Lotier à gousses carrées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lotier-pois)
Aller à : navigation, rechercher

Lotus maritimus

Le Lotier à gousses carrées, Tétragonolobe maritime ou Lotier maritime (Lotus maritimus L.) est une plante herbacée vivace de la famille des Fabacées (ou Légumineuses).

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Tetragonolobus maritimus (L.) Roth
  • Tetragonolobus siliquosus (L.) Roth (cité notamment dans la flore de P. Fournier)
  • Lotus siliquosus L.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante couchée à érigée, velue (var. hirsutus) ou totalement glabre, aux feuilles trifoliolées, présentant à la base deux grandes stipules. Les folioles sont ovales, à extrémité élargie et pointue.

La floraison a lieu de mai à août. Portées par de longs pédoncules, des fleurs solitaires (plus rarement par deux) jaune pâle, apparaissent juste au-dessus d'une bractée trifoliée. Le calice est tubulé, parfois veiné de rouge, à cinq dents étroites. La corolle est papilionacée et la fécondation est assurée par les insectes.

Les fruits sont des gousses à section quadrangulaire, (d'où le nom de genre synonyme Tetragonolobus), ailées aux angles.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Eurasiatique, il pousse en Europe centrale et méridionale, en Asie occidentale ; aussi en Afrique septentrionale. Dans toute l'Europe occidentale on le trouve notamment dans les zones marécageuses du bord de mer, mais on le rencontre aussi à l'intérieur des terres, y compris en montagne jusqu'à 1 600 mètres[1]. Cette espèce a une préférence pour les lieux humides et salins, surtout sur calcaire.

Systématique[modifier | modifier le code]

On en connaît deux variétés :

  • var. hirsutus (Willk.) Kerguélen
  • var. maritimus L.

Statut et protection[modifier | modifier le code]

En France l'espèce est protégée dans les régions Aquitaine, Bretagne, Centre et Nord-Pas-de-Calais[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. P. Fournier, Les quatre flores de France, éd P. Lechevalier, Paris, 1961 p.565
  2. INPN : statut

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Streeter, Guide Delachaux des fleurs de France et d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 704 p. (ISBN 978-2-603-01764-7), p. 278-279
  • Lambinon J. et al., Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines (Ptéridophytes et Spermatophytes), Meise, Jardin botanique national de Belgique, 6e éd., 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4)