Littérature polonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La littérature polonaise est la littérature écrite en polonais, ou en Pologne, ou par des écrivains polonais.

L'écriture en Pologne avant le Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

L'activité littéraire en Pologne commence après la christianisation du pays (966). Il existe de très nombreux textes latins produits sous la dynastie des Piasts (960-1370), mais les premières œuvres en langue vernaculaire, en polonais médiéval, apparaissent seulement au XIIIe siècle.

XVIe siècle ː Renaissance[modifier | modifier le code]

Cette renaissance se déroule dans le cadre historique de la République des Deux Nations (1569-1795). La langue latine reste prédominante dans de nombreux domaines (histoire, morale, religion...) : Lexicon Mediae et Infimae Latinitatis Polonorum (en). Une forme de poésie assez originale se développe : Sapphic stanza in Polish poetry (en).

Les auteurs les plus remarquables sont :

XVIIe siècle ː baroque (1620-1764)[modifier | modifier le code]

 
  • La tragédie silésienne au XVIIe siècle[2]

XVIIIe siècle ː lumières (1730-1800)[modifier | modifier le code]

Le siècle des Lumières en Pologne (en) est marqué par :

XIXe siècle ː romantisme (1829-1870)[modifier | modifier le code]

Le romantisme littéraire polonais (en) se manifeste à travers les ouvrages de :

 

XIXe siècle ː positivisme (1860-1900)[modifier | modifier le code]

Le Positivisme en Pologne (en) est une période où s'illustrent :

 

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Jeune Pologne (1890-1918)[modifier | modifier le code]

 

entre-deux-guerres (1918-1939)[modifier | modifier le code]

La revue clandestine Robotnik (1894-1939) (en) témoigne de l'engagement durable d'une partie de l'intelligentsia de cette époque de la Deuxième république de Pologne (1918-1939).

 

seconde guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le code]

La littérature polonaise durant la Seconde Guerre mondiale (en) est marquée par l'élimination des institutions, et le développement de l'impression clandestine, avec principalement les Éditions militaires secrètes (Tajne Wojskowe Zakłady Wydawnicze (en), Secret Military Publishing House), animées, de 1940 à 1945, par Jerzy Rutkowski (1914-1989) du Bureau de l'information et de la propagande (BIP) de l'Armia Krajowa (AK, Armée de l'intérieur).

De cette époque, se sont illustrés :

 

1945-1956[modifier | modifier le code]

1956-1990[modifier | modifier le code]

 

XXIe siècle depuis 1990[modifier | modifier le code]

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Henryk Sienkiewicz
(1846–1916)
Władysław Reymont
(1865–1925)
Isaac Bashevis Singer
(1902–91)
Czesław Miłosz
(1911–2004)
Wisława Szymborska
(1923–2012)
Henryk Sienkiewicz.PNG Władysław Reymont.jpg Isaac Bashevis Singer (upright).jpg Czesław Miłosz 2011(Lt, detail).jpg Szymborska(closeup).jpg

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karol Badecki, "Pisma Jana Dzwonowskiego (1608-1625)." Wydawnictwa Akademii Umiejętności w Krakowie. Biblioteka Pisarzów Polskich. Kraków. Nakładem Akademii Umiejętności. 1910. 119s. Modèle:Pl icon
  2. https://journals.openedition.org/baroque/258