Liste des voies de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La promenade des Anglais, la rue la plus connue de Nice.
La promenade des Anglais vers 1925.

Cette article présente la liste des voies de Nice classées par ordre alphabétique. En 2003, Marguerite et Roger Isnard ont dénombré 1 789 voies à Nice[1].

Sommaire :

Précisions sur le classement[modifier | modifier le code]

  • type de voie (rue, place, avenue, promenade...) : rejeté en fin d'appellation.
    • rue Sulzer classé à Sulzer (rue) : à chercher à la lettre S
  • prénom :
  • titre :
    • avenue Maréchal-Foch classé à Maréchal-Foch (avenue) : à chercher à la lettre M
    • boulevard Général-Louis-Delfino classé à Général-Louis-Delfino (boulevard) : à chercher à la lettre G
  • préposition et article : rejeté en fin d'appellation :
    • rue de France classé à France (rue de) : à chercher à la lettre F
    • promenade des Anglais classé à Anglais (promenade des) : à chercher à la lettre A
    • avenue de la Californie classé à Californie (avenue de la) : à chercher à la lettre C
  • mais De n'est pas rejeté lorsqu'il est écrit avec une majuscule :
    • rue De Orestis classé à De Orestis (rue) : à chercher à la lettre D

A[modifier | modifier le code]

  • Abbaye (rue de l') (CP : 06300 - vieille ville). Son nom provient de l’abbaye Saint-Pons de Nice ; cette ruelle en constituait le « centre administratif », loin des lieux de prière.  NIK-visite.gif Visite
    no 5 : maison Natta (à côté du bar des Oiseaux).
  • Adolphe Isnard (avenue) (CP : 06000 - quartier Magnan-Madeleine). Adolphe Isnard est conseiller municipal de Nice au début du XXe siècle.
    no 7 : palais Sainte-Thérèse, à proximité de l'église Sainte-Thérèse.
  • Alexandre-Ansaldi (avenue) : nom parfois donné à l'avenue Ansaldi. Voir Ansaldi (avenue).
  • Alexandre-Médecin (place) (CP : 06100 - quartier Libération-Saint-Maurice). Anciennement place Saint-Maurice. Alexandre Médecin (1852-1911) est adjoint au maire de Nice de 1886 à 1890 et père de Jean Médecin.
    no 1 : palais Les Lilas (à proximité de la rue des Lilas).
    no 4 : palais Von der Wies (autres entrées 82 et 84 avenue Borriglione). Le palais porte le nom du Russe Paul von Derwies pour qui est édifié le château de Valrose situé à proximité. Cet ensemble de 40 logements (Didier Roman architecte, M. Baraness assistant) a été réalisé par la municipalité et fut livré en juillet 1999.
  • Alfred Leroux (avenue) (CP : 06300 - quartier Riquier/port). Alfred Leroux est un homme politique de la Troisième République, propriétaire d'une villa dans ce secteur.
    no 1 (coin du boulevard Carnot) : palais Bel Mare (Ch. et M. Dalmas architecte, Giacini entrepreneur), autre adresse 68 boulevard Carnot.
  • Angleterre (rue d') (CP : 06000 - quartier des Musiciens). NIK-visite.gif Visite.
    no 10 : palais d'Angleterre.
    no 11 : palais B. Aune : voir au 12 avenue Georges-Clemenceau.
  • Ansaldi (avenue) (CP 06200 - va de la route de Bellet au boulevard de la Madeleine). Marguerite et Roger Isnard indiquent : « C’est une ancienne voie privée dont le nom proviendrait du comptable et lotisseur de la propriété Robiony dans laquelle elle a été tracée vers 1898. »[3]. Ce serait pendant le tournage d’Un tout petit prince de Radovan Tadic (1985) consacré à un mystificateur se faisant appeler « Alexandre Ansaldi » que le prénom Alexandre aurait été ajouté sur la plaque de rue[4].
  • Arènes de Cimiez (avenue des) (CP : 06000 - quartier Carabacel et quartier de Cimiez). Le nom de l'avenue des Arènes de Cimiez est couramment abrégé en avenue des Arènes.
    no 4 : palais des Arènes (Civalleri et Delserre architectes), édifié en 1908.
  • Armée des Alpes (boulevard de l') (CP : 06300 - quartier Saint-Roch). Dans la continuité du boulevard de Riquier au-delà du pont de la voie de chemin de fer, il s'appelait auparavant boulevard Bischoffshein sur cette section. Il continue par le boulevard Saint-Roch. Le nom rappelle les unités qui combattirent les troupes italiennes en 1940; des niçois pour une grande partie.
Boulevard de l'Armée des Alpes, direction N.
  • n°20-22-24-26 : Le Grand Palais,« a été inauguré le 15 avril 2003 par Monsieur Jacques Peyrat sénateur maire de la ville de Nice et Monsieur François Bertière président-directeur général de Bouygues Immobilier ».
  • Armée du Rhin (place de l') : anciennement place Risso - 06300, quartier Riquier
La place en pleins travaux de réhabilitation avec le tramway en construction.
  • n°3 : Palais de L'Esplanade. Autres entrées 1 et 3 rue Thaon de Revel ; autre entrée encore au 3 boulevard Pierre-Sola. Le nom du palais fait allusion à la couverture du Paillon. Dû à Honoré Aubert : 1929-1930. Aussi appelé, semble-t-il, « Palais Risso ».
Le Palais de l'esplanade, place de l'Armée du Rhin.

Ces terrains agricoles et arborés furent cédés à la ville par la famille Arson qui demanda qu'on mentionne son nom.

NIK-visite.gif Visite du quartier
La place Arson : haut-lieu des boulistes niçois. Vue vers le Sud. La Rue Barla se situe 50 mètres après les arcades. Ces bâtiments remplacent l'ancienne manufacture des tabacs de Nice.
  • Arson (rue) : 06300.
    Axe Nord-Sud, du quartier Saint-Roch au port. Il y a longtemps, coulait un canal sur l'emplacement de la rue où tournaient des moulins...
NIK-visite.gif Visite de la rue
Arrivée méridionale sur le port

Guillaume Assalit fut podestat de la ville de Nice en 1108, puis plus tard Consul de la villede Nice. Peu ou pas de renseignement, hélas!

La rue Assalit, peu après l'avenue Jean-Medecin, direction Est.
  • n°1 (coin avenue Desambrois) : Palais Desambrois
  • Assomption (avenue de l') : 06100, quartier du Ray.
    Le nom provient de l'ancienne proximité avec le couvent de l'Assomption. Le couvent fut détruit au profit d'un lotissement.
    n°6 : Petit Palais Charles
    n°9 : Palais Colomba
  • Auber (rue) : 06000, quartier des Musiciens
    n°3 : 1882 ; Joseph Kessel y habita. Ce Palais Second Laguzzi est dû à Albert Bérenger.
    n°9 : Palais Saint-Saëns : Camille Saint-Saëns
    n°30 : Palais Gismonde
    n°34 : Palais de Navarre
    n°38 : Palais Hispania : Richard Laugier Arch. DPLG 1932

Ce niçois (1806-1883) était négociant en huiles et conseiller municipal. Sa famille offrit des terrains à la ville à condition qu'une rue porte son nom.

