Listeria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Listeria est un genre bactérien, qui compte 17 espèces[1],[2], dont Listeria monocytogenes, seul pathogène pour les humains où il provoque la listériose (l'une des zoonoses les plus graves). Les autres espèces comprennent, entre autres, Listeria innocua, Listeria ivanovii subsp. ivanovii, Listeria ivanovii subsp. londoniensis, Listeria grayi, Listeria seeligeri et Listeria welshimeri.

Les Listeria, nommées d'après Joseph Lister, qui les a découvertes, sont des bacilles de petite taille, mobiles à 20 °C (grâce à des flagelles), gram positif. Toutes les espèces sont catalases positives, non sporulées, et anaérobies facultatifs. Ce sont des bactéries ubiquistes qu’on trouve presque partout ; dans le sol, en épiphyte sur les végétaux, l’eau, etc. Très résistantes, elles peuvent survivre aux traitements de nettoyage-désinfection et ainsi persister dans les ateliers de production de l’industrie agroalimentaire.

Pathogénicité[modifier | modifier le code]

  • La seule espèce de listeria qui soit pathogène pour l’homme est L. monocytogenes, qui cause la listériose. Elle peut traverser la barrière intestinale (démontré en 2001 par une équipe de l’Inserm) et la barrière placentaire, pouvant alors provoquer des infections – éventuellement mortelles – du fœtus, du nouveau-né, ou des accouchements prématurés[3].
  • L. monocytogenes et exceptionnellement L. ivanovii sont pathogènes pour les animaux.
  • La listéria avait été notamment à l'origine d'une série d'intoxications entre octobre 1999 et février 2000 qui avait touché 23 personnes, et aboutissant à 7 décès en France[4].

Listeria et grossesse[modifier | modifier le code]

Une femme enceinte infectée par une Listeria ne ressent généralement qu’une fièvre passagère, mais Listeria monocytogenes peut traverser le placenta pour atteindre le fœtus qui peut en mourir, de même que le bébé juste après l’accouchement. Plus généralement, la bactérie induit des naissances prématurées et des infections chez le bébé.

Certaines précautions sont donc généralement conseillées aux femmes enceintes en matière d’alimentation et d’hygiène.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche sur la listeria sur le site de l'EFSA
  2. (en) Renato H. Orsi et Martin Wiedmann, « Characteristics and distribution of Listeria spp., including Listeria species newly described since 2009 », Applied Microbiology and Biotechnology, vol. 100, no 12,‎ , p. 5273–5287 (ISSN 0175-7598 et 1432-0614, PMID 27129530, PMCID PMC4875933, DOI 10.1007/s00253-016-7552-2, lire en ligne)
  3. voir étude Insem (Unité 604).
  4. http://www.leparisien.fr/societe/comment-on-a-presque-vaincu-la-listeriose-16-01-2002-2002740116.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]