Loris Baz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Loris Baz
Image illustrative de l’article Loris Baz
Loris Baz à Jerez.
Biographie
Surnom Bazooka
Date de naissance (25 ans)
Lieu de naissance Sallanches, France
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière professionnelle
Années d'activité depuis 2012
Équipe BMW Althea Racing
Numéro 76
Statistiques
Course Pole Vic. Pod.
Moto GP 33 - - -
Superbike 61 2 2 14

Loris Baz est un pilote de vitesse moto français né le à Sallanches en Haute-Savoie. Il pilote en Superbike avant de disputer trois saisons en MotoGP, de 2015 à 2017 avant de retrouver le championnat Superbike lors de la saison 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Loris Baz commence la moto en compétition en 2003 en Championnat catalan.

En 2008, après une année d'entrainements au guidon de sa Yamaha R6, il participe au championnat Superstock 600 sous les couleurs du MRS sur Yamaha et devient le plus jeune vainqueur de cette compétition[1].

En 2009 et 2010, il s’engage dans le championnat Superstock 1000 et participe à trois manches du BSB en « wild card ».

En 2011, il devient le plus jeune pilote en championnat BSB en s’engageant sous les couleurs du Team Motorpoint sur une Yamaha R1[1]. Faute de budget, sa saison s’arrête en août 2011. Pour le reste de la saison, il participe à une manche du championnat allemand IDM et deux manches du championnat Superstock 1000 sur une Honda. Il participe aux 24 heures du Mans au sein de l’équipe du YART sur Yamaha et termine, avec ses coéquipiers, 3e[2].

En 2012, il s’engage dans le championnat Superstock 1000 sur une Kawasaki ZX-10R aux couleurs du team MRS. Il participe au Bol d'or sur une Kawasaki avec pour coéquipiers Jérémy Guarnoni et Nans Chevaux et forment le trio le plus jeune de la course. Ils terminent l'épreuve à la 18e place.

Son numéro fétiche est le 65 qu’il porte depuis le début de sa carrière en hommage au pilote italien Loris Capirossi. Pour sa carrière en Superbike qui a débuté en mai 2012, il porte le numéro 76, le 65 étant déjà porté par Jonathan Rea.

Saisons[modifier | modifier le code]

2012-2014 : Superbike[modifier | modifier le code]

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Le , il devient pilote officiel Kawasaki Superbike, remplaçant pour le reste de la saison le pilote Joan Lascorz, blessé[3]. Pour sa première participation au championnat, il termine la course 8e de cette saison[4].

Le 22 juillet lors de la course 1 de l'épreuve de Brno, Loris Baz termine troisième derrière Marco Melandri et son coéquipier Tom Sykes. À 19 ans, il devient ainsi le plus jeune pilote français à monter sur le podium d'une course du championnat du monde de Superbike. Il devient également le deuxième plus jeune participant à monter sur le podium d'une course de ce championnat, le plus jeune étant Yuichi Takeda. Le 5 août, sur le circuit de Silverstone, dans des conditions difficiles, il remporte sa première course en Superbike après seulement 11 départs. Il est le plus jeune français à remporter une course de l'histoire en championnat du monde de Superbike. Il est aussi le cinquième Français à gagner une course en WSBK après Adrien Morillas, Raymond Roche, Régis Laconi et Sylvain Guintoli. Il confirme lors de la deuxième course, interrompue par la pluie, où il termine deuxième derrière son compatriote Sylvain Guintoli. Il termine la saison à la 13e place du championnat avec 122 points. Loris Baz est reconduit pour la saison 2013 chez Kawasaki comme équipier de Tom Sykes.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Bol d'or 2013

Le , il remporte le Bol d'or avec Grégory Leblanc et Jérémy Guarnoni sur une Kawasaki ZX-10R de l'équipe SRC. Avec une moyenne d'âge de 22,33 ans, c'est la plus jeune équipe à remporter cette épreuve.

Lors de la saison de Superbike, il remporte la deuxième course de Silverstone, devant Jules Cluzel[5]. Lors de l'étape suivante, le GP d'Allemagne au Nürburgring en septembre, il chute lourdement lors du warm up et se blesse aux cervicales[6]. À la suite de cette blessure, il est contraint de déclarer forfait jusqu'à la fin de la saison[7],[8]. Mais malgré cette chute, le team Kawasaki décida de renouveler son contrat. Il sera donc le coéquipier du champion du monde en titre, Tom Sykes, ainsi que de David Salom, qui pour sa part roulera en Evo.

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Pour le premier Grand Prix de la saison, à Phillip Island, il réalise le septième temps lors des essais qualificatifs. Il termine cinquième de la course 1 puis deuxième de la course 2. Lors de la seconde manche, en Espagne, il se classe deuxième lors des deux courses. À Assen, pour le troisième rendez-vous de la saison, il signe la première pole position de sa carrière[9]. Mais lors des deux courses néerlandaises, il ne parvient pas à monter sur le podium, terminant quatrième puis septième. Il obtient une deuxième super pole à Jerez[10], circuit où il chute lors de la première course avant de terminer septième de la deuxième[11].