Rue Auguste-Gal au départ de la rue Barla, vers le NE.
  • n°48 : Palais Berthe
  • Auguste Raynaud (boulevard) : 06100, quartier Saint-Maurice
    n°32 : Palais Mirabel
  • Auguste Valensin : voir à Père-Auguste-Valensin

B[modifier | modifier le code]

  • Balbi (rue) (CP : 06100) : quartier Saint-Maurice/Valrose. Les Balbi sont une famille de musiciens propriétaires de terrains dans le quartier. Louis (à Milan), Antoine Louis (Nice,1889- ???), Julien, compositeur vers Milan, son fils (Berre, 1918 -) et Marie, sa petite-fille.
no 10 : les auteurs (Paul Castellea) parlent du Palais Jacqueline pour ce qui est en fait la Villa Jacqueline.
  • Banville : voir à Théodore-de-Banville
  • Baquis (avenue) (CP : 06000) : quartier des Musiciens - Riche famille du quartier qui offrit des terrains à la ville. La villa Baquis se trouvait au 10 rue du Temple à Brancolar, louée à l'aristocratie russe (Marie Bashkirtseff y séjourna vers 1870).
no 11 bis : Palais Mozart. À proximité de la place Mozart.
  • Bares : voir à Jean-S.-Bares
no 39 : Palais Saluzzo A : entrée principale au 1 place Max-Barel.
  • Barralis (rue) (CP : 06000)

Bavastro fut un corsaire sous l'empire.

La rue Bavastro en direction de l'église du port
NIK-visite.gif Visite de la rue
Rue Beaumont, vers le NW, direction rue de-la-république
  • n°7 bis : Palais Beaumont : lettres L et C en fer sur la porte
    n°17 : Palais St Joseph : face à l'église Saint-Joseph. Images : Vue générale.
  • Beausoleil (avenue) : 06000 ; à comprendre beau soleil et non Beausoleil (commune des Alpes-Maritimes).
  • Belgique (rue de) : 06000, quartier des Musiciens.
    n°11 et 13 : Palais de Belgique : ancien hôtel
  • Bellevue (place) : aujourd'hui place Guynemer. On y a une belle vue sur le Port. Quartier du port.
  • Bellevue (avenue de) : 06000, quartier Saint-Maurice
    28 bis (coin rue Molière) : Palais Molière
    n°30 : Palais Montclair : à proximité de l'avenue Montclar
    n°32 : Palais Bellevue : nom de la rue
    n°42 : Palais Alexandre
    n°54 (coin boulevard Auguste-Raynaud) : Palais Auguste Raynaud
  • Benoît-Bunico (rue) : Vieux-Nice : porte le nom de Benoît Bunico
  • Bergondi : voir à : Constantin-Bergondi (rue)
  • Berlioz (rue) : 06000, quartier des Musiciens :
    n°7 : Palais Fausta
    n°18 : Palais Bouteilly
    n°19 : Palais Mirafiori
    n°21 : Palais de l'Harmonie
    n°26 : Palais Cellini
  • Besset : voir à Cyrille-Besset
  • Bieckert : voir à Émile-Bieckert
  • Biscarra (rue) : 06000, quartier Carabacel - nommé d'après Jean-Baptiste Biscarra
    n°9 : Palais Biscarra
  • Bischoffsheim (boulevard) : 06300, quartier Saint-Roch : Raphaël Bischoffsheim
    n°86 : Palais Saint Charles signalé par l'Annuaire du téléphone 2004
  • Blacas (rue) : du nom d'un troubadour : 06000, quartier Carabacel
    n°8 (coin rue Pastorelli) : lettres M et L en fer entrelacées au-dessus de la porte. Les auteurs parlent du Palais Marie Lévy qui valut à Dalmas d'être primé en 1906.
  • n°9 : Palais Pierre Clérissy
  • n°10 : Palais Blacas : R. Livieri architecte 1936 ; Cagnoli & Olmi entrepreneurs 1936.
  • Boers (rue des) : 06100, quartier Saint-Maurice
    n°8 : Palais Christine
  • Bois de Cythère (rue du) : 06000, quartier du Piol
    n°2 : Cythère Palace
  • Bonheur : voir à Rosa-Bonheur
  • Borriglione (avenue A.) : Alfred Borriglione fut maire de Nice : 06100, quartier Saint-Maurice
    n°[15] : Palais Michel-Ange : cet immeuble aujourd'hui anonyme figure sous ce nom dans un plan de 1910 avec la mention « propriété Basso ». Proximité avec la rue Michel-Ange.
    n°16 : Palais Soledor
    n°28 : Palais Golstadt : cet immeuble aujourd'hui anonyme figure sous ce nom dans un plan de 1910. Situé à l'angle de la rue Lippert, aujourd'hui rue Vincent Fossat.
    n°36 : Palais Renaissance
    n°39 : Palais Louise, 1911 : à l'angle de la rue Parmentier
    n°78-78 bis : Palais St Maurice : nom du palais dû à la proximité avec la place Saint-Maurice (devenue la place Alexandre Médecin)
    n°82 et 84 : Palais Von der Wies (entrée principale 4 place Alexandre-Médecin)
    n°87 : Le Petit Palais
  • Bosio : voir à : Raoul-Bosio (rue) : 06300. Anciennement rue de la Terrasse.
  • Bounin : voir à Paul-Bounin
  • Bouteilly (petite avenue) : voie de 108 mètres de longueur entre la rue Rossini (n° 45) et la rue Verdi (n° 24)
  • Bridault (avenue E.) : (impasse dans la rue Diderot) : 06000, quartier Saint-Lambert
    n°10 : Palais Gaetano
  • Buenos-Ayres (avenue) : 06000, quartier du Piol/Gambetta
    n°11 : Buenos Aires Palacio
  • Buffa (rue de la) : 06300, quartier des Musiciens : du nom de ce quartier de Nice
    n°20 (angle rue Dalpozzo) : Palais du Midi (inscription au pochoir)
    n°22 (angle rue Dalpozzo) : Palais de la Buffa
    n°55 (angle rue de Rivoli) : Palais Rialto

C[modifier | modifier le code]

