Littérature colombienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Colombie image illustrant la littérature <adjF>
Cet article est une ébauche concernant la Colombie et la littérature.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) les recommandations du Projet:Colombie.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le colonel Aureliano Buendía, personnage de Cent ans de solitude

L’histoire de la littérature colombienne, en tant qu’expression de la culture de la Colombie, est hétérogène en raison des héritages juxtaposés et entremêlés des origines locales et coloniales.

Littérature coloniale[modifier | modifier le code]

Sous la domination espagnole, les sujets traités étaient principalement religieux. Quelques-uns des principaux auteurs colombiens de cette période :

  • Hernando Domínguez Camargo (Bogotá, 1606 - Tunja, 1659), Jésuite et écrivain. Son œuvre est influencée par celle du poète espagnol Luis de Góngora. Ses œuvres les plus connues : « Poème épique à St Ignace de Loyola » et « Bouquet de fleurs poétiques ».
  • Francisco Álvarez de Velasco y Zorrilla (Bogotá, 1647 - Madrid, 1708). Œuvres principales : Rhytmica Sacra, Moral y Laudatiria. Son écriture témoigne de son admiration pour l’œuvre de Francisco de Quevedo et de Sor Juana Inés de la Cruz.
  • Francisca Josefa del Castillo. Religieuse, auteur de textes mystiques.
  • Juan de Castellanos. A écrit le poème réputé le plus long de langue espagnole, "Elegías de Varones Ilustres de Indias".
  • Juan Rodríguez Freyle. Prêtre d’origine espagnole, auteur d’une chronique de la vie coloniale : "El Carnero".

Littérature de la période d’indépendance[modifier | modifier le code]

Pendant le processus de reconquête de son indépendance, la littérature colombienne a été fortement influencée par les motivations politiques du moment et par le romantisme. Les textes politiques sont dominés par Simón Bolívar. Le gouvernement colombien fonde en 1871 la première Académie de la langue hispanique du continent américain.

Auteurs de cette période :

Costumbrisme[modifier | modifier le code]

Couverture du roman María de Jorge Isaacs (1899)

Dans la littérature de langue espagnole, le costumbrisme (costumbrismo) désigne le choix de sujets portant sur la description des us et coutumes (costumbres) d'une région, d'un milieu, d'une société. Cette tendance a été forte en Colombie à la fin du XIXe siècle et au début du 20e.

Auteurs de cette période :

  • Tomás Carrasquilla Naranjo
  • Adolfo León Gómez
  • José María Cordovez Moure
  • Jorge Isaacs
  • Julio Arboleda
  • Gregorio Gutiérrez González
  • Rafael Pombo (José Rafael de Pombo y Rebolledo)
  • Soledad Acosta
  • Josefa Acevedo de Gomez
  • Candelario Obeso
  • Manuel Ancízar

Littérature moderne[modifier | modifier le code]

Caricature de León de Greiff par Ricardo Rendón

Auteurs de cette période :

Années 1940-1950[modifier | modifier le code]

Le processus d’industrialisation de l’Amérique latine au XXe siècle a engendré de nouvelles tendances littéraires, telles que le mouvement dénommé “Piedra y cielo” (1939) dont les principaux auteurs sont :

Les années 1940 et 1950 ont également été marquées par le mouvement nihiliste, le nadaïsme (en espagnol : nadaísmo), dont les principaux auteurs sont :

  • Gonzalo Arango (es)
  • Jotamario Arbeláez
  • Eduardo Escobar
  • Fanny Buitrago
  • Amílcar Osorio
  • Humberto Navarro

Années 1960-1970[modifier | modifier le code]

Cette période d’expansion de la littérature latino-américaine a été particulièrement prolifique en Colombie, avec des auteurs comme :

  • Gabriel García Márquez
  • Eduardo Caballero Calderón
  • Manuel Mejía Vallejo
  • Alvaro Mutis
  • Manuel Zapata Olivella
  • Andres Caicedo
  • Alfredo Iriarte
  • Germán Arciniegas
  • Álvaro Cepeda Samudio

Auteurs contemporains[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Rafael Gutiérrez Girardot, Ensayos sobre literatura colombiana, Ediciones Unaula, Medellín, 2011, 2 vol. (315, 295 p.) (ISBN 978-958-8366-27-2)
  • (es) Sebastian Pineda Buitrago, Breve histoira de la narrativa colombiana : siglos XVI-XX, Siglo del Hombre Editores, Bogota, 2012, 381 p. (ISBN 978-958-665-232-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :