Lloyd Axworthy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lloyd Axworthy
Lloyd Axworthy (1999).JPEG
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères du Canada
-
Ministre de l'Emploi et de l'immigration du Canada (en)
-
Député de la Chambre des communes du Canada
Winnipeg South Centre
-
Ministre des Transports
-
Ministre de la Condition féminine
-
David MacDonald (en)
Judy Erola (en)
Membre de l'Assemblée législative du Manitoba
Fort Rouge
-
Inez Trueman (en)
June Westbury (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Distinctions

Lloyd Axworthy (né le à North Battleford, Saskatchewan) est un homme politique canadien. À la fin des années 1960 il est assistant exécutif de Paul T Hellyer, ministre de la Défense.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1996, Axworthy était nommé ministre des affaires étrangères du Canada sous le gouvernement du premier Jean Chrétien.

Il a notamment contribué au mouvement visant à bannir les mines antipersonnel. Il est aussi connu dans le milieu de l'éducation pour la réforme qu'il a menée sur le financement universitaire en 1994. Il est membre de Bilderberg. [1]

Libéral lors du retour au pouvoir de Jean Chrétien en 1993 il sera nommé au sein du Cabinet.Il sera d'abords Ministre des ressources humaines puis se retrouve en 1996 au Ministère des affaires étrangères. Il entreprendra une importante réforme fédérale des programme sociaux qui impliquera une réduction du pouvoirs des provinces et un maintient du pouvoir fédéral[1],[2] . En 1995, cette réforme sera une des origines du référendum sur la séparation du Québec[3],[4].

La réforme fédérale des programmes sociaux d'Axworthy sera en 1995 une des sources du référendum sur la séparation du Québec[5],[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]