Lorenzo Aguirre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lorenzo Aguirre
Lorenzo Aguirre.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Lorenzo Victoriano Aguirre SánchezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Maître
Lorenzo Casanova Ruiz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Lorenzo Victoriano Aguirre Sánchez, né à Pampelune en 1884 et mort à Madrid, assassiné par les franquistes en 1942, est un peintre républicain espagnol.

Il est le père de l'écrivaine Francisca Aguirre et le grand-père de la poétesse Guadalupe Grande.

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

Né le 14 novembre 1884 à Pampelune, il entame sa carrière de peintre à Alicante, ville où ses parents s'installent alors qu'il a quatre ans.

Dans sa vie d'artiste, il rejoint Madrid en 1899 puis Paris en 1910, où il étudie. Il obtient de nombreux prix, dont la troisième place de l'exposition nationale des Beaux-Arts de Madrid en 1922 pour l'œuvre Luz divina, actuellement au musée de la Rioja de Logroño et la deuxième place en 1926[Lien à corriger] pour Crepúsculo de vidas, actuellement exposée au Musée Elisa Cendrero de Ciudad Real.

En 1934, il signe l'une de ses œuvres les plus connues[1], Artistas de Circo, actuellement exposée au Musée de Navarre[2] de Pampelune.

République et guerre d'Espagne[modifier | modifier le code]

Il occupe des postes à responsabilité sous la République. Il doit donc s'exiler en France après la la guerre civile. En 1940, en raison de l'invasion allemande de la France, il choisit de rentrer malgré tout en Espagne avec sa famille. Il est arrêté à la frontière et emprisonné. Il est exécuté par le régime en 1942 par le garrot à Madrid, à la prison de Porlier[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Fernando Hernández, « Tristeza escénica », sur diariodenavarra.es, .
  2. (es) Diario de Navarra, « El Museo de Navarra abre su renovada exposición permanente », sur diariodenavarra.es, .
  3. « Lorenzo Aguirre (1884-1942) – Les vrais voyageurs ».

Liens externes[modifier | modifier le code]