Lou Charmelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lou Charmelle
Description de cette image, également commentée ci-après
Lou Charmelle photographiée par John B. Root en 2010.
Naissance (38 ans)
Périgueux, Dordogne, France
Nationalité Française
Profession
Caractéristiques physiques
Yeux Marrons
Cheveux Bruns
Signes distinctifs
Tatouage tribal sur le biceps gauche
Tatouage floral dans le bas du dos
Piercings langue, nombril, clitoris
Carrière
Années d’activité 2008 - 2012 et depuis 2017
Nombre de films 113 films
Films notables

Lou Charmelle née le à Périgueux, est une actrice pornographique française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Périgueux dans une famille d'origine tunisienne, Lou Charmelle exerce, avant de faire du X, la profession d'aide-soignante dans la région de Bordeaux[2].

Elle revendique alors une sexualité plutôt libérée sans se considérer, pour autant, comme « libertine ». À 24 ans, elle a déjà pratiqué l'homosexualité ou le triolisme, mais ne se destine pas particulièrement à une carrière dans la pornographie[2].

Elle découvre le milieu du X à la fin de l'année 2007, à l'occasion d'une simple visite dans un salon érotique à Bordeaux, accompagnée de son colocataire[2],[3].

Elle y croise la route du réalisateur Fabien Lafait qui l'aborde pour lui proposer de s'exhiber devant sa caméra[2]. Elle tourne quelques semaines plus tard, en février 2008, dans le cadre du film Serveuses à la Carte, pour le compte de la société JTC, avec Sebastian Barrio pour partenaire. Elle décide de récidiver, toujours sous la houlette de Fabien Lafait. De fil en aiguille, elle se retrouve d'abord sur des salons spécialisés où elle remporte un succès croissant avec ses spectacles de strip-tease, puis devant les caméras d'autres réalisateurs[2].

Elle apparaît bientôt dans de multiples productions françaises, devant la caméra de réalisateurs comme John B. Root, Hervé Bodilis, Ovidie ou Yannick Perrin. Parallèlement, elle continue de pratiquer son métier d'aide-soignante en Suisse où elle s'installe au début de l'année 2009. Elle affirme tourner, avant tout, par envie bien plus que par nécessité[2].

Lou Charmelle et Manuel Ferrara sur le tournage d'une vidéo de John B. Root, en 2010.

Devenue une actrice X premier plan en France, elle part en 2010 travailler aux États-Unis où les réalisateurs de la Porn Valley l'emploient régulièrement, en raison notamment de son aptitude à « encaisser » lors des scènes anales. Elle fait plusieurs séjours américains, pendant lesquels elle tourne des dizaines de scènes pour des gonzos, mais aussi pour des productions scénarisées grâce à sa bonne maîtrise de l'anglais[2].

En 2011, elle lance un site internet et met un pied dans la réalisation en tournant un gonzo qui sera distribué dans le magazine Hot Vidéo sous le titre Mes Fucking Baises.

Parallèlement à sa carrière à l'écran, elle est l'une des rares actrices pornographiques à revendiquer avoir pratiqué l'escort de luxe de manière occasionnelle, en Suisse, « par le biais d’une agence très prestigieuse aux tarifs élevés »[3].

En février 2012, interviewée par Katsuni pour Les Inrockuptibles, elle déclare envisager de prendre sa retraite du porno afin de privilégier son couple[4]. En octobre de la même année, elle annonce l'arrêt définitif de ses activités dans le X après presque cinq années de carrière[2],[5].

Elle travaille pendant plusieurs années dans le milieu de la musique en organisant des événements techno, puis retourne vivre en Suisse. En , elle annonce son retour dans des vidéos X autoproduites, qu'elle réalise en duo avec la hardeuse américaine Lily LaBeau qui s'est également expatriée en Suisse. Parallèlement, elle continue de pratiquer la prostitution de luxe pour « compléter [ses] revenus »[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pornographique[modifier | modifier le code]

Non pornographique[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lou Charmelle », sur www.mymoviepicker.com (consulté le )
  2. a b c d e f g et h Lou Charmelle, fiche biographique sur le site de Hot Vidéo
  3. a et b Lou Charmelle, actrice X : « On ne baise pas comme on le veut », Rue89, 26 mars 2011
  4. Faire du porno et être en couple: témoignage de l’actrice Lou Charmelle et de son petit-ami, blog de Katsuni sur lesinrocks.com, 22 février 2012 (archivé)
  5. Adieu Lou Charmelle, Le Tag parfait, 17 octobre 2012
  6. Lou Charmelle fait son retour en duo avec Lily Labeau , Le Tag Parfait, 15 mai 2017
  7. [1] hot-dor.com
  8. Lou Charmelle, porte-étendard du porno français Hot Vidéo, publié le 24 novembre 2010
  9. « Nominations for the 2011 AVN Awards » [PDF], AVN.com (consulté le )
  10. « 2012 AVN Awards Nominations Announced » [PDF], AVN Awards (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]