Loi d'orientation pour la ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La loi d'orientation pour la ville (LOV) nº 91-662 du 13 juillet 1991[1],[2], est une loi qui vise à lutter contre la ségrégation spatiale et l'exclusion, elle promeut un droit à la ville[2]. Elle porte plus précisément sur quatre domaines[3] :

  • Équilibre de l'habitat
  • Maintien de l'habitat à vocation sociale
  • Évolution urbaine et sociale des grands ensembles
  • Politique foncière

Elle impose à chaque commune urbaine comprise dans une agglomération de plus de 200 000 habitants et ayant moins de 18 % de bénéficiaires d'aides à la personne, à avoir sur son territoire 20 % de logements sociaux[4].

La loi définit le contenu et la procédure d'élaboration des Programmes Locaux de L'Habitat et supprime les zones à urbaniser en priorité (ZUP)[4].

Plusieurs décrets d'applications de la loi, l'ont été bien après 1991, au 1er janvier 1993, 1994 et 1995[2].

Références[modifier | modifier le code]