Lizonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Lizonne (affluent de la Charente).

Lizonne
(Nizonne)
Illustration
La retenue de la Nizonne entre Rudeau-Ladosse et Saint-Sulpice-de-Mareuil, au lieu-dit Lavergne.
Caractéristiques
Longueur 60,5 km
Bassin 640 km2
Bassin collecteur la Dordogne
Débit moyen 5,10 m3/s (Saint-Séverin) [1]
Régime pluvial océanique
Cours
Source Morelière
· Localisation Sceau-Saint-Angel
· Altitude 200 m
· Coordonnées 45° 28′ 59″ N, 0° 40′ 07″ E
Confluence la Dronne
· Localisation Allemans et Saint-Séverin
· Altitude 48 m
· Coordonnées 45° 17′ 23″ N, 0° 15′ 09″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Belle, Pude, Sauvanie
· Rive droite Manore, Voultron
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Charente, Dordogne
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE:P72-0400, Géoportail, Banque Hydro

La Lizonne (en occitan Lisona, ou dans sa partie amont la Nizonne, en occitan Nisona[2]) est une rivière française des départements de la Dordogne et de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine), principal affluent de la Dronne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom s'analyse par le radical hydronymique Leiz- et le suffixe -onna.

Il se retrouve sous ses deux formes dans celui de deux communes de la Dordogne, Saint-Front-sur-Nizonne et Saint-Paul-Lizonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Nizonne prend sa source à 200 mètres d'altitude dans le département de la Dordogne sur la commune de Sceau-Saint-Angel, deux kilomètres à l'ouest du bourg, près du lieu-dit Morelière, dans le parc naturel régional Périgord-Limousin.

Elle arrose Saint-Front-sur-Nizonne et La Rochebeaucourt-et-Argentine. En aval d'Édon et de La Rochebeaucourt, elle prend le nom de Lizonne.

Sur la presque totalité des vingt derniers kilomètres de son parcours, elle marque la limite avec le département de la Charente et arrose Gurat et Saint-Séverin.

De plus, depuis Champagne et Gurat et jusqu'à sa confluence avec la Dronne, elle se subdivise en de nombreux bras.

Elle conflue en rive droite de la Dronne, à 48 mètres d'altitude, en aval du Moulin du Pontet, en limite des communes d'Allemans et de Saint-Séverin.

Sa longueur est de 60,5 km[3].

Départements, communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La Nizonne entre Édon (à droite) et La Rochebeaucourt.

La Lizonne arrose deux départements et vingt-quatre communes[3] réparties sur sept cantons, soit d'amont vers l'aval :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La station hydrologique de Saint-Séverin, en service depuis 1985, a enregistré le un débit maximal journalier de 55,9 m3/s. En instantané, le débit maximal s'est élevé le à 63,2 m3/s[4].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Lizonne a dix affluents contributeurs et un bras référencés[3] : Les cinq plus longs affluents sont :

Écologie[modifier | modifier le code]

La vallée de la Nizonne est protégée par le réseau Natura 2000 comme site important pour la conservation d'espèces animales européennes menacées : le vison (Mustela lutreola), l'écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), la bouvière (Rhodeus sericeus amarus), le toxostome (Chondrostoma toxostoma) ou le fadet des laîches (Coenonympha oedippus)[5].

Il existe aussi deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1 :

  • la vallée de la Nizonne sur 2 649 hectares[6] ;
  • les tourbières de la Lizonne ou de Vendoire[7].

À voir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Banque Hydro - Station P828284010 - La Lizonne à Saint-Séverin (option "Tous Mois", moyenne 1985-2012) (décocher "station en service")
  2. Elle porte le nom de Nizonne depuis sa source jusqu'à Édon et La Rochebeaucourt-et-Argentine
  3. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - La Lizonne (P72-0400) », consultée le 7 septembre 2008
  4. Banque Hydro - Station P8284010 - Lizonne à Saint-Séverin (le Marchais) (option Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service"). Consulté le 15 novembre 2009
  5. (fr) Vallée de la Nizonne FR7200663, sur le site INPN.
  6. ZNIEFF 720008181 - Vallée de la Nizonne sur le site de l’INPN.. Consulté le 15 novembre 2009.
  7. ZNIEFF 540003487 - Tourbières de la Lizonne sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.. Consulté le 15 novembre 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]