Locarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Locarn
Locarn
La mairie de Locarn.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Rostrenen
Intercommunalité Communauté de communes du Kreiz-Breizh
Maire
Mandat
Johann Guillossou
2014-2020
Code postal 22340
Code commune 22128
Démographie
Gentilé Locarnot
Population
municipale
405 hab. (2016 en diminution de 18,51 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 19′ 14″ nord, 3° 25′ 15″ ouest
Altitude 190 m
Min. 92 m
Max. 282 m
Superficie 32,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Locarn

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Locarn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Locarn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Locarn

Locarn [lɔkaʁn] est une commune, située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Ses habitants sont les Locarnots et les Locarnotes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Locarn est située entre Guingamp et Carhaix-Plouguer. Elle fait partie du canton de Maël-Carhaix jusqu'en 2015, désormais du canton de Rostrenen, et de l'arrondissement de Guingamp. Locarn se trouve dans la communauté de communes du Kreiz-Breizh et dans l'ancien comté du Poher.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Quelen en 1536[1], Loc-Karn en 1636, treve de Locarn en 1783, Loccarn en 1709[2], Loc-Harn en 1779[1], Locarn Quelen en 1789, Locarn en 1790, Locarne au XVIIIe siècle[2].

Locarn vient du breton lok (lieu consacré) à Saint-Hernin[2], Ternin, Ternen, Hern ou Harn (cf. Hernin), ermite originaire de Grande-Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune possède un nom ethnique propre employé dès 1909, qui est Locarnais. La paroisse de Locarn se confondait avec la trêve de Quelen, appelée aussi Quelen Locarn, du moins en 1669-1688. Ses armoiries pourraient s'inspirer de celles de la famille de Quelen. Locarn était une paroisse succursale de celle de Duault. Son nom veut dire « ermitage d'Hernin » et prouve que l'accent tonique du nom du saint portrait sur la première syllabe, conformément à la prononciation bretonne.

Dans la chronologie de Locarn, on trouve trois évènements à signaler : 1° Oliver De Quelen, seigneur de Quelen et du Vieuxchastel, fut fait banneret par le roi Louis XII, par lettres données à Blois en mai 1512. La terre de Quelen, ayant ainsi acquis le titre de baronnie, appartint à la famille de ce nom jusqu'à la mort de Louise De Quelen.

La carrière d'ardoise du Bois de Mezle[3] est fermée depuis l'entre-deux-guerres. Son site est désormais un lieu de randonnée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Christophe de Quelen DVG Artisan
mars 2008 2014 Brieuc Le Bozec   Retraité
mars 2014 En cours Johann Guillossou DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 405 habitants[Note 1], en diminution de 18,51 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1591 1111 3401 2091 3771 5251 6421 7461 768
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7401 6551 6501 5341 5881 6141 6731 6781 543
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6371 7491 7631 6451 5971 4211 3091 2031 100
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
972860695575525457511519527
2013 2016 - - - - - - -
422405-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Burelé d'argent et de gueules de dix pièces.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]