Lithobates sevosus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Lithobates sevosus
Description de l'image Mississippi gopher frog.jpg.
Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ranidae
Genre Lithobates

Nom binominal

Lithobates sevosus
(Goin & Netting, 1940)

Synonymes

  • Rana sevosa Goin & Netting, 1940
  • Rana capito sevosa Goin & Netting, 1940

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(iii,v)+2ab(iii,v); C2a(ii) :
En danger critique d'extinction

Lithobates sevosus est une espèce d'amphibiens de la famille des Ranidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Répartition de l'espèce.

Cette espèce est endémique du comté de Harrison au Mississippi dans le sud-est des États-Unis. Historiquement, elle se rencontrait aussi dans l'Alabama et en Louisiane, d'où les dernières données remontent respectivement de 1967 et de 1922[2].

Description[modifier | modifier le code]

Lithobates sevosus mesure entre 56 et 105 mm, les femelles étant plus grandes que les mâles[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Lithobates sevosus était à l'origine décrite comme une nouvelle espèce Rana sevosa par Coleman Jett Goin et Morris Graham Netting en 1940. Par la suite cette espèce fut considérée comme une des nombreuses sous-espèces de Lithobates capito. Elle fut relevée au status d'espèce en 2001 par Jeanne E. Young et Brian I. Crother[4].

Menace[modifier | modifier le code]

Cette espèce est victime de deux maladies fongiques, dont la chytridiomycose[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Goin & Netting, 1940 : A new gopher frog from the Gulf Coast with comments upon the Rana areolata group. Annals of the Carnegie Museum, Pittsburgh, vol. 28, p. 137-169.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. AmphibiaWeb, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  4. Young & Crother, 2001 : Allozyme Evidence for the Separation of Rana areolata and Rana capito and for the Resurrection of Rana sevosa. Copeia, vol. 2001, no 2, p. 382-388