  • Cadei : voir à Joseph-Cadei
  • Caffarelli (rue) : 06000, quartier des Baumettes, vers le boulevard Gambetta
    n°6 (angle rue François-Aune) : Palais St Martin
    n°24 (angle avenue Shakespeare) : Palais Shakespeare : Civalleri & Delserre, 1909
  • Californie (avenue de la) : 06200. Après la ruée de 1849 on a appelé Californie des lieux habités excentrés.
    n°4 : entrée anonyme et présence de deux dômes : Palais des Dômes pour l'Annuaire du téléphone 2004
    n°11 : Palais Magnan : Magnan est un quartier de Nice
    n°19 : Palais Monty : autre entrée 129 bis promenade des Anglais
    n°39 B[is] : Palais Doria
    n°75 : G. Dikansky arch., 1927 : autre entrée mais anonyme de La Couronne alias Palais La Couronne : voir au 167 promenade des Anglais. En face on remarque un Garage de la Couronne.
  • Cap de Nice (avenue du) : 06300, quartier du Mont-Boron
    n°7 : Palais d'Azur
  • Carabacel : voir Carabacel (boulevard) et ex Carabacel (place).
  • Carabacel (boulevard) : 06000, quartier Carabacel :
    n° 6 : Palais Royal photos
    n° 8 : L'Impérial Hôtel est l'ancienne ville Meyrargues photos
    n°25 (angle rue Hôtel de Ville) : les auteurs signalent un palais Victor Debenedetti, 1908, dû à Jean-Baptiste Bonifassi
    n°28 : Palais de Nice photos
    n°39 (?) : Palais Lorenzi
Le boulevard Carabacel, vers Acropolis
NIK-visite.gifVisite du boulevard
  • Carabacel (place) : aujourd'hui place Jean-Moulin
  • Carnot (boulevard) : 06300, quartier du Port / quartier Mont-Boron
Le départ et la montée vers le cap de Nice, direction Villefranche-sur-Mer au crépuscule
L'arrivée du boulevard sur le port (crépuscule)
  • n°68 : Palais Bel Mare : entrée au 1 avenue Alfred-Leroux
  • Carpeaux (square) : 06100. Ce square est la partie résiduelle de l'ancien parc de Chambrun : quartier Saint-Maurice.
    Un Palais de Glace est signalé par les auteurs ; il s'agit d'une patinoire édifiée en 1906 à l'intérieur du parc de Chambrun ; architecte F. Fratacci. Le « palais » a été détruit au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ce bâtiment a servi d'« hôpital provisoire » pendant la Grande Guerre.
  • Cassin : voir à René-Cassin. Quartier Arenas.
  • Cessole (boulevard de) : 06100, quartier Saint-Maurice/quartier du Ray ; famille Spitalieri de Cessole.
    n°20 : Palais Stella
    n°86 : Palais Pacifique
  • Chantal (rue) : 06100, quartier Saint-Maurice, vers "la Dominante"
    n°82 : Le Palazzetto
  • Charpentier : voir à Marc-Antoine Charpentier
  • Châteaubriand (avenue) : 06100, quartier du Ray/ Chambrun
    n°19 : Palais de Trinchieri
  • Châteauneuf (rue de) : 06000, quartier Baumettes (tout au nord)
    n°5 : Palais Gaulois : un coq gaulois surmonte la porte
    n°6 : Spring Palace : le « palais de printemps »
    n°10 : Winter Palace : Trelle architecte 1913 : ce « palais d'hiver » rappelle que les touristes furent autrefois des hivernants à Nice
    n°12 : Sunbeam Palace : Trelle architecte 1925 : « palais du rayon de soleil »
    n°14 : Star Palace : Trelle architecte 1924 : « palais de l'étoile »
    n°16 : Emelyne Palace : Trelle architecte 1923
    n°18 : Pax Palace : Trelle architecte 1914-15-16 ; autre entrée au 9 rue Cluvier
    n°21 : Palais Marie
  • Chénier : voir à André-Chénier
  • Cimiez (boulevard de) : 06O00, quartier de Cimiez
    n°2 : Images : Grand et Petit Palais, vue d'ensemble.
    • Grand Palais (le).
    • Petit Palais : bureaux commerciaux
    n°5 et 7 : Cimella L'Aiglon
    • n°7 : Palais L'Aiglon (Annuaire du téléphone 2004).
    n°15 : Palais de Valence : sans doute Valence (Espagne)
    n°38 : Palais Buisine : ... Biasini architecte 1906
    n°39 : Riviera Palace
    n°53 (coin du boulevard Prince de Galles) : Palais Prince de Galles
    n°82 : Winter Palace
    n°110 : Copropriété Palais Victoria signalé par l'Annuaire du téléphone 2005
Le Boulevard de Cimiez à mi-hauteur, vers la colline de Cimiez, direction NW. À gauche, le palais Prince de Galles
NIK-visite.gif Visite
  • Clemenceau : voir à Georges-Clemenceau. Quartier des Musiciens.
  • Clément Roassal (rue) : 06000, quartier liberation / Vernier
    n°11 : Palais Marie Miette.
    n°16 et 18 : Palais de l'Industrie : l'immeuble comporte des entrepôts du côté de l'ancienne gare du Sud
    n°21 (coin rue Miollis) : Palais Nicæa : Nicæa ou Nicaea est le nom de Nice en latin
  • Cluvier (rue) : 06100, quartier Tzarevitch
    n°9 : Pax Palace : voir au 18 rue Châteauneuf
  • Colonel-Gassin (rue). À distinguer de « Louis-Gassin (rue) ».
  • Colonna-d’Istria (rue) : 06000. Porte le nom de Jean-Baptiste Colonna d'Istria, évêque de Nice en 1802.
Rue du Collet
  • Combattants en Afrique du Nord (rue des) : anciennement rue (de?) Falicon : 06000, quartier liberation/vernier
    n°18 : Palais de Falicon
  • Comboul : voir à Raymond-Comboul. Quartier Saint-Lambert.
  • Congrès (rue du) : Congrès de Nice entre Charles Quint et François Ier : 06000, quartier des Musiciens
    n°2 : Palais Reine-Berthe
    n°3 : Le Palace : partie du Palais de la Méditerranée reconstruit vendue en copropriété. Architectes Olivier-Clément Cacoub, Maurice Giauffret, 2004.
    n°20 (à proximité de la rue Maréchal-Joffre) : Palais Maréchal-Joffre
  • Constantin-Bergondi (rue) : 06000 : voie portant le nom de Constantin Bergondi
  • Cotta (rue) : aujourd'hui rue Maréchal-Joffre. Quartier des Musiciens.
  • Cronstadt (rue de) : 06000, quartier des Musiciens-Sud: le nom fut attribué en 1898 dans un contexte d'alliance franco-russe. Ce nom rappelle aussi que la flotte russe venait mouiller près de Nice bien avant 1860.
    n°3 : Palace Adly
    n°10 : Palais Cronstadt
La rue Cronstadt au niveau de la rue de France
NIK-visite.gif Visite de la rue
  • Cyrille Besset (avenue) : Quartier Saint-Maurice
    n°47 : Palais St Barthélémy
    n°49 : Palais Cyrille Besset
  • Cythère : voir à Bois-de-Cythère

D[modifier | modifier le code]