2015-2017 : Trois saisons en MotoGP[modifier | modifier le code]

Vue de profil, d'une moto et son pilote, la moto se dirigeant vers la gauche de la photo.
Loris Baz sur la NGM Forward en 2015.

Le , Loris Baz est recruté par l'écurie NGM Forward Racing pour la saison 2015 de MotoGP[12]. Il effectue ses premiers tours de roue avec la Yamaha en lors des essais de pré-saison à Valence[13]. Il termine douzième du Grand Prix de France, ce qui est alors son meilleur résultat dans la catégorie[14], puis termine quatrième d'une course perturbée par la pluie et les différentes stratégies de changements de pneumatiques[15]. Occupant la tête du classement « 1st Open »[15], il ne marque plus de points, avec notamment deux abandons sur les cinq dernières manches de la saison et termine finalement deuxième de cette catégorie remportée par Héctor Barberá[16].

En septembre, il annonce rejoindre l'écurie Avintia pour piloter une Ducati aux côtés de Barberá lors de la saison 2016[17]. Lors du Grand Prix d'Italie au Mugello, il est entraîné dans la chute d'Alvaro Bautista et Jack Miller, ce qui lui cause quatre fractures au pied droit et un métatarse déplacé[18]. Opéré en Suisse, il doit déclarer forfait pour les courses en Catalogne et aux Pays-Bas, avant de faire son retour en Allemagne au Sachsenring[19]. Malgré des résultats médiocres et ses forfaits, il se voit prolonger d'une saison au sein de l'écurie Avintia[20]. Lors du Grand Prix de République tchèque, disputé sur une piste séchante, il opte pour une stratégie décalée dans le choix des pneus ce qui lui permet d'obtenir une quatrième place[21]. Il fait une chute spectaculaire au Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone[22]. Sir une piste détrempée à Sepang, il obtient une cinquième place du Grand Prix de Malaisie[23]. Durant la trêve hivernale, il se fait opérer pour retirer les plaques et vis posées après son accident au Grand Prix d'italie[24].

Il réussit son meilleur début de saison en marquant des points lors des deux premiers grand prix[25]. Il termine neuvième du Grand Prix de France au Mans[26]. En septembre, Aintia annonce que son contrat n'est pas renouvelé pour la saison suivante[27]. En octobre, il obtient un deuxième top 10 avec la dixième place du Grand Prix du Japon à Motegi.

2018 : retour en Superbike[modifier | modifier le code]

Loris Baz fait son retour en Superbike au sein de l'équipe Althea sur une BMW[28].

Carrière[modifier | modifier le code]

Année Cat. Équipe Moto Courses Vict. Podiums Poles Mtour Pts Position
2008 SSTK 600 Drapeau de la France YZF Yamaha Junior Team Yamaha 10 3 8 2 4 186 champion
2009 SSTK 1000 Drapeau de la France MRS Racing Yamaha 10 - - 1 - 61 8e
2010 SSTK 1000 Drapeau de la France MRS Racing Yamaha 10 - 1 - - 65 8e
2010 British Superbike Drapeau du Royaume-Uni Motorpoint Yamaha Yamaha 7 - - - - 37 20e
2011 British Superbike Drapeau du Royaume-Uni Motorpoint Yamaha Yamaha 13 - - - - 88 14e
2011 SSTK 1000 Drapeau des Pays-Bas Ten Kate Junior Team Honda 2 - - - - 9 19e
2012 SSTK 1000 Drapeau de la France MRS Kawasaki 3 - 1 - - 30 14e
2012 Superbike Drapeau du Japon Kawasaki Racing Team Kawasaki 20 1 3 - 1 180 8e
2013 Superbike Drapeau du Japon Kawasaki Racing Team Kawasaki 17 1 2 - - 122 13e
2014 Superbike Drapeau du Japon Kawasaki Racing Team Kawasaki 24 - 9 2 1 311 5e
2015 MotoGP Drapeau de la Suisse NGM Forward Racing Yamaha 17 - - - - 28 17e
2016 MotoGP Drapeau de l'Espagne Avintia Racing Team Ducati 15 - - - - 35 20e
2017 MotoGP Drapeau de l'Espagne Reale Avintia Racing Ducati 18 - - - - 45 18ᵉ
2018 Superbike Drapeau de l'Italie Bmw Althea Racing BMW

Statistiques par courses[modifier | modifier le code]

Année Cat. Moto 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Classement Points
2015 MotoGP Yamaha Forward Qat
22
AME
17
ARG
14
SPA
Ab.
FRA
12
ITA
12
CAT
13
NED
15
GER
19
IND CZE
15
GBR
16
RSM
4
ARA
17
JPN
Ret
AUS
18
MAL
Ret
VAL
19
17e 28
2016 MotoGP Ducati QAT
Ab.
ARG
Ab.
AME
15
SPA
13
FRA
12
ITA
Ab.
CAT
NED
GER
17
AUT
13
CZE
4
GBR
DNS
RSM
ARA
18
JPN
16
AUS
Ab.
MAL
5
VAL
18
20e 35
2017* MotoGP Ducati QAT
12
ARG
11
AME
Ab
SPA
13
FRA
9
ITA
18
CAT
12
NED
8
GER
19
CZE
Ab
AUT
9
GBR
15
RSM
16
ARA
21
JAP
10
AUS
18
MAL
Ab
VAL
16
18ᵉ 45
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras - Pole position
Italiques - Meilleur tour en course

