Litvaks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LITVISH-An Atlas of Northeastern Yiddish.jpg

Les Juifs lituaniens ou Litvaks sont les juifs originaires de l’ancien grand-duché de Lituanie[1]. Ils ont habité en Lituanie depuis le XIVe siècle. C'est entre 1348 et 1351 que les premières grandes vagues de migrations juives atteignent la Lituanie[2]. En 1388 Vytautas le Grand publie la première charte de protection des juifs[3],[4].

La communauté litvak a été marquée par un très grand essor intellectuel aux XVIIIe et XIXe siècles sous l'impulsion du Gaon de Vilna et de ses disciples les Mitnagdim qui s'opposent aux Hassidim.

Les Litvaks ont compté, entre autres Marc Chagall, Emmanuel Levinas, Jacques Lipschitz, Golda Meir, Chaïm Soutine[1], Mark Rothko, Bernard Berenson, Meyer Schapiro, , etc. Sergueï Eisenstein est parfois compté parmi eux[1].

Les Juifs de Lituanie ont été exterminés durant la Seconde Guerre mondiale. La communauté litvak reste présente en Israël et aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Les Litvaks », sur Éditions la découverte (consulté le 7 août 2019).
  2. Philippe Perchoc, « Que reste-t-il de la Litvakie ? (1/4) Quand le Grand Duc veillait sur les Juifs », sur Nouvelle Europe, (consulté le 7 août 2019)
  3. « YIVO | Lithuania », sur www.yivoencyclopedia.org (consulté le 7 août 2019)
  4. Jean Baumgarten, « Vilna, entre ultraorthodoxie et modernité (XVIIIe-XIXe siècle) », Revue germanique internationale, no 11,‎ , p. 61–78 (ISSN 1253-7837, DOI 10.4000/rgi.297, lire en ligne, consulté le 7 août 2019)