  • Dalmas : voir à Édouard-Dalmas L'architecte
  • Dalpozzo (rue) : 06000, quartier des Musiciens
    n°1 : Palais Alice : MCMVI = 1906
  • d'Estienne d'Orves : voir à Estienne d'Orves
  • de Jussieu : voir à Jussieu
  • Delfino : voir à Général-Louis-Delfino
  • De Orestis (rue) : 06100 ; c'est le nom d'un famille niçoise noble - quartier de Riquier
    n°9 : Palais De Orestis
    n°19 : Palais du Jardin : fait effectivement face à un square
  • Depoilly (avenue) : 06000, quartier des baumettes/nord, près de la rue de Chateauneuf
    n°1 : Palais Étoile du Nord : entrée principale 53 boulevard Gambetta
    n°3 : Palais Trianon. Dû à Dalmas (1912).
  • Déroulède : voir à Paul-Déroulède
  • Derwies (rue Von) : voir à Von Derwies (rue) ; anciennement rue Valrose.
  • Desambrois (avenue) : 06000, quartier Carabacel ; nom simplifié de l'intendant sarde Louis des Ambrois de Nevache (Luigi des Ambrois de Névache) (1807-1875) ; on trouve aussi écrit Désambrois.
    n°1 : Palais Jes Cauvin : entrée « principale » 2 boulevard Dubouchage
    n°3 : Palais Verda
    n°4 : Palais de Cimiez, H. Aubert architecte. L'immeuble possède une autre entrée au 1 montée Desambrois portant le nom de Castel de Cimiez. L'immeuble est situé à l'entrée de la montée vers la colline de Cimiez. Images : Vue générale et Entrée nominative.
    n°9 : Palais Stella : R. Livieri arch. 1937. Images : Vue générale et Entrée nominative.
    n°9 bis : Palais Hiverna. Images : Vue générale.
  • Diderot (rue) : 06000, quartier Saint-Lambert
    n°14 : Palais Diderot au coin de la rue Diderot et du 15 rue Rouget de l'Isle. Images : Vue générale et Détail de l'entrée.
  • Docteur-Baréty (rue) : 06000 ; porte le nom du docteur Alexandre Baréty ; anciennement rue Ferrero
  • Doublet : voir à Georges-Doublet
  • Droite (rue) - Vieille ville
NIK-visite.gif Visite de la rue
Nice Vieille ville Palais Lascaris Rue Droite

E[modifier | modifier le code]

  • Édouard Dalmas (rue) : quartier libération/Saint-Maurice
    n°19 : Palais Adelphi
    n°29 (au coin de l'impasse Parmentier) : Palais Parmentier
  • Emanuel : voir à Eugène-Emanuel
  • Émile Bieckert (avenue) : propriétaire des terrains (1837-1913) : quartier Carabacel
    n°24 : Palais Langham. Photos : Vue générale.
    n°42 : Palais L'Hermitage. Palais de l'Hermitage pour l'Annuaire du téléphone 2004. Photos : Vue générale.
    n°68 ex 5 : Palais Juliette
  • Emmanuel-Philibert (rue) : quartier du port
    n°5 : Le Palais du Pin : à proximité immédiate d'une petite place du Pin où se trouve effectivement planté un pin
  • Estienne d'Orves (avenue d') : quartier Saint-Philippe
    n°30 : Palais Minerve
  • États-Unis (quai des) : quartier de la Vieille-Ville (Vieux-Nice) : voir article Quai des États-Unis.
    n°89 : Palais des États-Unis : la date 1883 est peinte au-dessus de la porte, mais le quai du Midi n'est devenu le quai des États-Unis qu'en 1917, à l'entrée en guerre de ce pays et l'on trouve la mention « H. Aubert architectecte » au bas de l'escalier extérieur
  • Eugène Emanuel (rue) : quartier des Musiciens (entre bd Victor-Hugo et Maréchal-Joffre)
    n°1 : autre entrée (anonyme) du Palais Clio 12-14 rue Maréchal-Joffre
    n°2 : Nice Palace : voir aussi au n°5 boulevard Victor-Hugo (Palais Donadei)

F[modifier | modifier le code]

  • Fabron (avenue de) : quartier Fabron supérieur
    n°7 : le surnom de Palais de Marbre l'a emporté, dû à la façade de 1874 dessinée par S. M. Biasini. Affecté depuis 1965 aux Archives municipales. Ce « palais » est l'élément central d'un ensemble appelé en réalité Les Grands Cèdres.
  • Falicon (rue (de?)) : devenue la rue des Combattants en Afrique du Nord. L'ancien nom de la rue honorait la famille Renaud de Falicon qui possédait le fief de Falicon.
  • Ferrero (rue) : devenue : Docteur-Baréty (rue)
  • Flaminius Raiberti (rue) : quartier Libération
    n°18 : Palais Électre
    n°19 : Palais Raiberti
    n°20-22 : Palais Saphir
  • Fleurs (avenue des) : quartier Saint-Maurice
    n°4 : Palais Irena
    n°5 : Palais Adeila
    n°12 : Palais Myosotis
  • Foch : voir à Maréchal-Foch
  • Foncet (rue) : quartier Carabacel d'après Jean-Joseph Foncet, baron de Montailleur (1707-1783)
    n°4 (?) : Victoria Palace : la reine Victoria du Royaume-Uni séjourna plusieurs fois à Nice au soir de sa vie.
  • Fragonard[Lequel ?] (avenue) : anciennement rue Thérésa - quartier Saint-Maurice/Valrose
    n°2-4-6-8 : Palais Joffre. Inauguré en 1932 ; architecte L. Audisio. Sans doute destiné à d'anciens combattants.
    n°10 : Palais Thérèsa : ancien nom de la rue. Figure sous le nom de Villa Thérèse dans un plan de 1910 qui précise que le propriétaire, comme pour nombre de parcelles du secteur, est la Veuve Vicario.
    n°14 : Palais Windsor. Un plan de 1910 précise : Propriété Schirrer.
    n°16 : Palais Valrose : Ch. Bernard architecte D.P.L.G. 1908. Le nom du palais est dû à la proximité du château de Valrose aujourd'hui affecté à des établissements scientifiques de l'université de Nice.
  • France (rue de) :
La rue de France sur sa partie piétonne

La rue de France appartient au quartier des Musiciens et menait autrefois à la frontière avec la France.

