Lola Dewaere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dewaere.

Lola Dewaere

Description de cette image, également commentée ci-après

Lola Dewaere en février 2013, au déjeuner des nommés des César du cinéma 2013.

Nom de naissance Lola Bourdeaux
Naissance 4 décembre 1979 (34 ans)
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Nationalité France Française
Profession Actrice
Films notables Mince alors !

Lola Dewaere, née Lola Bourdeaux le 4 décembre 1979[1] à Boulogne-Billancourt, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lola Dewaere est la fille de l'acteur Patrick Dewaere et d'Élisabeth (dite Elsa) Malvina Chalier[2]. Lola Dewaere est la demi-sœur d'Angèle Herry-Leclerc[3] (née en 1974), fille de Patrick Dewaere et de l'actrice Miou-Miou, adoptée par Julien Clerc en 1992[4].

Après le suicide de son père, survenu le 16 juillet 1982 à Paris, sa mère se trouve confrontée à l'administration fiscale suite aux dettes laissées par l'acteur[5] et confie sa fille à ses parents, résidant à Saint-Lambert-du-Lattay (Maine-et-Loire). Coluche se propose alors d'être le parrain de baptême de Lola, mais se voit opposer le refus des grands-parents[6].

Élève éveillée mais souvent dissipée[7], elle connaît une scolarité difficile. Elle développe certains complexes, notamment en raison de sa grande taille, de l'ambition que ses grands-parents fondent sur elle et de fréquentes références à son père. Elle retourne vivre avec sa mère à Paris durant sa préadolescence et poursuit sa scolarité à l'école privée catholique Saint-Michel-de-Picpus, à partir de la 5e. Rebelle et refusant de se plier à l'autorité, elle est renvoyée. À cette période, tout sujet relatif à son père est tabou. Toutefois, sa mère évoque parfois son suicide en des termes que Lola qualifie de « très crus », indiquant qu'il s'est tiré une balle dans la bouche.

Vers l'âge de 16 ans, elle découvre néanmoins plusieurs films de son père, parmi lesquels Coup de tête, La Meilleure Façon de marcher, Adieu poulet et Psy, qu'elle apprécie. En 1997, à sa majorité, elle s'inscrit au cours Florent pour y suivre une formation de comédienne. Après un grave accident de voiture, elle doit subvenir à ses besoins : en 2001, elle commence à travailler pour le magazine féminin Jalouse, puis trouve un emploi dans l'immobilier. En 2007, elle démissionne pour se lancer dans une carrière de comédienne.

En mars 2010, Myriam Boyer l'engage pour La Vie devant soi, l'adaptation télévisuelle du roman de Romain Gary. À l'été 2010, elle accepte le rôle principal de la pièce La Biscotte d'Antoine Beauville et se produit au théâtre Le Temple à Paris[8]. L'année suivante, elle est choisie par Charlotte de Turckheim pour camper l'un des personnages principaux de la comédie Mince alors ![9], aux côtés de Victoria Abril. Le film est un succès populaire, totalisant 1 384 236 entrées France. La même année, elle tourne dans « La Croisière », une série qui compte pour l'instant six épisodes, réalisée par Pascal Lahmani, où elle tient le rôle de Marie-Lou, la directrice de croisière, aux côtés de Christophe Malavoy et Edouard Montoute[10]. Diffusion sur la chaîne suisse romande RTS Un dès le 8 mars 2013 et sur TF1 dès le 11 mars 2013.

À partir du 15 janvier 2013, Lola Dewaere remonte sur les planches pour interpréter le rôle principal de la cantatrice dans sa jeunesse, dans la pièce « la Véritable Histoire de Maria Callas », à Paris, au Théâtre Déjazet. À ses côtés, Pierre Santini et Andréa Ferréol lui donnent la réplique[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Lola Dewaere en mars 2012, à l'avant-première du film Mince alors !.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mado Maurin, Parce que c'est vrai !, Paris, éditions MAME, Collection Raisons de vivre,‎ 1984
  • Mado Maurin, Patrick Dewaere, mon fils, cet inconnu, Paris, éditions MAME,‎ 1993
  • Jean-Marc Loubier, Patrick Dewaere, la frayeur de vivre, Paris, éditions Michel Lafon,‎ 6 juin 2002, 326 p. (ISBN 978-2840988311)
  • Mado Maurin, Patrick Dewaere, mon fils, la vérité, Paris, éditions Le Cherche midi,‎ novembre 2006, 295 p. (ISBN 978-2749105314)
    Accompagné d'un CD audio avec 8 chansons inédites, écrites et interprétées par Patrick Dewaere.
  • Bertrand Tessier, Patrick Dewaere, la douleur de vivre, Paris, éditions Albin Michel,‎ 3 janvier 2007, 96 p. (ISBN 978-2226152145)
    Livre-album avec des photos de films et des photos personnelles inédites. Préface inédite et manuscrite de Bertrand Blier.
  • Rémi Fontanel, Patrick Dewaere, le funambule, Paris, Scope Editions,‎ novembre 2010, 122 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Christophe Carrière « Patrick Dewaere, une vie » Éditions Balland, sur Google,‎ 14 juin 2012
  2. Identité complète figurant sur l’acte de décès de l’acteur Patrick Dewaere, no 208-1982 de l'état civil de la mairie du 14e arrondissement de Paris, établi le 16 juillet 1982
  3. (fr) « Angèle Herry-Leclerc », sur IMDB,‎ 4 septembre 2010
  4. [1]Résumé biographique de Julien Clerc sur le site de Radio Suisse Classique
  5. (fr) « Lola Dewaere : Je suis le portrait de mon père », sur Paris Match,‎ 26 juillet 2010
  6. (fr) « Lola Dewaere : La fille de Patrick Dewaere arrive sous le feu des projecteurs et se confie avec sincérité... », sur Pure People,‎ 20 juillet 2010
  7. Archives de l'école primaire St Joseph, St Lambert du Lattay, 1984-1989
  8. (fr) « Une Biscotte à croquer ! La fille de Patrick Dewaere, Lola, fait ses débuts sur les planches à Paris. », sur Le Figaro,‎ 29 juillet 2010
  9. (fr) « Lola Dewaere dans Mince alors ! », sur Alexandra Boucherifi,‎ 12 mars 2012
  10. (fr) « Lola Dewaere - Maria jeune », sur Officiel de la pièce de théâtre,‎ 15 janvier 2013
  11. (fr) « Lola Dewaere, un air de Callas », sur Le Parisien,‎ 15 janvier 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :