Lodewijk Allaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lodewijk Allaert
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Lodewijk Allaert est un voyageur au long cours et écrivain français, né le à Dunkerque. Il grandit à Leffrinckoucke, dans le Blootland, face à la mer du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Voyages[modifier | modifier le code]

Hollande[modifier | modifier le code]

À l'âge de 18 ans, en quête d’identité et d’horizons nouveaux, il part vivre seul aux Pays-Bas. Il vit dans village d’Heesselt, dans la province de Gueldre. Il travaille comme au pair dans la famille du comédien hollandais Bert Luppes. Il intègre ensuite un cursus universitaire en néerlandistique et enseigne le français au Twents Carmel College d’Oldenzaal, dans la province d’Overijssel. Il poursuit ses études à université de Leyde en Hollande-Méridionale.

Hongrie[modifier | modifier le code]

En 2005, diplômé en néerlandistique et français langue étrangère, il rejoint la Fondation Franco-Hongroise pour la Jeunesse en qualité d’enseignant. Lodewijk Allaert enseigne en Hongrie durant deux ans, d'abord à la faculté de Droit et Science Politique Széchenyi István à Györ puis, l’année suivante, dans plusieurs établissements de la ville de Miskolc.

Budapest-Istanbul en kayak[modifier | modifier le code]

En , inspiré par ses incursions répétées dans la Puszta magyare, en Transylvanie, dans les Carpates et les Balkans, il se lance avec sa compagne dans une expédition en kayak de Budapest à Istanbul. Les voyageurs descendent le Danube et la mer Noire à la rame. Ils atteignent Istanbul après cent dix jours et 2 500 kilomètres d’efforts. Dans le cadre de cette expédition, il donne des conférences[1],[2],[3],[4], participe à des émissions radiophoniques[5],[6] et publie des articles dans la presse[7] dans le but de faire découvrir cette « autre Europe », tout en évoquant les problématiques liées à la pollution du fleuve. Lodewijk Allaert commence la rédaction d’un manuscrit qu’il finalisera au cours de l’année 2012 sous le titre Rivages de l'Est, En kayak du Danube au Bosphore[8], aux éditions Transboréal.

Mexique[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2011, il vit au Mexique, sur la côte pacifique, en territoire zapotèque, dans l’État d'Oaxaca. Il côtoie les surfeurs pionniers issus de la contre-culture des années 1960 et renoue avec la pratique du surf acquise durant son adolescence. Cette expérience le conduit à l’écriture d’un essai philosophique sur le sujet : L'Instinct de la glisse. Petit hymne au surf, aux vagues et à la liberté[9] aux éditions Transboréal.

Les Villages Magiques[modifier | modifier le code]

En 2010, il quitte la côte pacifique et sillonne le Mexique au volant d’un combi VW. Durant six mois, il part à la rencontre des cultures amérindiennes en suivant le fil conducteur des Pueblos Magicos (Villages Magiques). Il fait connaissance avec les zapatistes mayas dans la jungle du Chiapas, avec les hommes-volants Totonaques de Cuetzalan dans la Sierra Madre orientale, il suit les traces d’Antonin Artaud dans la Barranca del Cobre sur les terres Raramuris, ou se rend à cheval aux portes du désert de Chihuahua sur les terres sacrées des Huichols. Ce voyage est relaté sur le blog intitulé Mexico Lindo y Querido[10].

Transcarpates[modifier | modifier le code]

En , Lodewijk Allaert retourne en Europe de l’Est. En quatre mois, il accomplit à pied la traversée intégrale de l’arc des Carpates depuis Bratislava, en Slovaquie, jusqu’au Danube, à l’extrémité méridionale de la Roumanie. Ce voyage est à l'origine du récit Carpates, La traversée de l’Europe sauvage[11], publié aux éditions Transboréal en .

Guerre en Ukraine[modifier | modifier le code]

En mars et avril 2022, il se rend en Ukraine au côté du réalisateur Damien Castera[12]. Correspondant de guerre pour L'Obs, Lodewijk Allaert témoigne à travers ses articles[13] de la situation sur place, notamment à Boutcha, quelques jours seulement après le retrait de l'armée russe.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Dans un article du 4 mars 2021[14], le rédacteur en chef adjoint à Libération, Fabrice Drouzy, associe Lodewijk Allaert à "la grande lignée des écrivains marcheurs" et souligne le "superbe style" de l'auteur.

Alexis Loireau, rédacteur en chef du magazine Carnets d'Aventures, écrit dans le numéro 31 de mars- à propos de Rivages de l’Est : « L’essentiel de ce livre magnifique est là : dans la passion de la liberté qui nous saisit en le lisant, dans les multiples et fécondes interrogations existentielles qui donnent un relief crucial au voyage... »[15]

Le journaliste et écrivain François Reynaert, lui consacre également une vibrante critique dans le Nouvel Observateur no 2505 du  : « l'aventurier a accouché d'un livre magnifique, sensible et profond. »[16]

L’Instinct de la glisse. Petit hymne au surf, aux vagues et à la liberté, a également été salué par les critiques[17] et cité en référence par le célèbre scientifique et pionnier du surf Joël de Rosnay dans son livre Surfer la vie : Vers la société fluide[18] éditions Les Liens Qui Libèrent, 2012.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récits de voyages[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

  • L’Instinct de la glisse. Petit hymne au surf, aux vagues et à la liberté, Transboréal, 2011. (ISBN 978-2-36157-019-4)