  • Franklin (place) : Benjamin Franklin : quartier des Musiciens, côté ouest
    n°2 et n°4 (deux plaques) : Palais Franklin
    n°3 : Palais Étoile du Nord : entrée principale 53 boulevard Gambetta
  • François Ier (rue) : François Ier de France - quartier des Musiciens
    n°8 ex 2 : Palais François 1er
  • François Grosso (boulevard) : quartier des Baumettes
    n°1 : Palais Sirius : astronyme
    n°74 (au coin de la rue de Jussieu) : Palais de la Paix. Les auteurs indiquent : 1940, Dadich architecte.
    n°107 : Palais Hélios : R. Livieri architecte 1934
    n°109 : Palais Bel-Azur : R. Livieri architecte 1934
    n°111 : Palais Aurore : réalisation Jean Maurandy, Raymond Cotto architecte DPLG. Autres entrées au 113 et au 33 boulevard Tzarewitch
  • Frédéric Passy (rue) : quartier des baumettes / Nord
    n°14 : Palais Ariane
  • Frère Marc (corniche) : 06000 : fray Marcos de Niza
  • Fricero : voir à Joseph Fricero

G[modifier | modifier le code]

L’hôtel Massena au 58 rue Gioffredo, vue prise de la rue Blacas.
  • Gloria (avenue) : quartier Magnan inférieur
    n°6 : Palais des Eaux-Bonnes
  • Gorbella (boulevard) : quartier Saint-Maurice
    n°32 : Palais Montana
    n°33 : Palais Éden
    n°37A : Palais Annette
    n°37C : Palais Johny
    n°37D : Palais Alfred
  • Gounod (rue) Quartier des Musiciens :
    n°22 : Palais Gounod
    n°25 : Palais Faust. Faust est un opéra de Gounod.
    n°34 : Palais Sapho : entrée « principale » au 32 rue Georges-Clemenceau. Sapho est un opéra de Gounod.
  • Grammont (rue de) : quartier Saint-Lambert/Libération
    n°10 : Palais Jeanne d'Arc : voir au 7 rue Michel-Ange
  • Grand Pin (rue du) : quartier Saint-Maurice/le Piol
    n°1 : Palais Mantega
    n°9 : Palais Flora
  • Grasse : voir à Amiral-de-Grasse
  • Grimaldi (place) quartier des Musiciens :
    n°1 : rénovation projetée (été 2004) de l'immeuble qui prendra le nom de Palazzo Grimaldi
    n°2 : Palais Grimaldi
  • Grimaldi (rue) : quartier des Musiciens
    n°11 bis : Palais Albert 1er : Albert Ier de Monaco plutôt que de Belgique compte tenu du nom de la rue Vue générale, détail de la façade, détail de l'entrée.
  • Grosso : voir à François-Grosso. Quartier des Musiciens ou quartier des Baumettes
  • Guiglia (rue) : nom d'une famille du comté de Nice - quartier des Musiciens
    n°2 : Palais du Square : autre entrée 54 boulevard Victor-Hugo. Situé à proximité du jardin Alsace-Lorraine. Vue générale, détail de l'entrée rue Guiglia .
    n°12 : palais Jacques Hugues : voir au 33 rue Verdi
    n°32 : Palais Sylvia - Photos : Voir ci-dessous au Palais Coppelia.
    n°34 : Palais Coppelia Vue générale, détail de la porte d'entrée.
  • Guynemer (place) - Quartier du port : anciennement place Bellevue :
    n°6-8-10-12 : Palais Bellevue : ancien nom de la rue.

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

Quartier du port

J[modifier | modifier le code]

  • Jean S. Bares (rue) : quartier Saint-Sylvestre
    n°30 : Palais Ni-Jo
    n°32 : Palais Rosa
  • Jean Médecin (avenue) : entre le quartier Carabacel et le quartier des Musiciens
  • Jean Moulin (place) : anciennement place Carabacel - quartier Carabacel
    Jean Moulin a vécu à Nice au 22, rue de France.
    n°2 : Fanny Palazzo
  • Jeanne : voir à Reine-Jeanne - Quartier Saint-Étienne.
  • Jean XXIII (boulevard Pape) : voir à : Pape-Jean-XXIII (boulevard) : 06300, quartier Saint-Roch ; anciennement Pied-de-Colline (boulevard)
  • Jean-Baptiste Vérany (boulevard) : quartier Riquier, prolonge le boulevard Risso vers le nord sur la rive gauche du Paillon.
  • Joffre : voir à Maréchal-Joffre - Quartier des Musiciens.
  • Joseph Cadei (rue) : quartier Libération
    n°24 : Petit Palais
  • Joseph Fricero (rue) : quartier des Baumettes, vers rue Dante
    n°4 : Palais Baie des Anges
  • Joseph Garnier (boulevard) : quartier Libération
    n°10 : Palais Méjjijé : 1915-1919
    n°15 : Nice Palais
    n°24 : Palais Bristol
    n°38 : L'Erika inscrit sur l'immeuble, mais c'est le Palais Erika pour l’Annuaire du téléphone 2004
    n°46 : Vichy Palais
    n°48 : Palais Garnier : du nom de la rue
  • Joseph Kosma (rue) : quartier des Musiciens, devant le square
    n°6 : Palais du Soleil
  • Jules Bianchi (rue) : anciennement rue du Sapin - quartier Saint-Isidoire, près de l'Allianz Riviera
  • Jussieu (rue de) : la rue honore sans doute le poète Alexis de Jussieu, parent du savant - quartier Tzarewitch
    n°7 : Palais Jussieu
  • Jussieu prolongée (rue de) : quartier Tzarewitch
    n°43 bis : Palais Edith

K[modifier | modifier le code]

  • Karr : voir à Alphonse-Karr - quartier des musiciens
  • Kennedy (Esplanade) : Palais Acropolis, centre des Congrès de Nice
  • Kosma : voir à Joseph-Kosma - quartier des musiciens

L[modifier | modifier le code]

  • Lamartine (rue) : quartier saint-lambert
    n°6 : Palais du Centre : Lebègue arch. 1927 ; Hovnanian et Cie constructeurs 1927
    n°7-9 : Palais Reine d'Azur
    n°24 : Palais Lamartine : J. Sioly architecte, 1903, Faraut frères entrepreneurs
    n°39 : coin du [22] rue de Paris. Daté de 1925 et appelé Palais Adrien Rey du nom de son architecte, le tout par les auteurs.
  • Lascaris (rue) : 06300, Quartier du port. Les Lascaris sont une famille du comté de Nice.
  • Lech-Walesa (rue) : 06300, quartier du port. Nommé en l'honneur de Lech Wałęsa. Anciennement partie du boulevard Stalingrad.
  • Leotardi (rue) : 06300, quartier de Riquier.
    n°17 : Palais Antoine, 1933, René Arziari architecte
  • Lépante (rue de) : quartier carabacel
    n°2 : Palais Pauline (inscription sur le balcon du 2e étage donnant sur la place Sasserno), une plaque indique aussi : Propriété Jques Cauvin. Les auteurs précisent : construit par Bellon entre 1906 et 1911. Voir :Photo.
  • Leroux : voir à Alfred-Leroux - Quartier du port/Mont-Boron.
  • Liserb (avenue) : nom dû à un propriétaire : Brésil à l'envers : quartier valrose/cimiez
    n°1 : Palais "Tony Pin"
    n°2 bis : Palais Nemausa (Annuaire du téléphone 2004)
  • Longchamp (rue) : à l'emplacement de Longchamp ancienne plaine agricole de Nice - quartier des Musiciens.
    n°2 : Palais Longchamp
  • Louis-Delfino : voir à Général-Louis-Delfino - Quartier Riquier
  • Louis-Garneray (rue) : quartier Saint-Roch, vers le Mont-Boron
    n°1 : Palais Rocca
  • Louis-Gassin (rue) : la rue Louis-Gassin doit son nom à Louis Gassin (1865-1940), un avocat et homme politique français, ancien président du conseil général
    des Alpes-Maritimes
     : quartier Vieux-Nice. Cette voie ne doit pas être confondue avec « Colonel-Gassin (rue) ».
  • Lympia (avenue) : voie privée - quartier du port
    n°... : Palais de la Paix

M[modifier | modifier le code]

Partie du boulevard Carnot jusqu'en 1950.

