Lompoul-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lompoul-sur-mer)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lompoul-sur-Mer
Lompoul-sur-Mer
Bateau de pêche à Lompoul
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Louga
Département Kébémer
Géographie
Coordonnées 15° 27′ 00″ nord, 16° 41′ 00″ ouest
Altitude 44 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Lompoul-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Lompoul-sur-Mer

Lompoul-sur-Mer (ou Loumpoul ou Lompul) est une localité de l'ouest du Sénégal, située sur la Grande-Côte, entre Mboro et Gandiol.

Confié à l'architecte franco-tunisien Olivier-Clément Cacoub, associé au français Thierry Melot, un projet de construction d'une ville nouvelle à Lompoul est en cours[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un poste colonial fut construit à Lompoul en 1861.

Administration[modifier | modifier le code]

Lompoul fait partie du département de Kébémer dans la région de Louga.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les localités les plus proches sont Tioukougne Peul, Petion, Kharane, Ndiavrigne Ilo, Mbess, Ndiavrigne Samoad et Niou Sogui.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Non loin de la localité commence le désert de Lompoul.

Population[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Lompoul vit principalement de la pêche et des cultures maraîchères des Niayes. Grâce à la proximité du désert, le tourisme s'y développe.

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Lompoul[modifier | modifier le code]

Usage dans la littérature[modifier | modifier le code]

David Diop cite le lieu dans son roman Frère d'âme, dans la phrase : « Fary avait la voie douce comme les clapotis du fleuve sillonné par les pirogues les matins de pêche silencieuse. Le sourire de Fary était une aurore, ses fesses aussi rebondies que les dunes du désert de Lompoul »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sénégal : Olivier-Clément Cacoub réalise un Dubaï sur Atlantique ! » (article du Quotidien, publié dans Archi-Mag) [1]
  2. David Diop, Frère d'âme (roman), Paris, Éditions du Seuil, (ISBN 9782021398243 et 2021398242, OCLC 1048744721, lire en ligne), p. 111

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amadou Tahirou Diaw, Les Ensembles littoraux du Sénégal nord occidental : de Kayar à Lompoul : approche de la géomorphologie par la télédétection, Université de Paris I, 1980, 168 p. (thèse de 3e cycle)
  • Ousmane Ndiaye, Terroirs villageois et aptitudes au reboisement : le cas de Loumpoul, Dakar, Universite Cheikh Anta Diop, 1991 (mémoire de Maîtrise).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :