Lotus 49

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lotus 49
Lotus 49

Lotus 49 de 1967

Présentation
Équipe Team Lotus
Écuries privées
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus Cars
Année du modèle 1967-1968-1969-1970
Concepteurs Colin Chapman, Maurice Philippe
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort/Fourche/Cables/Bascule
Suspension arrière Ressort/Fourche/Cables/Bascule
Nom du moteur Ford-Cosworth DFV V8
Cylindrée 2 993 cm3, 420 ch à 440 ch
Configuration V8 à injection, 32 soupapes
Position du moteur arrière
Boîte de vitesses ZF-5DS-12
Hewland
Nombre de rapports 5 rapports
Système de freinage Freins à disque
Dimensions et poids Longueur : 4 026 mm
Largeur : 1 879 mm
Hauteur : 787 mm
Empattement : 2 413 mm
Poids : 499 kg
Carburant Esso, Shell
Pneumatiques Dunlop, Firestone
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau de l'Italie Giancarlo Baghetti
Pilotes privés
Début 1967 au GP des Pays-Bas
Courses Victoires Pole Meilleur tour
18 6 10 7

Chronologie des modèles (1967-1968-1969-1970)

La Lotus 49 est une Formule 1 de l'écurie Team Lotus, conçue par Colin Chapman et Maurice Philippe qui a couru de 1967 à 1970. Conçue à l'origine comme châssis de test pour accueillir le nouveau moteur Cosworth DFV, elle devient la première monoplace de Formule 1 à moteur porteur (elle n'est constituée que d'une demi-coque avant, le moteur Cosworth DFV servant de structure portante à l'arrière) à avoir gagné un Grand Prix.

Aux mains de Graham Hill, elle est championne du monde (titres constructeur et pilote) en 1968, puis permet à Lotus et Jochen Rindt, dans la première moitié de la saison 1970, de gagner de précieux points pour ces titres. La voiture de Graham Hill, championne du monde en 1968, est exposée à la collection privée Setton, en France.

Conception[modifier | modifier le code]

Le moteur porteur Cosworth DFV, et la suspension à bras parallèles de la Lotus 49 (1967)

Cette monoplace est très différente de la Lotus 43 qui n'a pas eu la réussite escomptée. Elle en diffère principalement par sa nouvelle conception avec son moteur porteur qui remplace la moitié arrière de la coque en aluminium riveté. Cette technique, si elle permet un gain de poids intéressant grâce à la petite taille de la coque, nécessite la conception d'un bloc moteur plus solide pour résister aux efforts torsionnels induits.

Chapman, grâce aux relations qu'il a liées avec le groupe Ford lors de l'aventure Lotus à Indianapolis, convainc le géant américain de s'occuper de la production du moteur, sa conception étant confiée au couple Keith Duckworth, un de ses anciens collaborateurs, et Mike Costin qui ont créé la manufacture Cosworth (Cos de Costin et worth de Duckworth). De ces alliances naît le V8 DFV (Double Four Valves ou Double arbre à cames et quatre soupapes par cylindre) de 3 litres qui va dominer la Formule 1 pendant une quinzaine d'années, remportant 155 courses.

Elle sera dotée de suspensions arrière à bras parallèles.

Plusieurs versions de cette monoplace seront conçues, la 49, la 49B puis la 49C. La première version de cette Lotus ne possède pas encore d'ailerons ni de moustaches et est la dernière à conserver les couleurs traditionnelles vert anglais avec la bande centrale jaune paille. Lors de sa première apparition, la 49 est équipée d'une boîte de vitesses ZF-5D3-12 remplacée, pour accroître sa fiabilité, par une boite Hewland beaucoup plus robuste au début de la saison 1967. Elle participe à la saison 1967 à partir du troisième Grand Prix, celui de Hollande à Zandvoort, qu'elle remporte ; il s'agit également de la première victoire d'un moteur Cosworth. Elle permet à l'écurie de gagner encore trois courses (Silverstone, Watkins Glen puis Mexico).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]