  • n°30 : voir à : Palais Maeterlinck.
  • Max Barel (place) - quartier Riquier : anciennement place Saluzzo. Fils de Virgile Barel, Max fut un martyr de la Résistance et habita le Palais Saluzzo.
    Place Max Barel. Prise de vue en arrivant de la Moyenne Corniche. Direction NW.
    n°[1] : Palais Saluzzo B : H. Aubert architecte : autres entrées au 39 rue Barla et 1 boulevard Riquier. Daté de 1930.
  • Médecin : voir à Alexandre-Médecin et à Jean-Médecin (Alexandre : père de Jean, maire de Nice)
  • Meyerbeer (rue) : Giacomo Meyerbeer : quartier des musiciens
    n°11 : palais Meyerbeer
  • Michel-Ange (rue) : quartier Libération/Saint-Maurice
    n°7 : Palais Jeanne d'Arc. Autre entrée au 10 rue de Grammont. Proximité avec l'église Sainte-Jeanne-d'Arc.
    n°31 bis : Palais Fontana.
  • Michelet (rue) : quartier Saint-Maurice
    n°11 et 11 bis : Palais Pasteur
  • Mirabeau (rue) : quartier libération / Bas-Cimiez
    n°6 : Palais Mirabeau
  • Molière (rue) : quartier Saint-Maurice
    n°7 : Palais Trianon
  • Mont-Boron (boulevard du) : quartier du Mont-Boron
    29 bis : Palais Miramar
  • Moulin : voir à Jean-Moulin
  • Mousquetaires (rue des) : quartier Saint-Maurice

N[modifier | modifier le code]

  • Notre-Dame (avenue) : quartier Carabacel
    n°16 : Palais Bréa : les Bréa sont une famille de peintres niçois (François Bréa...).

O[modifier | modifier le code]

  • Offenbach (rue J.) : Jacques Offenbach : quartier des musiciens
    n°4 : Palais Offenbach - Vue générale , détail de la porte d'entrée.
  • Orangers : il existe une avenue et une rue de ce nom
  • Orangers (avenue des) : quartier des Baumettes
    n°6 bis : Palais des Orangers : P. Ormea architecte DPLG 1924
  • Orangers (rue des) : quartier saint-roch
    n°1 : Palais Noradinett : entrée principale au 56 boulevard Virgile Barel
  • Orestis (rue De) : voir à De Orestis (rue)
  • Orme (rue de l') : quartier de Cessole
    n°1 : Palais de l'Orme

P[modifier | modifier le code]

  • Pairolière (rue) - Vieille ville.

Étymologiquement "la rue des chaudronniers". Cette rue et son bastion (il fut détruit sous Louis XIV) constituait la partie septentrionale de la ville. Rue très animée depuis le Moyen Âge, elle a gardé sa vocation commerciale.

NIK-visite.gif Visite de la rue
La rue Pairolière.
  • Palais (allée du) : 06000, quartier Carabacel-BasCimiez
    cette allée était proche du Palais Carabacel démoli vers 1960 et qui appartenait à Émile Bieckert (une rue porte son nom et se trouve à proximité). Carabacel est le nom d'un quartier et d'un boulevard.
  • Palais (place du) : tient son nom du palais de justice : 06300, quartier de la Vieille-Ville (Vieux-Nice)

NIK-visite.gif Visite de la Place

  • n°3 : Palais Rusca : ancienne caserne Rusca devenue annexe du Palais de Justice ; la caserne portait le nom d'un général de Napoléon, enfant du pays
  • Pape Jean XXIII (boulevard) : 06300, quartier Saint-Roch
    Nice-StRoch-BdJean23sud.jpg
    . Anciennement boulevard Pied de Colline.
  • Parc Impérial (boulevard du) : 06000, quartier tzarewitch/Piol
    n°6-8 : Palais Gay : proximité avec l'avenue Gay
    n°10 : Palais Impérial : 1920 : nom en rapport avec celui de la rue
  • Paris (rue de) : 06000, quartier Carabacel
    n°[22] : voir au 39 rue Lamartine : Palais Adrien Rey
    n°33 : Paris-Palace
  • Parmentier (impasse) : 06100, quartier Saint-Maurice
    coin de la rue Édouard Dalmas : Palais Parmentier : entrée « principale » 29 rue Édouard Dalmas
  • Parmentier (rue) : 06100, quartier Saint-Maurice
    n°9 et 11 : Palais Parmentier : cet immeuble aujourd'hui anonyme figure sous ce nom dans un plan de 1910.
    n°16 : Palais Parmentier
    n°26 : Palais Royal
  • Passy : voir à Frédéric-Passy - Quartier des Musiciens (nord)
  • Pastorelli (rue) : 06000, quartier Carabacel
    n°38 : Villa Guès
  • Pasteur (boulevard) : Louis Pasteur - quartier Pasteur
    n°94 : Palais Ariane
  • Paul Bounin (rue) : quartier Saint-Maurice
    n°4-10 : Palais du Parc Fleuri, Hugonnard & Jude constructeurs, F. Fratacci & H. Malgaud architectes. Les auteurs indiquent : vers 1924, Malgaud et Fratacci architectes. Parfois appelé « Parc Fleuri ». Le nom du palais est peut-être une réminiscence du Vallon des Fleurs et du parc de Chambrun (square Carpeaux) situés à proximimité.
    n°32 : Palais St Maurice : Saint-Maurice est le nom du quartier
    n°35 : Palais Hadrumète
  • Paul Déroulède (rue) : quartier des Musiciens
    n°35 ex 29 : Palais Isis : H. Aubert architecte : même immeuble qu'au 37
    n°37 ex 31 : Palais Osiris : H. Aubert Architecte : même immeuble qu'au 35
  • Paul-Reboux (rue) : quartier de Riquier
    n°10 : Palais Gilletta
  • Pauliani (avenue)
  • Ponchettes (rue des) : tire son nom des « Pounchetta » signifiant « petite pointe » en langue niçoise, et désignant les pointes rocheuses de Rauba Capéu ; quartier de la Vieille-Ville (Vieux-Nice)

Quartier Carabacel - Paillon Élevée au rang d'une avenue pour des raisons fiscales, cette rue permet de rejoindre la partie amont de la vallée du Paillon et le quartier Pasteur.

