Ljig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ljig
Љиг
Blason de Ljig
Héraldique
Drapeau de Ljig
Drapeau
Monument des Partisans
Monument des Partisans
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Šumadija
Kačer
District Kolubara
Municipalité Ljig
Code postal 14 240
Démographie
Population 3 219 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 13′ 28″ N 20° 14′ 25″ E / 44.2244, 20.2403 ()44° 13′ 28″ Nord 20° 14′ 25″ Est / 44.2244, 20.2403 ()  
Altitude 204 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Ljig

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Ljig
Municipalité de Ljig
Administration
Maire
Mandat
Miodrag Starčević (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 12 730 hab. (2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Superficie 27 900 ha = 279 km2
Liens
Site web Site officiel de la municipalité de Ljig

Ljig (en serbe cyrillique : Љиг) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Kolubara. Au recensement de 2011, la ville comptait 3 219 habitants et la municipalité dont elle est le centre 14 629[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ljig est située au centre de la Serbie. La ville est entourée par les monts Rajac (848 m), situé dans les monts de Valjevo, un des derniers contreforts orientaux des Alpes dinariques, et Rudnik (1 132 m).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les ruines du monastère de Vavedenje attestent de l'activité de la région de Ljig au Moyen Âge. On y a trouvé des sarcophages du XVIe siècle qui, selon la tradition, contiennent les dépouilles des despotes serbes Stefan Branković et Đurađ Branković. Toujours selon la tradition, la femme de Đurađ Branković fut également inhumée dans le monastère.

Une première référence au nom de Ljig se trouve dans un récit rédigé par Evliya Çelebi, un voyageur ottoman qui décrit la rivière Ligmehri, la rivière Ljig, qui vient du village de Baht, aujourd'hui Ba) et qui se jette dans la Kolubara près de Valjevo. En revanche, aucune localité portant le nom de Ljig n'est attestée pendant la période où l'Empire d'Autriche occupa la région entre 1717 et 1739. En revanche, en 1818, la localité voisine de Gukoš est signalée et elle comptait 50 foyers.

Le nom de l'actuelle ville de Ljig est mentionné pour la première fois en 1911, à propos de la construction de la voie ferrée reliant Lajkovac à Gornji Milanovac. Un gare y fut construite en 1917, à proximité de l'actuel centre ville.

Pendant la Première Guerre mondiale, la bataille de la Kolubara, qui s'est déroulée du 16 novembre au , eut lieu à proximité de la ville, aux monts Suvobor et Rajac. Les voïvodes serbes Radomir Putnik et Živojin Mišić y ont battu l'armée de l'empire d'Autriche-Hongrie commandée par le général Oskar Potiorek. Un monument sur le Rajac a été érigé en souvenir des 1 300 caporaux (en serbe cyrillique : 1300 каплара) qui se sont illustrés dans cette bataille. Ljig se sépara de la localité de Gukoš en 1922 et, en 1930, une école, un centre médical et une église y furent construits.

Localités de la municipalité de Ljig[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Ljig en Serbie

La municipalité de Ljig compte 27 localités :

Ljig et Belanovica sont officiellement classées parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
964 1 194 1 416 1 954 2 632 2 754 2 979[2] 3 219[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 30 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[5] :

Parti Sièges
Liste « Le meilleur pour la municipalité de Ljig » 9
Liste « Pour l'avenir de Ljig » 5
Parti démocratique de Serbie 5
Parti radical serbe 4
Liste « Tout pour nos enfants » 2
Mouvement Force de la Serbie 2
Nouvelle Serbie 2
Liste « Nous pouvons plus » 1

Miroslav Maksimović a été élu président (maire) de la municipalité de Ljig.

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 30 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Nouvelle Serbie 8
Pour une Serbie européenne 6
Parti radical serbe 5
Parti démocratique de Serbie 3
G17 Plus 3
Liste « Pour le développement de Ljig et du Kačer » 3
Parti socialiste de Serbie et alliés 2

Miroslav Maksimović a été réélu président (maire) de la municipalité de Ljig.

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le mont Rajac conserve de la bataille de la Kolubara un monument érigé des 1300 caporaux (en serbe cyrillique : 1300 каплара) qui se sont illustrés dans cette bataille.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Milovan Danojlić, un écrivain et un homme politique, est né en 1937 à Ivanovci, près de Ljig  ; il a été membre du Comité fondateur du Parti démocratique, le premier parti d'opposition non communiste en Serbie depuis 1945. En tant qu'écrivain, il a été récompensé par le prix NIN du meilleur roman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  4. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  5. (sr) Résultats des élections municipales de 204 - Ljig - Indispobible au 27 mai 2009
  6. (sr) « Skupština opčine », sur http://www.ljig.rs, Site officiel de la municipalité de Ljig (consulté le 28 mai 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]