et remporte le championnat NBA en 1957 et 1959. En 157 matchs, il affiche en moyenne 5,8 points par match. Sa meilleure saison est pourtant celle de 1957-1958, où il inscrit une moyenne de 7,7 points par match. Cette saison est la seule de ses trois dans lequel il a joué dans les séries éliminatoires, avec 6,3 points par match. Cette année-là, Bob Pettit meneur des Hawks de Saint-Louis (qui compte dans l'équipe son ex-coéquipier collège Hagan, qui a été échangé aux Hawks lors de la tractation pour Bill Russell a battu les Celtics dans les Finales NBA).

Le règlement NBA d'avant 1964 considérant que tous les joueurs de l'équipe championne NBA ayant participé à la saison régulière obtenait le titre de champion NBA (les équipes étant alors limitées à dix joueurs), Lou Tsioropoulos est champion NBA 1957 et 1959 sans avoir participé aux playoffs.

Tsioropoulos vit maintenant en Floride.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Professionnelles[modifier | modifier le code]

En saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Champion NBA Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Lou Tsioropoulos pendant sa carrière professionnelle en saison régulière[5],[Note 2].

S F J T MJPM PTS PPM PR PT PR% 3P 3PT 3PR% LFR LFT LFR% TR RPM PD I C TOV FP
1956-1957 Celtics 52 12,9 227 4,4 79 256 30,6 % - - - 69 89 77,5 % 207 4,0 33 - - - 135
1957-1958 Celtics 70 26,0 538 7,7 198 624 31,7 % - - - 142 207 68,6 % 434 6,2 112 - - - 242
1958-1959 Celtics 35 13,9 145 4,1 60 190 31,6 % - - - 25 33 75,8 % 110 3,1 20 - - - 74
Total 157 19 910 5,8 337 1 070 31,5 % - - - 236 329 71,7 % 751 4,8 165 - - - 451

En playoffs[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Lou Tsioropoulos pendant sa carrière professionnelle en playoffs[5],[Note 2].

S F J MJ MJPM PTS PPM PR PT PR% 3P 3PT 3PR% LFR LFT LFR% RO TR RPM PD I C TOV FP
1956-1957 Celtics 0 - - - - - -
1957-1958 Celtics 11 239 21,7 69 6,3 25 85 29,4 % - - - 19 29 65,5 % - 64 5,8 14 - - - 40
1958-1959 Celtics 0 - - - - - -
Total 11 239 21,7 69 6,3 25 85 29,4 % - - - 19 29 65,5 % - 64 5,8 14 - - - 40

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jusqu'en 1964, il fallait faire partie de l'effectif pour être crédité du titre de Champion NBA
  2. a et b À cette époque, les paniers à trois points n'existent pas et les autres statistiques ne sont pas comptabilisées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« 1951 NCAA Tournament », sur sports-reference.com (consulté le 9 octobre 2012)
  2. (en)Joe Goldstein, « Explosion: 1951 scandals threaten college hoops », sur espn.go.com,‎ 19 novembre 2003 (consulté le 9 octobre 2012)
  3. (en)« 1953 NBA draft », sur basketball-reference.com (consulté le 9 octobre 2012)
  4. (en) « The Kentucky Athletic Hall of Fame Inductees Archive », sur kyathletichalloffame.org (consulté le 9 octobre 2012)
  5. a et b (en)« Lou Tsioropoulos », sur basketball-reference.com (consulté en 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]