Logic Theorist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logic Theorist

Informations
Développé par Allen Newell, Herbert Simon et Cliff ShawVoir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en Information Processing LanguageVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Programme informatiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Le Logic Theorist est un programme informatique écrit en 1955 et 1956 par Allen Newell, Herbert Simon et Cliff Shaw. Il a été conçu pour reproduire les compétences de résolution de problèmes d’un être humain et est considéré comme le premier programme d'intelligence artificiel[note 1]. Il a été capable de prouver 38 des 52 théorèmes des Principia Mathematica de Whitehead et Russell.

Il a été présenté en 1956 lors de la conférence de Dartmouth, considérée comme l'acte de naissance de l'intelligence artificielle en tant que domaine de recherche autonome[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Logic theorist est généralement considéré comme le premier véritable programme d'intelligence artificielle, bien que Arthur Samuel ait écrit un programme de vérification de preuve plus tôt. Christopher Strachey a aussi écrit un programme de vérification de preuve en 1951.[1]

Citations[modifier | modifier le code]

  1. Crevier 1993, p. 44.
  2. Jacques Henno, « 1956 : et l’intelligence artificielle devint une science », sur Les Échos, (consulté le 30 janvier 2019).

Références[modifier | modifier le code]

Daniel Crevier, AI: The Tumultuous Search for Artificial Intelligence, New York, NY, BasicBooks, (ISBN 0-465-02997-3), p. 44–46.

Articles connexes[modifier | modifier le code]