Avenue Pauliani. Direction N. Au fond, complexe Jean-Bouin (parking, piscine, terrains de sport in-door.
  • Père Auguste Valensin (rue) : entre quartier des baumettes et Musiciens
    n°6 (coin de la rue Frédéric Passy) : Palais New York, architectes : Milon de Peillon, Le Monnier DPLG ; entrepreneur A. Furia. Autre entrée au 4 rue Père Auguste Valensin.
  • Pertinax (rue) : quartier carabacel
    n°20 : Palais Moderne
    n°26 : Palais Pertinax : entrée « secondaire » au 2 rue Saint-Siagre
  • Pessicart (avenue de) : quartier du Piol
    n°13 bis (au coin de l'avenue Eden Park) : Palais des Deux Avenues

L'avenue débute du bd Gambetta, au niveau du passage à niveau et se prolonge par la route du même nom jusqu’à Saint Pancrace. Le quartier du Piol accueille (décembre 1883-mai 1884) L’Exposition International de Nice: On y trouvait des pavillons et stands internationaux consacrés aux beaux-arts, à l’agriculture et à l’industrie, des cafés restaurants, kiosque à musique…, et toute la colline était éclairée par plus de 1500 lampes à incandescence.

L'avenue de Pessicart avec à gauche le clocher de l'église St Paul et à droite le quartier du Piol.
  • Phocéens (avenue des) : quartier de la vieille-ville
    voir au 19 rue Saint-François-de-Paule
  • Pied de Colline (boulevard) : devenu Pape-Jean-XXIII (boulevard) : 06300, quartier Saint-Roch
  • Pierre Vogade (rue) : quartier du Ray
    n°... : Palais François
  • Poincaré (rue) : anciennement rue Rosa-Bonheur : quartier des Baumettes, bord de mer
    n°4 : Palais Rosa Bonheur : entrée de service au 163 rue de France ; H. Aubert architecte. Le nom du palais correspond à l'ancien nom de la rue. De plus la femme-peintre Rosa Bonheur a possédé un atelier à l'emplacement où a été construit le palais. Il existe en outre une école Rosa Bonheur à proximité du Palais (au 14 rue Louis de Coppet).
  • Préfecture (rue de la) : quartier de la Vieille-Ville (Vieux-Nice) ; a porté le nom de rue Impériale sous le Premier Empire et le Second Empire (1860-1870 à Nice). Cf. .
    n°5 : Palais d’York ou Palais Spitalieri de Cessole
  • Prince de Galles (boulevard) : en l'honneur du futur Édouard VII qui séjourna à Nice - quartier de Cimiez.
  • Promenade (des Anglais) : du fait du classement alphabétique retenu pour les voies de Nice voir à : Anglais (promenade des). Rappel : 06000 et 06200, quartier des Musiciens, quartier des Baumettes, etc.
  • Puget (rue) : quartier Saint-Maurice
    n°11 : Le Plainpalais

Q[modifier | modifier le code]

  • Quinzième Corps (avenue) - Quartier Carabacel/Paillon

R[modifier | modifier le code]

  • Raiberti : voir à Flaminius-Raiberti
  • Raimbaldi (boulevard) : quartier carabacel
    Nice-Carabacel-Bd RaimbaldiW.jpg
    n°3 : Palais Raimbaldi
  • Raoul Bosio (rue) : 06300. Anciennement rue de la Terrasse. Raoul Bosio (1913-1994) fut un élu niçois.
  • Raymond Comboul (avenue) : quartier saint-lambert : anciennement partie de l'avenue Saint-Lambert :
    n°16 : Palais St Lambert : ancien nom de la rue
  • Raynaud : voir à Auguste-Raynaud
  • Reboux : voir à Paul-Reboux
  • René Cassin (boulevard) : quartier arenas/ sainte-Hélène
    n°14 : Palais Venus
  • Reine Jeanne (rue) : la reine Jeanne, comtesse de Provence, fut célébrée par Frédéric Mistral - quartier Vernier
    n°22 : Palais Minerva
    n°24 : Palais Reine-Jeanne : rénovation en préparation (été 2005). Nom de la rue.
  • République (avenue de la) : antérieurement République (rue de la) : quartier de Riquier
    n°7 : Palais Victor : la rue de la République a porté du vivant du monarque le nom de rue Victor en l'honneur du roi (1773) de Sardaigne Victor-Amédée III qui fit aménager ce qui était alors une porte de Nice
  • Ribotti (rue) : quartier de Riquier
  • Riquier (boulevard) : quartier de Riquier
    n° 1 : Palais Saluzzo C : entrée principale au [1] place Max-Barel. Image : Vue générale.
    n°3 : Palais Martha
  • Risso (place) : aujourd'hui place de l'Armée du Rhin ; Antoine Risso
  • Risso (boulevard) : quartier de Riquier : Antoine Risso
    n°52 : Palais « Bella Nizza »
  • Rivoli (rue de) : le maréchal Masséna participa à la victoire de Rivoli : Quartier des Musiciens
    n°1 : Palais Negresco : partie de l'hôtel Negresco devenue une copropriété
    n°3 : Palais Lacourt : Hon. Pons architecte 1913 : groupe de lettres L et C entrelacées sur chacun des battants de la porte
    n°12 : Palais Rivoli
    n°25 : Palais Fortuna
  • Roassal : voir à Clément-Roassal
  • Rolland : voir à Romain-Rolland
  • Romain Rolland (avenue) : quartier Liberation
    n°17 : Palais Tanagra
    n°20 : Palais Phebus
  • Roquebillière (rue de) (voir Roquebillière (homonymie) Ce lien renvoie vers une page d'homonymie) : quartier de Riquier
    n°111 : Lou Palaï
  • Rosa Bonheur (avenue) : cette avenue n'est pas vraiment proche de l'ancienne rue Rosa-Bonheur
  • Rosa Bonheur (rue) : aujourd'hui rue Poincaré
  • Rossini (rue) : quartier des Musiciens
    n°2 (coin rue Alphonse-Karr) : Palais Alphonse-Karr : G. Messiah architecte DPLG, A. Rossi entr., 1936
    n°4 : Palais Haydée : H. Aubert architecte
    n°6 : Palais Ermione : H. Aubert architecte
    n°8 : Palais Armida : H. Aubert architecte : Armida est un opéra de Rossini
    n°15 bis : Palais Minerva : Gandolfo & Fils entrepreneurs, L. J. R. Barron - M. Bardi architectes
    n°18 : Le Médicis indiqué sur une plaque. Pour les auteurs, c'est le Palais Médicis attribué à Dalmas et qui s'inspire fidèlement de la Renaissance italienne à son début.
    n°31 : Tennis Palace
    n°37 et 39 : Palais Rossini
    n°51 : Palais de l'Union
    n°54 : Palais Fossati
  • Rouget de L'Isle (rue) : quartier Saint-Lambert
    n°15 (au coin de la rue Diderot) : Palais Diderot
  • Russie (rue de) : quartier des Musiciens
    n°7 : Palais Madison

S[modifier | modifier le code]