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • «À la recherche du Peyotl», dans Revue Long Cours[19] - Tome 12, Éditions de l'Observatoire/Humensis, 2019. (ISBN 979-10-329-0492-3)
  • « Les souterrains de Babylone », dans L’Almanach des voyageurs n°2, Babel, Magellan & Cie, 2013. (ISBN 978-2-35074-264-9)
  • « La Roumanie au fil de l’eau », dans Écrire la Roumanie, Quinze récits et nouvelles, Éditions Non Lieu, 2013. (ISBN 978-2-35270-165-1)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2021 : Prix René-Caillié[20] des écrits de voyage pour Carpates, La traversée de l'Europe sauvage, Transboréal, 2019.
  • 2021 : Prix du Grand Tétras du livre d'Aventure[21] pour Carpates, La traversée de l'Europe sauvage, Transboréal, 2019.
  • 2020 : Prix du pays du Mont-Blanc[22] pour Carpates, La traversée de l'Europe sauvage, Transboréal, 2019.
  • 2013 : Prix René-Caillié des écrits de voyage pour Rivages de l’Est. En kayak du Danube au Bosphore, Transboréal, 2012.
  • 2013 : Prix Panaït Istrati, Salon du livre de Paris, 2013 pour « La Roumanie au fil de l’eau », dans Écrire la Roumanie, Quinze récits et nouvelles, ouvrage collectif, Éditions Non Lieu, 2013.
  • 2011 : Prix du Livre de Mer de l’Association des écrivains de langue française pour L’Instinct de la glisse. Petit hymne au surf, aux vagues et à la liberté. Transboréal, 2011.
  • 2009 : Prix de la Ville de Castres/L'Encrier renversé pour la nouvelle La voie est libre.
  • 2007 : 2e Prix ex æquo de l'Ours Blanc[23] pour le poème Visage d'or.
  • 2007 : Prix de l'U.F.R de langue française de Paris IV Sorbonne[24] pour le poème Trains à ampoules

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://festival-oh.cg94.fr/node/1244 Festival de l'O, 26 mars 2013
  2. http://www.abm.fr/programme-2013/dimanche-14-avril.html Festival Partir autrement, 14 avril 2013
  3. http://www.transboreal.fr/cycleregardsdevoyageurs.php?refconf=287 Conférence organisée par les éditions Transboréal, 13 décembre 2012
  4. http://www.livre-mer-noirmoutier.com/SLM2012/index.php?option=com_content&view=article&id=363:lodewijk-allaert-&catid=29:a-gb&Itemid=78 salon du livre de mer, Noirmoutier, 23 et 24 juin 2012
  5. http://www.regardailleurs.org/project/lodewijk-allaert/ Émission radiophonique Regards d'Ailleurs
  6. http://94.23.24.196/www.chtribu.com/EcouterInterview.asp?IdArticle=142 Émission radiophonique Ch'Tribu
  7. http://www.transboreal.fr/auteurs.php?id=381&page=publications Liste des articles de Ldewijk Allaert recensés par Transboréal
  8. http://www.transboreal.fr/librairie.php?code=TRASIEST Rivages de l'Est, En kayak du Danube au Bosphore, Transboréal
  9. http://www.transboreal.fr/librairie.php?code=TRAPPGLI L'Instinct de la Glisse. Petit Hymne au surf, aux vagues et à la liberté Editions Transboréal
  10. http://mexicombi.blogspot.fr/ blog de récit de voyage Mexico Lindo y Querido
  11. « Transboréal - Librairie - Carpates - Lodewijk Allaert », sur www.transboreal.fr (consulté le )
  12. Jean-Pierre Tamisier, « Guerre en Ukraine : Damien Castera sur le retour pour Anglet après un périple de trois semaines », sur sudouest.fr, (ISSN 1760-6454, consulté le )
  13. « Je vous écris de Boutcha, par Lodewijk Allaert », sur L'Obs, (consulté le )
  14. Fabrice Drouzy, « L’aventure littéraire au rendez-vous », sur Libération (consulté le )
  15. http://www.transboreal.fr/librairie.php?code=TRASIEST&page=revue
  16. « Budapest-Istanbul en kayak » Accès libre, sur nouvelobs.com, L'Obs, (consulté le ).
  17. http://www.transboreal.fr/librairie.php?code=TRAPPGLI&page=revue
  18. Joël De Rosnay, Surfer la vie : Vers la société fluide, , 256 p. (ISBN 979-10-209-0015-9, lire en ligne), p. 48.
    Extrait de L'Instinct de la Glisse dans l'ouvrage de Joël de Rosnay Surfer la vie: Vers la société fluide, éditions Les Liens Qui Libèrent
  19. « Revue Longcours », sur revue-longcours.fr (consulté le )
  20. « Prix René Caillié », sur Mauzé sur le Mignon (consulté le )
  21. Fabrice Drouzy, « «Carpates» remporte le prix littéraire des Rendez-vous de l’aventure », sur Libération (consulté le )
  22. « Haute-Savoie. "Alpinistes de Staline", grand prix du livre de montagne au salon de Passy », sur www.ledauphine.com (consulté le )
  23. « Résultats du Concours de poésie de L’Ours Blanc - 2007 - Association L’Ours Blanc », sur Association l’Ours Blanc (consulté le ).
  24. http://fle.asso.free.fr/asdifle/200703.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]