Lone Ranger, naissance d'un héros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de 2013. Pour le personnage et les autres adaptations, voir The Lone Ranger.

Lone Ranger, naissance d'un héros

Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche du film à Disney's Hollywood Studios.

Titre québécois The Lone Ranger : Le Justicier masqué
Titre original The Lone Ranger
Réalisation Gore Verbinski
Scénario Ted Elliott
Terry Rossio
Justin Haythe
Sociétés de production Jerry Bruckheimer Films
Silver Bullet Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Sortie 2013
Durée 149 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lone Ranger, naissance d'un héros ou The Lone Ranger : Le Justicier masqué au Québec (The Lone Ranger) est un western américain réalisé par Gore Verbinski sorti en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Texas Ranger masqué The Lone Ranger lutte contre l'injustice et la criminalité, accompagné de son fidèle destrier Silver et de son ami indien Tonto.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada : 3 juillet 2013
Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique : 7 août 2013

Distribution[modifier | modifier le code]

Johnny Depp et Armie Hammer lors de la première du film, le 22 juin 2013, à Disney California Adventure. Johnny Depp et Armie Hammer lors de la première du film, le 22 juin 2013, à Disney California Adventure.
Johnny Depp et Armie Hammer lors de la première du film, le 22 juin 2013, à Disney California Adventure.
Sources et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[3] et sur AlloDoublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

The Lone Ranger est un personnage de fiction américain, et plus précisément de western, apparu dans un feuilleton radiophonique écrit par Fran Striker en 1933, puis dans une série télévisée de 1949 à 1957. Peu connu en France, il est une icône de la culture pop américaine.

Le projet a eu du mal à voir le jour car le budget de départ était de 260 000 000 de dollars et le studio Disney a d'abord refusé le financement[1]. Des économies ont été faites sur les effets spéciaux, le scénario revu, et le budget a été abaissé à 215 000 000 de dollars, permettant à Disney de donner son feu vert[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2013, Disney annonce que la recette des billets à 1 000 $ de la première de The Lone Ranger sera reversée à un fonds culturel amérindien[5]. Le 1er juin 2013, Disney annonce que la cérémonie de première mondiale du film aura lieu le 22 juin dans le parc Disney California Adventure[6]. Elle a pris place dans la salle de spectacle Hyperion Theatre du parc[7]. Auparavant, le film a été projeté lors d'un événement spécial le 8 juin 2013 à Lawton devant la communauté comanche[8]. Lors de la première du film au Festival du film de Taormina le 22 juin 2013, le film a été diffusé en italien à la dernière minute et non en anglais sous-titré pour éviter le piratage[9], le film n'étant pas encore sorti aux États-Unis.

Le 6 août 2013, Disney prévoit un manque à gagner de 190 millions de dollars sur Lone Ranger, naissance d'un héros[10],[11]. À fin 2013, le film a rapporté 260,5 millions de dollars dans le monde, dont environ 90 millions aux États-Unis[12].

Réception critique[modifier | modifier le code]

La réception critique du film fut globalement négative : sur 216 critiques compilées, le site Rotten Tomatoes calcule une moyenne de seulement 31% de critiques positives (66/216), avec une note moyenne de 4,9/10[13]. En France, le site Allociné comptabilisant 27 critiques dresse une moyenne de 3,5/5[14].

