Long Term Parking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Long Term Parking
Artiste
Date
1982
Technique
accumulation
Dimensions (H × L × l)
1950 × 609,6 × 609,6 cm
Localisation
Domaine du Montcel, Jouy-en-Josas (France)
Coordonnées
Localisation sur la carte des Yvelines
voir sur la carte des Yvelines
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Long Term Parking est une œuvre monumentale d'art contemporain, édifiée en 1982 par Arman au domaine du Montcel, ex-siège de la Fondation Cartier à Jouy-en-Josas dans les Yvelines. Il s'agit d'une accumulation par empilement de 59 véritables carcasses d'automobiles superposées les unes sur les autres, coulées dans 1 600 tonnes de béton.

Description[modifier | modifier le code]

Haute de 19,60 mètres, large de 6 mètres (avec un socle de 15 × 8 mètres), elle contient 59 voitures qu’Arman a repeintes après qu'elles aient été dégagées en partie du béton, en choisissant leur couleur fluo en fonction de leur emplacement et des proportions réalistes en circulation à l'époque.

L'ensemble pèse 2 050 tonnes (dont 1 600 de béton)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa construction a compté plus d'un million de francs à l'époque. Le mécénat de l'œuvre est dû à Jean Hamon.

L'inauguration a eu lieu en [2].

Cette tour a été l'objet de controverses, « L'association des amis de la vallée de la Bièvre » a mené sans succès son auteur en justice pour la faire déplacer.

Elle a été inscrite au programme d'arts plastiques facultatif pour le baccalauréat en 2007[3], 2008[4] et 2009[5].

Cette sculpture se veut évolutive. Dès sa création, Arman souhaitait voir les pneus pourrir, les carrosseries rouiller et se désagréger. Près de 40 ans après sa création[6], le temps a fait son œuvre, et certaines voitures sont bien endommagées. La finalité de l'œuvre sera la disparition totale des voitures, laissant apparaître les emplacements dans le béton.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.arman-studio.com/RawFiles/002613.html
  2. Jacques Michel, « À Jouy-en-Josas : Une sculpture monumentale d'Arman », Le Monde, .
  3. Note de service no 2005-225 du  : Programmes limitatifs des enseignements artistiques en classe terminale pour l’année scolaire 2006-2007 et pour la session 2007 du baccalauréat, Bulletin officiel du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, no 1, , p. 13, NOR MENE0502774N.
  4. Note de service no 2007-070 du  : Programmes limitatifs des enseignements artistiques en classe terminale pour l'année scolaire 2007-2008 et pour la session 2008 du baccalauréat, Bulletin officiel du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, no 14, , p. 733, NOR MENE0700701N.
  5. Note de service no 2008-058 du  : Programmes limitatifs des enseignements artistiques en classe terminale pour l’année scolaire 2008-2009 et pour la session 2009 du baccalauréat, Bulletin officiel du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, no 19, , p. 946, NOR MENE0800363N.
  6. Thomas Drouart, « Long Term Parking : quand 59 voitures prennent la pause... », sur Palais-de-la-Voiture.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]