Lois Hole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Lois Hole
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Lieutenante-gouverneure de l'Alberta
-
Bud Olson (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Buchanan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
EdmontonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Lois Elsa Hole CM, AOE (en) (née Lois Elsa Veregin le à Buchanan (en) et morte le à Edmonton) est une femme d'affaires et auteure d'ouvrages didactiques canadienne spécialisée dans le domaine du jardinage. Chancelière de l'université d'Alberta de 1994 à 1998, elle fut lieutenante-gouverneure de l'Alberta du à sa mort.

Lieutenante-gouverneure de l'Alberta[modifier | modifier le code]

Elle était connue sous le nom de Queen Hug’s pour rompre continuellement le strict protocole canadien en prenant dans ses bras la plupart de ses invités officiels ou non.

Au début de son mandat, Lois Hole a provoqué un vif débat politique au sujet du rôle du lieutenant-gouverneur lorsqu’elle a formulé des observations au sujet du projet de loi 11, qui aurait permis la privatisation de certains services de soins de santé. Elle a prononcé ses commentaires le 15 mars 2000, lors d’une activité de bienfaisance tenue à Red Deer. Elle a reconnu que sa famille ne lui parlait habituellement pas de politique, mais que, cette fois, son fils lui avait demandé ce qu’elle comptait faire au sujet du projet de loi sur la santé. Beaucoup ont cru que Lois Hole allait refuser sa sanction royale au projet de loi et menacer le premier ministre.

Par ses observations, Lois Hole signifiait au public qu’en tant que lieutenante-gouverneure, elle veillerait à ce que le premier ministre prenne conscience de la controverse et de l’opposition généralisée suscitées par le projet de loi. Elle garantissait ainsi que le premier ministre agisse dans l’intérêt de la population albertaine.

Maladie et décès[modifier | modifier le code]

Durant son mandat, son époux Ted décède d'un cancer en 2003. Elle-même est diagnostiquée d'un cancer de l'estomac en 2002 et entama un traitement annoncé publiquement l'année d'après. Sa santé s'améliora un peu en 2004 mais elle décède des suites de son cancer le 6 janvier 2005 au l’Hôpital Royal Alexandra d'Edmonton.

Polémiques[modifier | modifier le code]

L'absence de la gouverneure générale du Canada Adrienne Clarkson lors du service funéraire de Lois Hole suscita de vives réactions de la part des monarchistes canadiens.

Liens externes[modifier | modifier le code]