Lothar Beutel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lothar Beutel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Berlin-SteglitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
Condamné pour

Lothar Beutel, né le  à Leipzig et mort le à Berlin-Steglitz, est un pharmacien allemand et un officier SS ayant travaillé au Sicherheitsdienst.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exécution d'otages polonais menée par l'Einsatzgruppe IV sur la place de la ville de Bydgoszcz le .

Pendant l'invasion Nazie de la Pologne, le SS-Untersturmführer Beutel dirige l'Einsatzgruppe IV. Dans cette position, Beutel organise la capture initiale de la population juive de Varsovie et met en place leur ghettoïsation. Il est également actif dans Bydgoszcz, où il donne personnellement des ordres pour faire exécuter, dans les bois proches de la ville, entre 120 et 150 Polonais, les 11 et . D'autres sources affirment jusqu'à 900 victimes.

Connu hâtivement pour sa corruption, il se serait livré à une agression sexuelle sur une jeune Polonaise dont la mère cuisinait pour les SS. Le commandant de la police criminelle (Kripo), Arthur Nebe, aurait ordonné une enquête à ce sujet. Le , Beutel est remplacé en tant que chef de l'Einsatzgruppe IV par Josef Albert Meisinger.

Beutel occupe brièvement un poste dans le camp de concentration de Dachau avant d'être expulsé de la SS. Il intègre ensuite la 3e Panzerdivision SS Totenkopf, où il participe à la campagne de France. Le , il est promu SS-Hauptsturmführer. Il est ensuite chef de département au Reichsapothekenkammer. En 1944, Beutel rejoint de nouveau les Waffen-SS, est blessé en Hongrie puis arrêté à Berlin en juin 1945.

Capturé par les soviétiques, il est libéré qu'en octobre 1955. De retour à la vie civile, il est pharmacien à Berlin-Ouest. Le , Beutel est arrêté et placé en détention provisoire avant d'être libéré le contre une caution de 50 000 Deutschemark. Dans les années 1970, le tribunal régional de Berlin ordonna une action en justice contre lui pour ses actions commis en Pologne en septembre 1939. Il ne fut jamais inculpé par manques de preuves et mourut à Berlin en 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]