Liu Xia (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liu Xia.
Liu Xia
Liu Xia attends public events in New York but avoids "sensitive" issues.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
刘霞Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint

Liu Xia, née en 1961 à Pékin, est une peintre, poète et photographe chinoise.

Elle est l'épouse du militant démocrate chinois Liu Xiaobo, corédacteur de la charte 08, prix Nobel de la paix et embastillé dans les geôles chinoises en 2009 pour 11 ans. Elle est en résidence surveillée depuis 2010. En juillet 2018, elle a été autorisée à quitter la Chine pour l'Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éditrice, photographe et peintre, Liu Xia publie de la poésie peu de temps après sa rencontre avec Liu Xiaobo en 1982[1]. Déjà en butte à la police à cause de ses prises de position politique, le couple ne peut vivre ensemble qu'à partir de 1994[1]. Elle se marie avec Liu Xiaobo en 1998.

Liu Xia est connue comme étant la femme de l'homme qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2010, Liu Xiaobo[2]. Elle réside à Pékin où elle est en résidence surveillée depuis le 8 octobre 2010[3]. Fin 2013, malgré des problèmes cardiaques et de dépression, elle refuse d 'être hospitalisée, craignant une «  hospitalisation punitive »[4].

Finalement au début de l'année 2014, elle est hospitalisée pour des problèmes de santé consécutifs de son isolement[5]. Ses proches indiquent que les autorités chinoises refusent qu'elle soit soignée à l'étranger[6].

En mars 2014, et après la mort de la dissidente chinoise Cao Shunli[note 1], un appel est lancé, pour sauver Liu Xia, dans une tribune au Wall Street Journal par le prix Nobel de la Paix 1984 Desmond Tutu et l'avocat Jared Genser[7].

Depuis 2011, l'œuvre photographique de Liu Xia, confiée à l'écrivain Guy Sorman[8], commissaire de ses expositions, a été présentée au public dans de nombreux musées, en particulier à Boulogne-Billancourt, New York, Los Angeles, Hong Kong, Taipei, Tokyo, Kyoto, Barcelone, Madrid, Berlin, Hambourg, Prague, Bratislava[9].

Alors que son mari Liu Xiaobo, malade d'un cancer du foie en phase terminale est déplacé dans un hôpital, Mary Beth Polley, porte-parole de l'ambassade des États-Unis en Chine, demande la libération de Liu Xia, de la résidence surveillée dont elle fait l'objet depuis 2010. Évoquant son mari, elle indique en pleurs dans une vidéo : « (Il) ne peut pas être opéré, ni recevoir de chimiothérapie! »[10].

Dans une interview le jour de la mort de Liu Xiaobo le 13 juillet 2017, Marie Holzman déclara : « Si Liu Xiaobo a tellement insisté pour pouvoir quitter la Chine à la fin de sa vie, c'est précisément parce qu'il voulait offrir la possibilité à son épouse de s'évader du pays. »[11].

Depuis le 15 juillet, date de la dispersion des cendres de son époux, on ignore où elle se trouve[12],[13].

Alors qu'elle est gardée au secret par les autorités chinoises selon son avocat, le 19 août, elle apparaît dans 2 vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Pour le dissident le Jia, ces enregistrements ont été faits sous la contrainte[14].

Début 2018, le régime chinois refuse toujours de la laisser quitter le pays, alors que l'Allemagne s'était proposée de l'accueillir et que la chancelière Angela Merkel a plusieurs fois soulevé le sujet auprès de ses homologues chinois. Liu Xia envisage alors de se laisser mourir, en forme de protestation[15]. Une mobilisation internationale se développe pour obtenir la libération de la poétesse[16].

Départ pour l'Allemagne[modifier | modifier le code]

En mai 2018, Liao Yiwu, l'auteur et poète chinois vivant en Allemagne et ami de Liu Xia, a rapporté, avec la permission de Liu Xia, qu'elle souffrait de dépression clinique débilitante, après que le gouvernement de Pékin ait rompu de multiples promesses qu'elle être libre de voyager, y compris, début avril 2018, un arrangement pris par Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, pour faciliter son voyage en Allemagne[17].

Le 4 juillet 2018, quatre experts indépendants des Nations unies, y compris Michel Forst, Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'homme, ont fait part de leur inquiétude quant à la dégradation de l'état de santé de Liu Xia, et ont demandé sa libération[18].

En juillet 2018, il a été rapporté que Liu Xia avait été autorisée à quitter la Chine et qu'elle avait pris l'avion de Beijing à Berlin, en Allemagne, le mardi 10 juillet[19]. Elle a été accueilli par Liao Yiwu et Herta Müller[20]

Prises de position[modifier | modifier le code]

Liu Xia considère que les démocrates chinois font l'objet d'une persécution, comme les juifs à l'époque du régime nazi ; « On nous extermine dans l'indifférence générale des Occidentaux. Vous vous réveillerez quand nous aurons disparu »[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Cao est morte dans un hôpital militaire chinois le 14 mars 2014, son corps montrant « des signes de mauvais traitements durant sa détention d'environ cinq mois et demi ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pascale Trouillaud, « Liu Xia, la poétesse tombée dans la politique par amour », AFP,‎ (lire en ligne)
  2. Lucy Hornby, « China dissident's wife pleads for detained husband », Reuters,‎ (lire en ligne)
  3. « L'épouse de Liu Xiaobo est assignée à résidence », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. L'épouse du prix Nobel de la paix chinois hospitalisée Le Figaro, 20 février 2014
  5. Liu Xia, wife of jailed Nobel winner, taken to hospital, say supporters Thé Guardian, 20 février 2014
  6. Brice Pedroletti Les proches de Liu Xia, épouse d'un Nobel de la paix chinois, s'inquiètent de son état de santé Le Monde.fr, 24 février 2014
  7. Patrick Saint-Paul, Un vibrant appel pour l'épouse du prix Nobel de la paix chinois Le Figaro, 1 avril 2014
  8. Guy Sorman, Liu Xia prisonnière à Pékin 7 janvier 2013
  9. La force silencieuse de Liu Xia
  10. Les Etats-Unis veulent la "liberté de mouvement" pour le Nobel chinois Liu Xiaobo
  11. Décès de Liu Xiaobo : "Nous sommes tous un peu co-responsables de cette mort", 13 juillet 2017
  12. http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170721-chine-liu-xia-epouse-prix-nobel-liu-xiaobo
  13. http://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Pekin-veut-faire-disparaitre-veuve-Liu-Xiaobo-2017-07-20-1200864334
  14. http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170821-chineliu-xia-forcee-faire-videos-apres-dissident
  15. Sébastien Falletti, « L'interminable calvaire de Liu Xia », Le Figaro, samedi 5 / dimanche 6 mai 2018, p. 10.
  16. Mobilisation internationale pour la poétesse chinoise Liu Xia, veuve du dissident Liu Xiaobo Le Monde, 17 mai 2018
  17. ‘Easier to die than live’: Liu Xia, widow of Chinese dissident Liu Xiaobo, cries out for help in phone call, HKFP, 2 May 2018
  18. (en) « China: UN experts worried about Liu Xia’s health », Protecting Defenders,‎ (lire en ligne)
  19. « Dissident Liu Xiaobo's widow Liu Xia 'allowed to leave China' », BBC News, (consulté le 11 juillet 2018)
  20. https://www.20minutes.fr/monde/2305611-20180711-chine-liu-xia-veuve-prix-nobel-paix-chinois-accueillie-berlin
  21. J'accuse le régime chinois Le Monde, 5 juin 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]