Livingstonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Livingstonia
Kondowe
Livingstonia
Bâtiment à Livingstonia.
Administration
Pays Drapeau du Malawi Malawi
Région Région Nord
District District de Rumphi
Démographie
Population 6 690 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 10° 36′ 15″ sud, 34° 06′ 16″ est
Altitude 900 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malawi

Voir sur la carte administrative du Malawi
City locator 14.svg
Livingstonia

Livingstonia (ou Kondowe) est une ville située dans la région Nord, district de Rumphi, au Malawi, à 434 km au nord de la capitale du pays, Lilongwe. Elle est reliée à Mzuzu (capitale de la région Nord), 120 km au sud, par une route goudronnée (2 à 3 h de route).

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerrier Ngoni avec des ornements corporels en argile, Livingstonia, vers 1895.

Livingstonia est installée à son emplacement actuel en 1894[1] par des missionnaires de l'Église libre d'Écosse. En 1875, ils établissent d'abord une mission à Cape Maclear, qu'ils nomment « Livingstonia » en hommage à David Livingstone dont la mort, en 1873, avait ravivé le soutien britannique aux missions en Afrique de l'Est. La mission est appuyée par l'African Lakes Corporation, une institution commerciale créée en 1877. En 1881, du fait de l'extrême prévalence de la malaria à Cape Maclear, la mission est déplacée au nord, à Bandawe. Mais le site est lui aussi malsain, et la mission est de nouveau déplacée, sur des terres plus en altitude, entre le lac Malawi et le plateau de Nyika. La situation en zone de montagne limite la présence des moustiques porteurs de la malaria. La mission se développe progressivement pour devenir une petite ville[2].

Le dirigeant de la mission, durant 52 ans, est Robert Laws. Il crée à Livingstonia ce qui, à son époque, est la meilleure école de toute la région ; les diplômés de Livingstonia deviennent des personnes influentes dans plusieurs pays avoisinant, jusqu'en Afrique du Sud. On compte, parmi les anciens élèves, l'écrivain Legson Kayira, diplômé en 1958. Le titre de son autobiographie, I Will Try, est tiré de la devise de l'école[3].

Église de la mission à Livingstonia.

Robert Laws voulait que Livingstonia abrite une université[4], mais ses successeurs ne poursuivirent pas ce rêve. En 2003, le synode de Livingstonia, relevant de l'Église presbytérienne d'Afrique centrale (CCAP), réactive le projet, en créant l'Université de Livingstonia[5],[6].

La ville abrite aussi le David Gordon Memorial Hospital, fondé par les missionnaires écossais en 1910. Il est désormais sous la direction du synode de Livingstonia[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coquery-Vidrovitch 1999, p. 169.
  2. Bradt Travel 2016, p. 310-311.
  3. (en) Legson Kayira, I Will Try, Doubleday, ‌1965, p. 45, 56
  4. Adogame et Lawrence 2014, p. 65.
  5. (en) Malawi, UNESCO, coll. « World Data on Education, 7th edition », ‌2010/11 (lire en ligne), p. 16
  6. (en) « Departments, University of Livingstonia », CCAP Synod of Livingstonia
  7. (en) Chris Oldroyd, « David Gordon Memorial Hospital, Malawi », Christian Medical Fellowship (consulté le 24 juillet 2017)
  8. (en) « David Gordon Memorial Hospital », Embangweni, Malawi, homepage (consulté le 24 juillet 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Pringle Livingstone, The Life of Robert Laws of Livingstonia: A Narrative of Missionary Adventure and Achievement, Forgotten Books, ‌2017 (1re éd. 1923) (ISBN 9781330459430, lire en ligne)
  • (en) Leroy Vail, The Creation of Tribalism in Southern Africa, University of California Press, ‌1991 (présentation en ligne)
  • Catherine Coquery-Vidrovitch, L'Afrique et les africains au XIXe siècle : Mutations, révolutions, crises, Armand Colin, ‌1999
  • (en) John McCracken, Politics and Christianity in Malawi, 1875-1940: The Impact of the Livingstonia Mission in the Northern Province, African Books Collective, ‌2008 (présentation en ligne)
  • (en) Kenneth R. Ross, Malawi and Scotland Together in the Talking Place Since 1859, ‌2013 (présentation en ligne)
  • Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Zambie - Malawi, Le Petit Futé, ‌2014
  • (en) Afe Adogame (éd.) et Andrew Lawrence (éd.), Africa in Scotland, Scotland in Africa: Historical Legacies and Contemporary Hybridities, Brill, ‌2014 (présentation en ligne)
  • (en) Philip Briggs et Mary-Anne Bartlett, Malawi: The Bradt Travel Guide, Bradt Travel Guides, ‌2016
  • (en) Moses Mlenga, Polygamy in Northern Malawi: A Christian Reassessment, Mzuni Press, ‌2016 (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]