Loi Gramm-Rudman-Hollings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Loi Gramm-Rudman-Hollings est une loi américaine datant de 1985 sur l'équilibre budgétaire fédéral.

Elle impose des plafonds annuels pour le déficit budgétaire. En cas de non-respect par le Congrès des plafonds annuels de déficit budgétaire, le président des États-Unis doit procéder à des coupes automatiques et proportionnelles dans la plupart des programmes publics.

Cette loi a fait l'objet de nombreuses critiques car elle confère des pouvoirs législatifs au président, ce qui est contraire à la constitution américaine.

Elle a été, en fait, rarement appliquée. De nombreuses dépenses fédérales (sauvetage d'organismes financiers, vote de dépenses exceptionnelles hors du cadre défini par la loi) sont de facto exclus du périmètre de la loi, la rendant inefficace et inutile pour réduire le déficit.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hubert Kempf, Ronald Reagan, le Congrès et les déficits budgétaires, In: Revue française de science politique, 39e année, n°4, 1989. pp. 529-538[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Persée portail de revues en sciences humaines et sociales - Revue française de sciences politiques