Little Monsters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Little et Monsters.
Lady Gaga se jetant dans la foule, parmi ses little monsters, lors du Monster Ball Tour à Toronto en mars 2011.

« Little Monsters » (en français « Petits Monstres ») est le surnom donné aux fans de la chanteuse américaine Lady Gaga. Cette appellation datant de 2009 a mené à la généralisation des surnoms pour les fanbases d'artistes populaires[1].

L'artiste les a appelés de cette façon en lien avec son deuxième album The Fame Monster. Elle débuta à appeler ses fans ainsi un peu après le premier single de l'album, Bad Romance, la chanson Monster disponible sur l'album n'ayant aucun lien avec l'appellation. Il est dit que les fans serait appelé ainsi parce qu'ils dansaient la chorégraphie de Bad Romance en faisait les mouvements des monstres.

En , elle fit un tatouage sur son bras droit[2], celui avec lequel elle tient son micro, portant l'inscription "Little Monsters", leur rendant hommage[3].

À la fin de 2011, Lady Gaga créa un réseau social à l'intention de ses fans, LittleMonsters.com[4]. Il fut d'abord accessible en version privée sur invitation, jusqu'en juillet 2012. Il permet aux Little Monsters d'échanger entre eux, notamment des photos ou des infos sur Gaga. La chanteuse y publie également des vidéos nommées « Monstervision ».

Pour sa troisième tournée mondiale, le Born This Way Ball, la chanteuse fit installer le « Monster Pit » (en français « Fosse Monstrueuse/aux Monstres ») pour les fans arrivés les premiers devant la salle ou le stade et qui seront habillés pour le « ball » (bal en français) ou concert[5]. Ce concept a été, par la suite, à nouveau repris en tournée par la chanteuse[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lady Gaga Pioneered Online Fandom Culture As We Know It », Noisey,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2018)
  2. (en) « Lady Gaga's Tattoos & Meanings | Steal Her Style », sur stealherstyle.net (consulté le 9 juin 2018)
  3. (en) nydailynews.com
  4. (en-US) Mayank, « Lady Gaga's Own Social Network Opens for Little Monsters », Beebom,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2018)
  5. (en) Press Trust of India, « Lady Gaga giving away Monster Pit Keys », Business Standard India,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2018)
  6. (en-US) « Lady Gaga Reveals Monster Pit Plans for ‘artRave’ Tour! », Just Jared,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]