Lomponda Wa Botembe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant kino-congolais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité kino-congolaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lomponda Wa Botembe
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
Nationalité
Activité

Lomponda Wa Botende ou Lomponda Wa Botembe[Note 1], né le à Makanza (RDC) dans la province de l'Équateur, est un militaire et homme politique congolais. Il a le rang d'amiral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit une formation au Groupement des Écoles Navales et à l' École supérieure de navigation d'Anvers de 1962 à 1966, et est major de sa promotion.

En 1968, il devient aide de camp du président Mobutu , jusqu’en 1972, puis adjoint au Chef de la maison militaire du chef de l'État.Chef d'État-Major de la Force navale de 1973 à 1980, il est tour à tour promu capitaine de vaisseau, contre-amiral et vice-amiral. Secrétaire d'État à la Défense nationale de 1980 à 1985[1], il est ambassadeur du Zaïre en Israël en 1985. Amiral à son retour au pays, il est nommé Chef d'État-Major général des Forces Armées Zaïroises de 1987 à 1989, succédant à Eluki Monga Aundu[2],[3]. Puis il sort du cercle des dirigeants militaires congolais en devenant Chef de la maison civile du chef de l'État, et enfin Commissaire d'État à l'environnement (ministre)[4]. Au début des années 1990, son arrestation est annoncée par différents médias s'appuyant sur des «sources concordantes», pour participation à un complot, puis est démentie. C’est lui-même qui prend la peine de démentir l’information dans une conférence de presse organisée à bord du bateau de Mobutu[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Summary of World Broadcasts: Non-Arab Africa, Numéros 7219 à 7269, BBC, (lire en ligne)
  2. (en) « Military of the Democratic Republic of the Congo »
  3. Isidore Ndaywel è Nziem, Histoire générale du Congo: de l'héritage ancien à la république démocratique, De Boeck Supérieur, , 955 p. (lire en ligne), p. 687
  4. Jean Omasombo et al., RDC: Biographies des acteurs de la Troisième République, Africa Museum, Bruxelles
  5. « Zaïre : l'amiral Lopomda wa Botende dément son arrestation. », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Note[modifier | modifier le code]

  1. En fonction de la provenance des médias : européens ou africains.