Liste des voies de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Toulouse.

Cet article présente une liste des voies de Toulouse, ville française, chef-lieu du département de Haute-Garonne et siège de la préfecture de la région Occitanie.

Cette liste se veut exhaustive à fin 2014.

Ces voies servent aux Transports à Toulouse pour différentes catégories d'usagers.

Les voies de Toulouse, pour certaines suivent la logique suivante:

  • Les boulevards sont organisés en deux cercles concentriques de part et d'autre de la Garonne; ils sont reliés par trois ponts, l'exception du boulevard Richard Wagner.
  • Le périphérique est un troisième cercle constitué par une voie rapide urbaine (VRU) réservée aux seuls véhicules motorisés.
  • Les principales avenues sont des routes pénétrantes, à l'exception de l'Avenue Crampel, et de l'Avenue de Biarritz.
  • D'autres pénétrantes portent le nom de route, comme la route d'Espagne, route de Seysses, la route de Saint-Simon, la route de Bayonne, la route de Blagnac, route de Launaguet, route de Narbonne. De même pour Albi, Revel, Castres, Agde. Ce nom indique à l'origine, la direction suivie.
  • De nombreuses autres voies portent plus simplement le nom de rue.

Le nom des rues de cette ville du midi a été amené à évoluer au fil du temps, en particulier certains chemins de ronde sont devenus des boulevards en 1939-1949[1].

Vitesse[modifier | modifier le code]

En 2015, la ville bénéficie de 443 kilomètres de zones 30, où la vitesse est limitée à 30 km/h; ceci permet de réduire les distance de freinage qui sont estimées à 30 mètres lorsque l’on roule à 50 km/h, 13 mètres lorsque l’on roule à 30 km/h[2].

Les grands axes de circulation, dits structurants, tels que les boulevards, les allées Jean-Jaurès, la rue Bayard ou les allées de Brienne, disposent d'une autorisation de vitesse plus élevée avecune vitesse limite de 50 km/h[2].

En 2017, les longueurs de zone 30 les plus élevées de Toulouse métropole (702 km) se trouvent à Toulouse (473 km), Balma (45 km), Saint-Orens (36 km), L'Union ( 20 km) Balma, Cornebarieu (12 km) et Blagnac (10 km)[3].

Au total, la commune compte 2500 kilomètres de voirie.

La métropole compte au total en 2013, 3282 kilomètres de voiries, composée à hauteur de 2764 kilomètres de voirie sous la responsabilité de la métropole et de 518 kilomètres de voirie départementale.

Accidents[modifier | modifier le code]

Les accidents sont importants sur les voies de Toulouse (hors VRU):

Sur la seule commune de Toulouse : en 2013, 131 personnes ont été victimes de l'automobile, 178 des deux-roues à moteur, 107 des piétons, 38 cyclistes, et zéro des poids-lourds[4].

Liste alphabétique des voies[modifier | modifier le code]

Les odonymes ci-après sont classés suivant l'ordre alphabétique du mot considéré comme principal. Les quantièmes des odonymes avec dates sont indiqués en lettres.

A[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
La rue d'Alsace-Lorraine croisant la rue de Metz en 1905.

B[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


C[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

D[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Rues de la Dalbade et du Pont de Tounis.

E[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


F[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


G[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

H[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

I[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


J[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


K[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


L[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

M[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

N[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


O[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


P[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Le résistant toulousain Louis Plana donne son nom à une impasse et à une rue.

Q[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


R[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


S[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

T[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


U[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


V[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

W[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


X[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Y[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Z[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France Auteur : Société archéologique du Midi de la France. Auteur du texte Éditeur : [s.n.] (Toulouse) Date d'édition : 1970 gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9600437p/f95.item
  2. a et b Circulation. Depuis mai 2015, tout le centre-ville de Toulouse roule à 30km/h actu.cotetoulouse.fr/circulation-depuis-mai-2015-tout-le-centre-ville-de-toulouse-roule-a-30kmh_15967/
  3. source Open Data Toulouse Métropole
  4. observatoire des déplacements partenariat sGGd synthèse - situation 2013 www.aua-toulouse.org/sites/www.aua-toulouse.org/IMG/pdf/synthese_2013_light.pdf
  5. a, b, c, d, e et f « Plan dynamique de Toulouse », Municipalité de Toulouse
  6. a, b, c, d, e, f, g, h et i Plaque de la rue
  7. Gérard Santier, Nouvelles Editions Loubatières, 978-2862664101, (ISBN 978-2862664101)
  8. a, b, c, d, e, f et g Plaque de la rue en 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Plan dynamique de Toulouse », Municipalité de Toulouse
    Il n'est toutefois pas à l'abri des contradictions comme pour la rue Chevreuil (affichage) / Chevreul (moteur de recherche)
  • Pierre Salies, Dictionnaire des rues de Toulouse : Voies publiques, quartiers, lieux-dits, enseignes, organisation urbaine, Toulouse, Milan, , 1174 p.
    Important ouvrage (en deux volumes) comprenant plus de 12 000 entrées, recensant les noms anciens et récents des rues dont le nom a été modifié, les raisons de ces changements ou de la dénomination retenue; on y trouve aussi la liste des édifices et curiosités avec des indications historiques.
  • Jules Chalande, Histoire des rues de Toulouse : Monuments - Institutions - Habitants, Toulouse, Jeanne Lafitte, 1919, 1927, 1929, environ 1000 p.
    Ouvrage de référence (3 parties sur deux volumes), étude basée sur "Mémoires de l'histoire du Languedoc" de Guillaume Catel, sur les fiches de Saint-Charles conservées aux archives municipales, sur les registres de pagellation et cadastres à partir de 1458.