Système d’attribution des points
Position  1er   2e   3e   4e   5e   6e   7e   8e   9e   10e   11e   12e   13e   14e   15e 
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
  • * Saison en cours.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Début en vitesse - Conti puis Metrakit - Championnat Catalan
  • 2004 : Coupe Bancaja Metrakit 70 et 4e de la coupe race Metrakit
  • 2005 : Coupe Bancaja 125 series – 4e
  • 2006 : Championnat Catalan et Championnat d’Espagne 125 cm3
  • 2008 : Vainqueur du Championnat d’Europe 600 SuperStock (plus jeune champion de l’histoire du championnat)
  • 2011 : Participe à 2 courses du championnat d’Europe superstock 1000 Junior. 19e position
  • 2011 : 3e des 24 heures du Mans Moto avec Steve Martin et Igor Jerman
  • 2012 : Participation au Bol d'Or avec Jérémy Guarnoni et Nans Chevaux dans le team Louit Moto
  • 2013 : Vainqueur du Bol d'or avec Jérémy Guarnoni et Grégory Leblanc dans le team SRC
  • 2014 : 5e du Championnat du Monde Superbike
  • 2015 : 17e du Championnat du Monde MotoGP et 2e Open
  • 2016 : 20e du Championnat du Monde MotoGP
  • 2017 : 18e du Championnat du Monde MotoGP
  • 2018 : Championnat du Monde Superbike BMW ALTHEA

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.loris-baz.com/biographie/
  2. http://www.motomag.com/24H-du-Mans-moto-2011-victoire-de-la-Kawasaki-no11-d-une-courte-tete.html#.VyUyqtSvirU
  3. « Mondial Superbike, Loris Baz passe pilote officiel Kawasaki. », sur cybermotard.com, 11 mai2012.
  4. Yantl Deroussen, « SUPERBIKE : LORIS BAZ – LE FUTUR GRAND DU SPORT MOTO FRANÇAIS », sur autonewsinfo.com, .
  5. « Baz récidive à Silverstone », sur lequipe.fr, .
  6. « Des nouvelles de Loris Baz (mise à jour lundi 10h) », sur www.sport-bikes.fr, .
  7. « Loris Baz forfait à Magny-Cours », sur www.sport-biles.fr, .
  8. « WSBK : Baz forfait pour Jerez, Checa à la retraite], www.moto-net.com », .
  9. Cindy, « Pole et nouveau record de la piste pour Loris Baz », sur moto-journal.fr, .
  10. « Superbike de Jerez, superbe pole pour Loris Baz ! », sur cybermotard.com, .
  11. « Melandri et Aprilia assurent le doublé à Jerez ! », sur cybermotard.com, 87 septembre 2014.
  12. « Loris Baz rejoint NGM Forward Racing pour 2015 », sur www.motogp.com, .
  13. « MotoGP 2015 - Essais Valence : Débuts prometteurs pour Loris Baz », sur tf1.fr, .
  14. Léna Buffa, « Loris Baz décroche son meilleur résultat MotoGP sur le GP de France », sur motorsport.com, .
  15. a et b « Moto GP: Marquez s'impose, Rossi s'envole, Lorenzo au tapis et Baz se montre », sur lequipe.fr, .
  16. Léna Buffa, « Bilan 2015 - Barberá domine l'Open, Baz se révèle », sur motorsport.com, 9 déembre 2015.
  17. (en) Valentin Khorounzhiy, « Loris Baz secures Avintia Ducati ride for 2016 », sur motorsport.com, .
  18. Mathieu Warnier, « Ducati Avintia : Quadruple fracture du pied droit pour Baz », sur sport365.fr, .
  19. Mathieu Warnier, « Baz espère faire son retour au Sachsenring », sur sport365.fr, .
  20. Léna Buffa, « Officiel - Loris Baz reste chez Avintia avec Barberá », sur motorsport.com, .
  21. « Cal Crutchlow remporte son premier Grand Prix à Brno, Loris Baz finit quatrième », sur lequipe.fr, .
  22. Léna Buffa, « Loris Baz décidé à reprendre la piste malgré un pied douloureux », sur motorsport.com, .
  23. « L'Italien Andrea Dovizioso remporte à Sepang sa première victoire depuis 2009 », sur lequipe.fr, .
  24. « Opéré avec succès, Baz pense déjà à 2017 », sur motogp.com, .
  25. « Loris Baz fait son meilleur début de saison », sur gp-inside.com, 12 vril 2017.
  26. « Baz signe l’un de ses meilleurs résultats au Mans », sur motogp.com, .
  27. « Mercato MotoGP 2018 : Loris Baz quitte la catégorie reine des Grands Prix », sur moto-net.com, .
  28. Marcello Pollini, « Loris Baz choisit Althea et BMW pour son retour en World Superbike », sur motorsport.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :