Lomponda Wa Botembe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (mai 2009).

Aidez à ajouter des liens dans les articles relatifs au sujet.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (novembre 2012).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (septembre 2015).
Motif : absence de sources attestant la notoriété de ce militaire, par ailleurs l'article est orphelin depuis 2009 et n'a pas d'interwiki
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau

Lomponda Wa Botenbe né le à Makanza (RDC) dans la province de l'Équateur, est un militaire congolais. Il a le rang de Grand Amiral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit une formation au Groupement des Écoles Navales et à l'École supérieure de navigation maritime d'Anvers (1962-1966), major de sa promotion.

Aide de camp du président Mobutu de 1968 à 1972, puis adjoint au Chef de la maison militaire du chef de l'État.

Chef d'État Major de la Force navale de 1973 à 1980, il est tour à tour promu Capitaine de vaisseau, Contre amiral et Vice amiral. Secrétaire d'État à la Défense nationale de 1980 à 1985, il est ambassadeur du Zaïre en Israël en 1985. Amiral à son retour au pays, il est nommé Chef d'État Major général des Forces Armées Zaïroises puis Chef de la maison civile du chef de l'État, ensuite Commissaire d'État à l'environnement (ministre).