  • Pour Le Figaro, le film est un « désastre artistique. Le scénario part tous azimuts et se noie dans les références lourdingues à Sergio Leone et John Ford. On a surtout une impression de déjà-vu. Lone Ranger, c'est Pirates des Caraïbes à la sauce western. […] Ce western "postmoderne", selon son réalisateur, ne trouve pas sa voie entre la comédie au second degré, la parodie et le drame pur et dur. Les scènes d'action, certes spectaculaires, s'étirent en longueur. Maigre consolation : il n'y aura pas de suite ! »[15]
  • Pour Le Monde, Noémie Luciani déplore un pâle remake de Pirates des Caraïbes au Far West : « des Caraïbes au Texas et des pirates aux Indiens, la distance est en réalité si faible qu'elle tient du trop proche voisinage. Les visages varient parfois, mais pas les caractères : [...] faux Indien resté pirate, Johnny Depp, la face blanchie et le chef surmonté d'un corbeau mort, déroule mécaniquement un jeu extravagant qui a bien eu, en dix années de Caraïbes, le temps de se couvrir de rouille. [...] sa belle souplesse faciale d'antan tient désormais de la routine sportive. » Elle ajoute que « ce film pensé comme l'un des blockbusters de l'été est en bonne voie de connaître un échec cuisant sur ses propres terres, n'y récoltant que 85 millions de dollars depuis sa sortie le 3 juillet dans les salles américaines. »[16]
  • Pour Mad Movies, Cédric Delelée s'enthousiasme « On n'avait pas vu s'opérer un tel équilibre entre comédie et western depuis Retour vers le futur III. Mais c'est grâce à sa mise en scène exemplaire que Lone Ranger s'impose comme un divertissement haut de gamme. »[17]
  • Pour Les Inrockuptibles, Jacky Goldberg nuance « Cette volonté de résumer tous les westerns en un, si elle est un peu bourrative [...], est surtout réjouissante en ce qu'elle vise au spectacle total, candide plus que roublard. »[18]
  • Pour Télérama, Cécile Mury déplore « Lourdement peinturluré et coiffé d'un corbeau empaillé, Johnny Depp a l'air ailleurs. Encore plus que d'habitude. Son déguisement semble le fatiguer presque autant que le reste : les coups de feu, les chevauchées et les multiples péripéties bondissantes de ce western familial à gros budget. Bref, il n'a pas l'air de croire beaucoup ni à son rôle de Tonto, le Comanche un peu foufou acolyte du héros, ni au film lui-même. Le public américain n'a pas suivi non plus. »[19]
  • Pour L'Express, Éric Libiot décrète « C'est un truc tout bête et on s'étonne que ni Johnny Depp ni Gore Verbinski n'aient vu le mur leur arriver dans le nez. Pour tenir la distance sur deux heures trente de film, il faut avoir une histoire costaude à raconter et ne pas estimer que les beaux yeux de JD ou le savoir-faire de GV suffira à combler le quidam. Lone Ranger... est trop long, interminable même, et ce défaut se transforme vite en prétention de la part d'une production décidée à jouer les gros bras devant un public forcément émerveillé. Eh bien, non. »[20]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 89 302 115 $[21],[22] 6 octobre 2013 14
Drapeau de la France France 1 175 483 entrées[22] 24 septembre 2013 7
Monde Monde 260 502 115 $[21] 17 novembre 2014

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Ray Gustini, « Reigning in 'The Lone Ranger'; Scorsese's New HBO Pilot », The Atlantic Wire,‎ 19 octobre 2011 (lire en ligne)
  2. Dates de sortie sur IMDb
  3. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 25 janvier 2013, m-à-j le 10 juillet 2013
  4. « Deuxième fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 janvier 2013, m-à-j le 13 août 2013
  5. Disney to donate £1000 Lone Ranger ticket sales to American Indian charity
  6. ‘The Lone Ranger’ world premiere will take place at Disney California Adventure Park on June 22
  7. 'Lone Ranger' Premiere Brings Johnny Depp, Armie Hammer and the Wild West to Disneyland
  8. Johnny Depp to arrive in Lawton for special Lone Ranger screening
  9. Disney Premieres Dubbed 'Lone Ranger' in Italy Amid Alleged Piracy Fears
  10. (en) Disney Up to $190 million in Losses - Marc Graser, Variety, 6 août 2013
  11. (en) Disney projects up to $190 million ‘Lone Ranger’ loss - Reuters/The Raw Story , 7 août 2013
  12. (en) The Lone Ranger - Box Office Mojo
  13. Voir la fiche sur RottenTomatoes.com.
  14. Rapport des critiques sur Allociné.
  15. Lone Ranger, Zorro pointé - Emmanuèle Frois, Le Figaro, 6 août 2013
  16. "Lone Ranger, naissance d'un héros" : des Indiens aux airs de forbans, un Texas aux allures de Caraïbes - Le Monde, 6 août 2013
  17. Critique presse : Mad Movies - Allociné
  18. Critique presse : Les Inrockuptibles - Allociné
  19. Lone Ranger - Cécile Mury, Télérama, 7 août 2013
  20. Lone Ranger - Eric Libiot, L'Express, 6 août 2013
  21. a et b « The Lone Ranger », sur Box Office Mojo
  22. a et b « The Lone Ranger », sur JP's Box Office

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]