Loïc Sadoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sadoun.

Loïc Sadoun (né le à Charenton-le-Pont dans le Val-de-Marne) est un joueur professionnel franco-algérien de hockey sur glace.

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Loïc Sadoun est formé au club parisien des Français Volants. Il débute avec l'équipe première en Division 1 durant la saison 1994-1995. Après 2 saisons, il est recruté par les Dragons de Rouen qui évoluent en Ligue Magnus. Il y restera 2 ans avant de rejoindre Reims pour 4 saisons. Avec le club champenois, il écrit une première ligne à son palmarès avec un premier titre de Champion de France en 1999-2000 aux dépens des Léopards de Caen. En 2001-2002, il remporte son second titre de Champion de France face à son ancienne équipe, Rouen. À la fin de cette saison, il quitte le club pour la Bretagne et le club de Brest. Malgré une quatrième place, Brest est rétrogradé en Division 3 pour des problèmes d'ordres financiers. Cette rétrogradation verra le départ de plusieurs joueurs dont Ludek Broz ou Dino Grossi. Loïc Sadoun se tournera vers le club des Diables noirs de Tours. L'équipe entrainée par Robert Millette arrive en finale du championnat face aux Scorpions de Mulhouse mais échoue. Pour des raisons financières, Tours n'est pas autorisé à repartir en Ligue Magnus la saison suivante et se voit rétrogradé en Division 2. Loïc Sadoun est alors recruté par les Gothiques d'Amiens. Il fut finaliste du championnat en 2005-2006. Il restera en Picardie pendant 5 saisons avant d'aller renforcer le club bourguignon des Ducs de Dijon à l'inter-saison 2010-2011. Pour la saison 2012-2013, il rejoint les Bisons de Neuilly sur Marne.

Carrière au niveau international[modifier | modifier le code]

Loïc Sadoun représenta l'Équipe de France de hockey sur glace au niveau international lors des compétitions suivantes :

Parenté dans le sport[modifier | modifier le code]

Son frère Yven est également joueur de hockey sur glace.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1994-1995 Français Volants Division 1 23 7 8 15 2
1995-1996 Français Volants Division 1 23 15 17 32 34
1996-1997 Dragons de Rouen Ligue Magnus 28 4 9 13 12
1997-1998 Rouen Ligue Magnus 49 12 16 28 18
1998-1999 Hockey Club de Reims Ligue Magnus 47 9 16 25 24
1999-2000 Reims Ligue Magnus 40 12 17 29 28
2000-2001 Reims Ligue Magnus 24 9 16 25 -- 11 3 8 11 --
2001-2002 Reims Ligue Magnus -- 14 15 29 --
2002-2003 Brest Albatros Hockey Ligue Magnus 27 10 18 28 48
2003-2004 Brest Ligue Magnus 26 12 16 19 20 8 2 6 8 4
2004-2005 ASG Tours Ligue Magnus 28 11 25 36 20 11 3 4 7 10
2005-2006 Gothiques d'Amiens Ligue Magnus 28 16 14 30 28 10 2 4 6 6
2006-2007 Amiens Ligue Magnus 26 12 22 34 18 5 1 2 3 6
2007-2008 Amiens Ligue Magnus 25 8 15 23 22 3 3 3 6 2
2008-2009 Amiens Ligue Magnus 26 17 26 43 4 8 3 3 6 8
2009-2010 Amiens Ligue Magnus 23 4 9 13 6 4 0 0 0 0
2010-2011 Ducs de Dijon Ligue Magnus 26 10 15 25 8 2 1 0 1 0
2011-2012 Ducs de Dijon Ligue Magnus 1 0 1 1 0
2011-2012 Phénix de Reims Division 1 21 8 17 25 24
2012-2013 Bisons de Neuilly-sur-Marne Division 1 26 8 21 29 20 2 0 0 0 2
2013-2014 Bisons de Neuilly-sur-Marne Division 1 26 8 14 22 18 6 0 3 3 0
2014-2015 Bisons de Neuilly-sur-Marne Division 1 24 5 10 15 12 2 0 2 2 0

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition[1]
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultats
1994 France Championnat d'Europe junior 5 2 2 4 0 Septième du Groupe B
1995 France Championnat d'Europe junior 5 1 1 2 4 Sixième du Groupe B
1996 France Championnat du monde junior 5 2 2 4 0 Septième du Groupe B
1997 France Championnat du monde junior 7 7 2 9 0 Troisième du Groupe B

Trophée et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Loïc Sadoun », sur Eliteprospects.com (consulté le 15 avril 2014)