Livio Mehus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un graveur image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un graveur et un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Livio Mehus
Mehus-alegoria escultura.jpg
Naissance
Décès
Activité
Parentèle
Lorenzo Mehus (d) (petit-fils (d))Voir et modifier les données sur Wikidata

Livio Mehus (Oudenaarde, 1630 - ) est un graveur flamand de naissance, qui a été actif à Florence. Il est spécialisé dans les scènes mythologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un apprentissage à Milan chez un peintre peu connu, il arrive en Toscane en 1645, lors de ses 15 ans. Il est découvert par le prince Mathieu de Médicis (1613-1667) qui apprécie ses qualités de paysagiste et peintre de bataille et le prend sous sa protection. Il lui permet d'étudier à Rome, avec Pierre de Cortone, puis avec Ciro Ferri.

A Florence il a l'occasion de rencontrer Salvator Rosa et le Bourguignon[1].

Il reste sous la protection des Médicis et depuis Florence, il part rejoindre le duc de Savoie à Turin, puis trois ans après retourne à Florence, toujours sous le patronage du duc Matteo, auprès de Stefano della Bella, où il collabore à la décoration de la coupole de l'église della Pace.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Le Génie de la sculpture, v. 1655, huile sur toile, 70 × 79 cm, galerie Palatine, Palais Pitti. Appartenait au prince Ferdinand de Médicis[2].
  • Scènes de la vie de Scipion l'Africain, 1670-1675, huile sur toile, 100 × 127 cm, Palais Pitti, dépôts[2]
  • Neptune et Amphitrite, 1680-1690, huile sur toile, 163 × 180 cm, musée des Offices, dépôts[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Riccardo Spinelli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 657
  2. a, b et c Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 415-417