Lomonossov, sa vie, son œuvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lomonossov : sa vie, son œuvre
Image illustrative de l'article Lomonossov, sa vie, son œuvre

Auteur Luce Langevin-Dubus
Pays Drapeau de la France France
Genre sciences, Lumières, histoire de la chimie
Version originale
Langue français
Éditeur Les Éditions sociales
Lieu de parution Paris
Date de parution 1967
Version française
Nombre de pages 320

Lomonossov, sa vie, son œuvre est un ouvrage biographique de Luce Langevin-Dubus sur la vie du penseur russe des Lumières Mikhaïl Vassilievitch Lomonossov[1]. Le livre est paru en 1967 aux Editions Sociales. Lomonossov était un polymathe enthousiaste, amoureux des sciences et patriote convaincu. Il fut professeur à l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg et fondateur de l'université de Moscou qui porte son nom. Il fut tout à la fois chimiste, physicien, astronome, historien, poète, dramaturge, linguiste, slaviste, pédagogue et mosaïste. Le livre de Luce Langevin compte 320 pages et il en existe une recension par Pierre Speziali dans la Revue d'histoire des sciences et de leurs applications parue en 1970. On pourra trouver ce compte-rendu sur le site Persée[2].

Présentation de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Selon Pierre Speziali, Lomonossov était poète, écrivain, historien, a publié une Grammaire pour apprendre à parler et à écrire correctement en russe, mais aussi une Histoire de l'ancienne Russie, traduite en allemand par D'Holbach et en français par Eydoux. Il a publié aussi des poèmes, des odes, des panégyriques ainsi qu'une volumineuse correspondance. Mais c'était aussi un scientifique rationaliste. En 1950, ses œuvres complètes sont parues en dix volumes en U.R.S.S. Le livre de Luce Langevin renseigne sur la vie et l'œuvre de Lomonossov en les situant dans leur contexte historique. Il présente l'action et la pensée du scientifique russe dont on ne connaissait que l'œuvre littéraire. Il contient une lecture de nombreux extraits des œuvres scientifiques et littéraires de Lomonossov. Les textes scientifiques sont traduits du russe en français et présentés avec notes et commentaires. Les premiers travaux scientifiques de l'auteur comptent un ouvrage sur la métallurgie, un traité de chimie, des notes sur la physique corpusculaire, des travaux sur la chaleur, l'électricité, l'élasticité, la traduction de la Physique expérimentale de Christian Wolff dont il a suivi les cours, une correspondance suivie avec Leonard Euler. Puis il crée un laboratoire, fabrique des mosaïques et des verres colorés, donne des cours de chimie et rédige une introduction à ses leçons. Il compte donc comme fondateur de la chimie physique avec Robert Boyle et Antoine Lavoisier. Mais il est tout aussi bien poète, auteur tragique, historien et grammairien. Il a rédigé un important travail de géologie, Couches terrestres, présentant la théorie de l'évolution de la terre et des séismes. Il est l'auteur des 276 Notes sur la physique et la philosophie corpusculaire. Ses écrits ont été publiés dans les Mémoires de l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg et il a eu des élèves français, anglais, allemands. Son œuvre compte aussi les Eléments de chimie mathématique, les Réflexions sur les causes de la chaleur et du froid, les Nouveaux commentaires, trois livres de physique inspirés par Wolff, la Naissance et la nature du salpêtre, le Discours sur l'utilité de la chimie, des travaux sur l'électricité, la théorie de la lumière, l'étude des couleurs. Le livre de Luce Langevin contient 31 extraits des œuvres de Lomonossov ordonnés chronologiquement et groupés en trois périodes, formant les trois quarts du livre. Ce livre est destiné aux historiens des sciences tout comme à ceux qui s'intéressent à l'histoire des idées et à la vie des grands savants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Luce Langevin-Dubus, Lomonossov: sa vie, son œuvre, Editions Sociales, Paris, 1967, 320 pages.
  2. Voir Compte-rendu, par Pierre Speziali, Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 1970, sur le site Persée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Michel Cadot, «Lomonossov, Mikhaïl Vassilievitch - (1711-1765)», Encyclopædia Universalis. lire en ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grammaire russe (1754-1757)
  • Histoire de l'Ancienne Russie (1754-1757)
  • Couches terrestres (1763)
  • Introduction à la Physique expérimentale de Christian Wolff (1745)
  • 276 Notes sur la physique et la philosophie corpusculaire (1742)
  • Eléments de chimie mathématique (1741)
  • Réflexions sur les causes de la chaleur et du froid (1744)
  • La Naissance et la nature du salpêtre (1749)
  • Discours sur l'utilité de la chimie (1751)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]