Lord Lovat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (mars 2017).

Motif : cet article est écrit dans un très mauvais français.

Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.
Lord Lovat
Image illustrative de l'article Lord Lovat
Armoiries

Image illustrative de l'article Lord Lovat
Titulaire actuel
Simon Fraser
Création 1458
Premier titulaire Hugh Fraser
Résidence officielle Beaufort Lodge

Lord Lovat est un titre dans la pairie d'Écosse, égale au rang de baron, créé en 1458 en faveur de Sir Hugh Fraser, 8e de Lovat[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lordship de Lovat, dévolu en ligne directe jusqu'à la mort de son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils, neuvième lord en 1696, est ensuite porté par le grand-oncle de ce dernier, le dixième lord.

Simon de Frisel (dit « Simon Fraser »), un baron peut-être d'origine de la Frézelière en Mayenne, siège vers 1160 au Beaufort Castle dans l'Inverness-shire en Écosse, donc de Frisel devient apparemment Fraser[2].

Le 11e lord Lovat (1667–1747)

En 1697, Simon Fraser, dit « le Renard » et l'héritier de Sir Simon Fraser (de jure 10e lord Lovat), enleva et força à l'épouser la veuve du 9e lord, lady Amelia Murray, fille de [[en:John Murray, 1st Marquess of Atholl|John, 1er marquis d'Atholl. La puissante famille Murray poursuivit alors Fraser qui dut s'enfuir à l'étranger ; Fraser, connu « lord Fraser de Lovat », fut jugé in absentia et condamné à mort : en 1715, cependant, Fraser appuya le gouvernement britannique contre le soulèvement jacobite et fut récompensé en étant gracié de ses crimes. En 1730, il gagna un contentieux visant à confirmer son titre familial de lord Lovat. Mais en 1745, il participa à la rébellion jacobite contre la Couronne et fut de nouveau condamné à mort. Il fut décapité sur Tower Hill à Londres en 1747 et fut le dernier homme en Grande-Bretagne à être exécuté de cette façon. Le 11e lord Lovat avait également été créé en 1740, par le prince-prétendant Jacques-François Stuart (alors titulaire roi Jacques III d'Angleterre et VIII d'Écosse), duc de Fraser, marquis de Beaufort, comte de Stratherrick et d'Upper-Tarf, vicomte d'Aird et de Strathglass et lord Lovat et Beaulieu dans la pairie jacobite[3] ; ces "titres", en outre, furent annulés.

Son fils ainé, le général Simon Fraser militaire et diplomate britannique, obtint un pardon total mais ne fut pas restauré dans ses titres. Son plus jeune frère, le colonel Archibald Campbell Fraser lui succède en tant que chef du clan. À sa mort, en 1815, le titre de noblesse a été revendiqué par un parent, Thomas Fraser, un descendant de Thomas Fraser, deuxième fils du quatrième lord : en 1837, il est élevé en tant que baron Lovat de Lovat dans le comté d'Inverness, dans la pairie du Royaume-Uni. Toutefois, ce n'est qu'en 1854 que le titre fut rétabli, et Thomas Fraser devint le douzième lord Lovat, nommé chevalier du Chardon en 1865. Son fils aîné (Simon Fraser, maître de Lovat), lui a succédé, comme treizième lord et a servi aussi en tant que lord-lieutenant d'Inverness. Son fils aîné, le 14e lord Lovat était un militaire et politicien notamment pour occuper le poste de sous-secrétaire d'État aux Affaires des dominions de 1926 à 1927.

Son fils ainé lui succéda, le brigadier-général Simon Fraser, le 15e lord Lovat (1911–1995), qui se distingua durant la Seconde Guerre mondiale, particulièrement au débarquement de Dieppe et celui du 6 juin 1944 puis la bataille de Normandie : le brigadier Fraser commandait la 1re brigade de commandos britanniques débarquant sur Sword Beach[4].

De nos jours, les titres familiaux sont détenus par son petit-fils, Simon Fraser (né 1977), seizième et actuel lord Lovat, qui lui succède en 1994[5]. On peut citer aussi le politicien conservateur, Sir Hugh Fraser (1918–1984), le plus jeune fils du 14e lord, et Sir Ian Fraser (1923–2003), président de Rolls-Royce Motors[6], fils d'Alastair Fraser et de sa femme lady Sybil Grimston[7].

Les numérotations seigneuriales du clan Fraser ((en) Clan Fraser) diffèrent de la numérotation légale, ignorant la disparition du titre de 1747 à 1854, ce qui fait que le 16e lord est dénommé « 18e lord Lovat ».

Carte des clans écossais

Les lords Lovat ont été de temps en temps liés au titre de chef du clan Fraser de Lovat. C'est une famille qui a toujours été fidèle aux traditions de l'Écosse et les a défendues. Cette branche des Fraser est éloignée à la lady Saltoun[8], depuis 1984 chef du clan Fraser[9].

Une autre célèbre contemporaine est Honor Fraser, mannequin et sœur aînée du 16e et actuel lord Lovat ; son frère puîné l'héritier présomptif au titre est Jack Fraser, maître de Lovat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le tartan Fraser

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]