Loïc Desriac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loïc Desriac
Oignies - Quatre jours de Dunkerque, étape 3, 3 mai 2013, départ (105A).jpg

Loïc Desriac à Oignies, lors de la présentation des coureurs avant le départ de la troisième étape de l'édition 2013 des Quatre Jours de Dunkerque.

Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

Loïc Desriac, né le à Villeneuve-Saint-Georges, est un coureur cycliste français. Professionnel entre 2011 et 2013 au sein de la formation Roubaix Lille Métropole, il a aussi porté les couleurs des équipes continentales japonaise Kinan en 2015 et singapourienne Singha Infinite en 2016. Son palmarès comprend notamment une victoire d'étape au Tour du Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Loïc Desriac effectue ses débuts en cyclisme dans plusieurs clubs de sa région comme l'Astarac V.T.T, le Revel Sprinteur Club, ou l'Albi Vélo Sport.

Il effectue un stage en fin d'année 2009 dans les rangs de l'équipe cycliste AG2R La Mondiale au cours duquel il dispute notamment le Tour du Poitou-Charentes et le Tour de l'Avenir.

En 2010, le coureur donne une nouvelle orientation à sa carrière et s'engage avec la formation franc-comtoise du CC Étupes. Il participe une nouvelle fois au Tour de l'Avenir où il prend la quatrième place du prologue[1].

En 2011, il rejoint l'équipe continentale française Roubaix Lille Métropole. Pour sa première année au sein du peloton professionnel, il cumule quelques belles places d'honneur. Il finit notamment sixième du Grand Prix de la ville de Pérenchies, septième du Trophée des champions et du Tour du Canton de Saint-Ciers. Desriac termine aussi neuvième du Tour des Flandres et du championnat de France sur route dans la catégorie des espoirs.

En 2012, il remporte les Boucles guégonnaises et le Grand Prix U. Il se classe également troisième de la Ronde pévéloise et cinquième du Tour de Somme[2]

Loïc Desriac gagne l'épreuve bretonne Redon-Redon en 2013 et obtient la septième place de Paris-Connerré. En fin de saison, il fait le choix de rejoindre le GSC Blagnac Vélo Sport 31 comme l'ancien professionnel Julien Loubet[3].

En 2014, il s'adjuge la troisième étape du Tour du Maroc[4] puis part au Japon durant l'été et s'impose lors de la 13e manche du Japan Protour, le Critérium de Miyata[5],[6]. À l'automne, de retour au Japon, il s'impose lors de la Japan Cup Amateur[7] et de la première édition de la Route de Oida[8]avant dernière manche de la Japan Protour. Au mois de décembre, il participe à la "Cuộc đua xe đạp xuyên Việt Nam 2014[9]" une course partant de Cà Mau, à l'extreme Sud du Vietnam, pour arriver 15 jours plus tard à Cao Bang au nord-est près de la frontière Chinoise. Il remporte la sixième étape[10] au sommet du col des Nuages entre Danang et Hué, ainsi que la neuvième étape, au tour du lac Hoàn Kiếm[11]à Hanoï capitale de Vietnam

En 2015, il repasse professionnel au sein de la nouvelle équipe continentale japonaise Kinan[12], qui participe essentiellement aux épreuves de l'UCI Asia Tour. Au mois de septembre il s'illustre en remportant le classement du meilleur grimpeur du Tour de Hokkaido devant Thomas Lebas.

En 2016, il rejoint l'équipe Singha Infinite, il participe à sa première course UCI en mai lors du Tour de Florès. Sous ses nouvelles couleurs il se classe troisième du Hong Kong Cyclothon un critérium professionnel. Il termine aussi cinquième du Tour de Jakarta, dixième du Tour de Singkarak et septième du Sharjah International Cycling Tour.

En 2017, il retourne en amateur dans une équipe vietnamienne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Africa Tour 141e[15]
UCI America Tour 198e[16]
UCI Europe Tour 1139e[17] 1079e[18] 718e[19] 893e[20] 333e[21] 554e[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Phinney wins Tour de l'Avenir prologue », sur cyclingnews.com, (consulté le 19 septembre 2014)
  2. « Cyclisme Grand Prix de la Somme 2012 », sur les-sports.info (consulté le 5 novembre 2014)
  3. « loic-desriac-au-gsc-blagnac-velo-sport-31 », sur directvelo.com, (consulté le 12 octobre 2013)
  4. « Tour du Maroc 2014 (3e étape) : le Français Loic Desriac s’impose, le Marocain Ait El Abdia 3e », sur sport-maroc.com, (consulté le 7 septembre 2014)
  5. « Loïc Desriac s'impose au Japon », sur directvelo.com, (consulté le 7 septembre 2014)
  6. a et b (ja) « 第6回 JBCF みやだクリテリウム », sur jbcf.or.jp (consulté le 3 novembre 2014)
  7. a et b (ja) « ジャパンカップ2014オープンレース », sur cyclowired.jp (consulté le 3 novembre 2014)
  8. a et b (es) « Ricardo García, 2º, y Toribio, líder, a un paso de la victoria en Japón », sur biciciclismo.com, (consulté le 5 novembre 2014)
  9. (vi) « Nhiều tuyển thủ rút lui khỏi cuộc đua xe đạp xuyên Việt »
  10. (vi) « Giải xe đạp xuyên Việt 2014 (chặng 6): Ê-kíp Đồng Tháp giành cú đúp »
  11. (vi) « Loic-Desriac-ve-nhat-tai-chang-9 »
  12. « Kinan Cycling Pro »
  13. (vi) « Giải xe đạp xuyên Việt 2014 (chặng 6): Ê-kíp Đồng Tháp giành cú đúp »
  14. (vi) « Loic-Desriac-ve-nhat-tai-chang-9 »
  15. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :