Lokomotive Kreuzberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lokomotive Kreuzberg
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Rock progressif, krautrock
Années actives 19721977
Labels Pläne
Composition du groupe
Anciens membres Andreas Brauer
Kalle Scherfling
Volker Hiemann
Uwe Holz
Uve Müllrich
Bernhard Potschka
Manfred Praeker
Herwig Mitteregger

Lokomotive Kreuzberg est un groupe de rock progressif (tendance krautrock) allemand. Fondé à Berlin en 1972, il disparaît en 1977. Le groupe a rapidement tourné dans toute l'Allemagne, ainsi qu'en Italie, en France et en Suisse, et se disait inspiré par Frank Zappa, Kurt Weill, The Tubes, Bach et Stravinsky[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est catalogué « politrock »[1], rock engagé, mais il était vu trop à gauche pour les uns (à la radio SFB, une note du directeur circulait pour aviser le personnel qu'il était interdit de diffuser leur musique[1]), et pour les autres il était banni de la DDR et des pays de l'Est où leur message progressiste à l'attention des masses ne passait pas[2].

Le groupe revendiquait également une part théâtrale[1], en concert ainsi qu'en studio, deux des quatre albums publiés étant des albums concepts. Leur style est aussi qualifié de Politrock-Kabarett.

Le groupe réuni Andreas Brauer, son fondateur (chant, clavier, violon, flûte, guitare, percussions), Kalle Scherfling (parolier, chant), Volker Hiemann (guitare, chant), Uwe Holz (batterie, chant, harmonica, percussions), Uve Müllrich (guitare, basse, futur bassiste de Embryo), remplacé plus tard par Bernhard Potschka, Manfred Praeker (à partir de 1973) et Herwig Mitteregger (à partir de 1976)

Après la dissolution de Locomotive Kreuzberg, Herwig Mitteregger, Bernhard Potschka et Manfred Praeker ont joué un rôle important dans le collectif autour de Nina Hagen, enregistrant deux albums avec elle[3], avant de fonder plus tard Spliff.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Kollege Klatt
  • 1973 : James Blond
  • 1973 : Hey Mister America (single)
  • 1975 : Fette Jahre
  • 1976 : Arbeitslos / Teddy Tex (single)
  • 1977 : Mountain Town
  • 1994 : Gesammelte Werke (1972-78) (compilation)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Steve B. Peinemann, « Die Wut, die du im Bauch hast », dans Politische Rockmusik: Interviews, Erfahrungen, Reinbek, Rowohlt, (ISBN 3-499-14668-1), p. 140–149
  • (de) Andreas Brauer, « Politrock, was is’n das? », dans Rock gegen Rechts“ Beiträge zu einer Bewegung, Dortmund, Weltkreis-Verlag, (ISBN 3-88142-222-6), p. 49–56

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Lokomotive Kreuzberg : Le Politrock, qu'est-ce que c'est ? », sur www.rock6070.com (consulté le 4 février 2018)
  2. (en) « Lokomotive Kreuzberg », sur Progarchives.com (consulté le 4 février 2018)
  3. DocSpliff, « Nina Hagen Band in December 1977! », (consulté le 4 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]