Longines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Longines
logo de Longines

Création 1832
Dates clés 1915 : devient une SA[1]
Personnages clés Ernest Francillon : fondateur,
Walter von Känel : directeur
Forme juridique Société anonyme
Slogan Elegance is an Attitude
Siège social Saint-Imier[1]
Drapeau de Suisse Suisse
Actionnaires Swatch GroupVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité manufacture de montres
chronométreur sportif
Produits Montre-bracelet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Swatch Group
Site web www.longines.com

Chiffre d'affaires 7989 millions de CHF en 2017
Résultat net 755 millions de CHF en 2017
Réclame de 1924 (L'Illustration)

Longines est une entreprise horlogère suisse de prestige et de luxe appartenant au Swatch Group elle est positionnée dans le segment du haut de gamme. Longines est la plus ancienne marque encore en activité, sans modification, dans les registres de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle. Elle a été créée à Saint-Imier en 1832 par Auguste Agassiz. Elle avait une double activité de manufacture de montres et de chronométreur sportif dans tous les sports comme l'équitation (toute épreuve comprise).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Les montres[modifier | modifier le code]

Le chronométrage sportif[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs et sponsoring[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs[modifier | modifier le code]

Ces personnes ont participé au sponsoring de Longines : Aaron Kwok Fu Shing, Aishwarya Rai Bachchan, Aksel Lund Svindal, Andre Agassi, Chi Ling Lin (en), Eddie Peng, Giulia Steingruber, Ingeborga Dapkūnaitė, Jane Richard Philips, Kate Winslet, Mikaela Shiffrin, Simon Baker, Steffi Graf, Kohei Uchimura, Arina Averina, Dina Averina, Zhao Liying[réf. nécessaire].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Longines sponsorise ou est partenaire de diverses manifestations comme le Prix de Diane, la Coupe du monde de ski alpin[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Compagnie des Montres Longines, Francillon S.A. », Office du Registre du commerce du canton de Berne (consulté le 5 février 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Gerhard Claussen, « 175 Jahre Longines: Erfolg durch stetigen Wandel », in Armbanduhren - Königswinter, no 2, 2007, p. 114-126
  • (en) 175 years of elegance in watchmaking in Saint-Imier : 1832-2007 / Longines, Saint-Imier, 2007 (dossiers de presse présenté à l'occasion de l'inauguration des nouvelles salles du Musée Longines à St-Imier : 20 f., 1 pl., 3 dépl., 2 CD-ROM)
  • (en) John Goldberger, Longines watches, Bologna, Damiani, , 302 p. (ISBN 978-8-889-43140-5, OCLC 848984426).
  • André Francillon, Histoire de la fabrique des Longines. Précédée d'un essai sur le Comptoir Agassiz, Compagnie des montres Longines Francillon, Saint-Imier, 1947, 200 p.
  • Patrick Linder, Au cœur d'une vocation industrielle : les mouvements de montre de la maison Longines (1832-2007) : tradition, savoir-faire, innvation, Saint-Imier, Editions des Longines, , 623 p. (ISBN 978-2-970-05584-6, OCLC 428287469)
  • Hélène Pasquier, La "recherche et développement" en horlogerie : acteurs, stratégies et choix technologiques dans l'arc jurassien suisse (1900-1970, Neuchâtel, Ed. Alphil, coll. « Histoire », (ISBN 978-2-940-23541-4, OCLC 718427095)
  • Lucien F. Trueb, 125 ans de chronométrage Longines : l'équité dans la mesure du temps, l'élégance dans le sport, Longines, Saint-Imier, 2003, 127 p. (catalogue d'exposition)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :