Loi mosaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La loi mosaïque désigne l'ensemble des préceptes donnés par Moïse au peuple juif, consignés dans la Torah (les cinq livres de Moïse ou Pentateuque).

Histoire ancienne[modifier | modifier le code]

La loi mosaïque (ou la Loi) est transmise par Jéhovah aux Israélites en 1513 avant notre ère (Exode 19:5, 6). La loi mosaïque appelle à la fraternité exclusivement entre Juifs observant la loi. La loi pose les bases d'une ancienne culture juive valorisant ses propres membres autour de la table de lois sacrées[1].

On rencontre cette expression dans l'Ancien Testament[2], et dans certains passages du Nouveau Testament, comme la Présentation au Temple, ou les Actes des Apôtres.

En 36, une voix venue du ciel encourage Pierre à tuer et consommer des animaux considérés comme impurs par la Loi. Il s'exécuta avec d'autres personnes non-juives en qui il transmit les valeurs de Jésus-Christ. Cet épisode est mal perçu par les Juifs qui y voient un risque de conversion des païens, prennant leurs distances avec la Loi de Moïse au profit des préceptes d'un christianisme naissant[1].

Pour Ambroise de Milan (340-397), la loi naturelle et la loi mosaïque se rejoignent en ce qu'elles sont toutes deux énoncées par le Saint-Esprit et défendent la charité. Cependant, alors que la loi naturelle permet à l'homme de sortir de sa condition animale, la loi mosaïque le prépare à l'Évangile[3].

La question du respect de la loi mosaïque a fait l'objet d'une controverse lors du concile de Jérusalem (vers 50).

L'expression se rencontre fréquemment dans les livres anciens (du XVIe au XIXe siècle).

Principes[modifier | modifier le code]

La loi mosaïque contient de nombreux principes allant de la manière de tenir un procès au traitement des malades.

La loi mosaïque interdit entre autre de toucher les lépreux[4].

Histoire contemporaine[modifier | modifier le code]

Aux États-unis, des mouvements comme le « reconstructionnisme chrétien » (en anglais Christian Reconstructionism (en)) prône le remplacement intégral du système juridique américain par un autre qui serait basé sur la loi mosaïque. L'homme politique républicain Roy Moore appartient à ce mouvement[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les premiers chrétiens et la Loi mosaïque, Wol.jw.org
  2. 2 Rois 14:6 « Mais il ne fit pas mourir les fils des meurtriers, selon ce qui est écrit dans le livre de la loi de Moïse, où l'Éternel donne ce commandement : on ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l'on ne fera point mourir les enfants pour les pères; mais on fera mourir chacun pour son péché. » Louis Segond (LSG)
  3. Baziel Maes, La loi naturelle selon Ambroise de Milan, Gregorian Biblical BookShop, 1967 - 219 pages (ISBN 9788876521348). p.179-181
  4. « Angélus : c'est le péché qui rend impur, pas la maladie », sur Vaticannews.va,
  5. (en) Tara Isabella Burton, « Roy Moore, Christian theocrat », Vox.com,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]