Lodovico Castelvetro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lodovico Castelvetro (v. 1505 à Modène - 1571 à Chiavenna, dans la province de Sondrio) est un écrivain italien de la Renaissance, qui, en raison de certains désaccords avec l'Église catholique, fut déclaré hérétique en 1557, ce qui le fit mourir en exil.

Ses polémiques avec Annibal Caro sur la langue vulgaire ont inspiré Benedetto Varchi (L'Ercolano), un précurseur de la linguistique toscane et florentine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

De bonne naissance, Lodovico Castelvetro étudie à Bologne, Ferrare et Padoue puis il se consacre à la littérature à Sienne. Après avoir vécu un temps à Rome, il part à Modène et devient connu dans les cercles littéraires et un enseignant de la loi. Une querelle avec le poète Annibale Caro, initiée par sa critique d'un de ses textes, devient une opposition littéraire traitée par l'Inquisition à Rome, qui débouche par son excommunication et son exil d'Italie.

Castelvetro quitte l'Italie pour vivre en France et, à Vienne il travaille sur la Poétique d'Aristote, publiée en 1570 sous le titre La poetica di Aristotele vulgarizzata.

Il y défend les trois unités (temps, lieu et action) du drame, et autant l'utilisation de la poésie pour le seul plaisir ; ce qui a eu une influence notable sur l'ensemble des normes critiques pour le drame à la Renaissance et à la période néoclassique française.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La poetica di Lodovico Castelvetro (1904), par Antonio Fusco (1873-1908)[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Ercolano | Dialogo di M. Benedetto Varchi nel quale si ragiona delle Lingue, ed in particolare della Toscana e della Fiorentina. Colla Correzione ad esso fatta da Messer Lodovico Castelvetro ; e colla Varchina di Messer Girolamo Muzio. Impressione accuratissima, come si può vedere nella seguente prefazione, Giuseppe Comino, 1744 - 2 vol.
  2. Téléchargement du texte libre

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D. Perocco, Lodovico Castelvetro traduttore di Melantone (Vat. Lat. 7755), Vatican, 1979
  • Anibale Caro, Apologia de gli academici di Banchi di Roma contra M. Lodovico Castelvetro da Modena, in forma d'uno spaccio di Maestro Pasquino, con alcune operette del Predella, del Bvratto, di Ser Fedocco, in difesa de la seguente Canzone del Commendatore Annibal Caro, Parma, Seth Viotto, 1558.