Plaque de rue de la rue Saint-Hospice, dans le Vieux-Nice.
  • Saint-Hospice (rue) : quartier du Vieux-Nice ; nommée en l’honneur de saint Hospice, ermite de la région de Nice
  • Saint-Lambert (avenue) : une partie de la rue a été renommée avenue Raymond-Comboul
  • Saint-Martin (ruelle) - Vieille ville Visite photo
  • Saint-Maurice (place) : aujourd’hui : place Alexandre-Médecin
  • Saint-Philippe (rue) : quartier des Baumettes, près de Gambetta
    n°27 : Palais de Madrid
  • Saint-Roch (boulevard) : quartier Saint-Roch
En direction du centre
  • n°4 : Palais "Americ"
  • Saint-Siagre (rue) : quartier Carabacel
    n°2 : Palais Pertinax  : entrée « principale » au 26 rue Pertinax
  • Santa Fior (rue) : quartier Saint-Maurice
    n°2 : Palais Santa Fior
  • Sainte Agathe (boulevard) : ancien nom du boulevard Général-Louis-Delfino jusqu'en 1969, du nom de la famille Guiglionda de Sainte-Agathe qui possédait le fief de Borgo Sant'Agata près d’Oneille en Ligurie
  • Saluzzo (place) : aujourd’hui place Max-Barel : général Annibal de Saluzzo (1776-1852) ou Annibal de Saluces
  • Sappia : voir à : Henri-Sappia
  • Shakespeare (avenue) : quartier des baumettes, entre St-Philippe et Gambetta
    n°13 : Palais Ophelia. Ophélie est un personnage de Hamlet, pièce de Shakespeare.
    n°15 : Palais Floralies
    n°16 : Palais du Logis
    n°18 : Palais du Home
  • Spitalieri (rue) : famille Spitalieri de Cessole : quartier Carabacel près Nice-Etoile
    n°2 : Palais Graziella
    n°2 ter : Le Palais Jocelyn
  • Stalingrad (boulevard) : 06300, quartier du Port. Le boulevard de l'Impératrice de Russie a pris le nom de boulevard Stalingrad pour célébrer la bataille de Stalingrad lorsque Virgile Barel était à la tête de la municipalité de Nice. Le boulevard de l'Impératrice de Russie honorait l'impératrice douairière Alexandra Feodorovna (née Charlotte de Prusse et veuve du tsar Nicolas Ier de Russie) qui séjourna à Nice et empruntait cette voie menant à Villefranche-sur-Mer, lieu d'embarquement pour la Russie. Après la chute du mur de Berlin, la municipalité de Nice voulut renommer le boulevard de Stalingrad en lui substituant le nom de Lech Wałęsa (Lech Wałęsa) mais devant l'opposition de certaines associations d'anciens combattants on aboutit à un « jugement de Salomon » : une moitié du boulevard Stalingrad devint la rue Lech-Walesa tandis que l'autre moitié de la voie garda le nom de boulevard Stalingrad.
  • Suisse (rue de) : quartier des Musiciens
    n°... : Palais Hunique : 1876
    n°... : Maison Giberti vue générale, détail. NOTA : Sa jumelle homonyme se trouve à 50 mètres, rue d'Italie.
  • Sulzer (rue) : code postal 06300 : voir article Rue Sulzer.

T[modifier | modifier le code]

  • Terrasse (rue de la). la rue de la Terrasse est devenue la rue Raoul-Bosio : 06300.
  • Thaon de Revel (rue) : quartier de Riquier
    n°1 et 3 : Palais de l'Esplanade ; autre entrée au 3 boulevard Pierre-Sola ; entrée principale au 3 place de l'Armée du Rhin.
  • Théodore de Banville (rue) : quartier Libération
    n°27 : Palais Théodore : nom du palais en rapport avec celui de la rue.
  • Théodore Gasiglia (rue) : quartier de Riquier, début de numérotation de la rue au 18 depuis la construction du centre commercial TNL
  • Thérésa (rue) : devenue l'avenue Fragonard
  • Thiers (avenue) : la rue honore en fait Adolphe Thiers : Quartier des Musiciens
    n°43-45 : Palais Thiers
  • Tonduti de l'Escarène (rue) anciennement Tondut de l'Escarène (rue) : quartier Carabacel :
    n°2 : les auteurs (Hervé Barelli) parlent du Palais Audibert de Saint-Étienne ou Palais Renaud de Falicon. Palais construit en 1844-1847 par la famille Audibert possédant le fief de Saint-Étienne-de-Tinée et passé par mariage à la famille Renaud de Falicon (fief à Falicon). Le mode de désignation du bâtiment est semblable à celui des palais du Vieux-Nice.
  • Torrini (rue) : quartier libération / vernier
    n°1 : Palais Torrini
  • Tour de Bellet (chemin) : quartier de Saint-Romans de Bellet
    domaine de Clerverland : Palais Saint Alban (Annuaire du téléphone 2004).
  • Trachel (rue) : du nom d'une famille de peintres niçois : quartier Saint-Etienne
    n°8 (angle rue de Dijon) : Palais Galatée
    n°14 : Palais Bellecour : 1930 : à proximité du square Bellecour
    n°22 : Palais Phidias
    n°22 bis : Palais Celina
    n°34 et 36 : Palais Saint-Étienne : à proximité de l'église Saint-Étienne, le quartier portant le nom de Saint-Étienne. Plus particulièrement le Palais Saint-Étienne fait approximativement face au square Colonel Jeanpierre qui a porté le nom de square Saint-Étienne.
  • Tzarewitch (boulevard) : nom donné en l'honneur du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch (fils du tsar Alexandre II) qui mourut à Nice en 1865 et à proximité immédiate de ce boulevard : quartier Tzarewitch :
    n°15 : Palais Alexandra. Le nom du palais est peut-être en rapport avec l'impératrice Alexandra Feodorovna (épouse du tsar Nicolas Ier) qui séjourna à Nice
    n°19 : Palais Victoria.
    n°25, n°27 et n°29 : Palais Tzarevitch : nom de la voie
    n°35 : Palais Florine
    n°33 : Palais Aurore : entrée principale au 113 boulevard François Grosso. Il existe une rue de l'Aurore à proximité.
    n°43 : Imperial Palace. Le qualificatif d' Imperial est en accord avec le nom de la voie.

V[modifier | modifier le code]

  • Valensin : voir à Père-Auguste-Valensin
  • Vallon de Barla (chemin du) : quartier Fabron (Bas Fabron)
  • Valrose (avenue) : quartier Saint-Maurice/Valrose. Code postal 06100.
    n°37 : Le Palais de Valrose : proximité immédiate avec le château de Valrose
  • Valrose (impasse) : dans l’avenue Valrose, sans issue. Code postal 06100.
  • Valrose (petit chemin de) : de l’avenue Ferrix à l’avenue Valrose. Code postal 06100.
  • Valrose (rue) : devenue la rue Van Derwies ; voir à : Von Derwies (rue)
  • Veillon (rue) : quartier Libération
    n°4 : Palais Moderne
  • Verdi (rue) : porte le nom de Giuseppe Verdi : quartier des Musiciens
    N°2 et 2 bis : Palais de la Régence
    n°6 : Palais Concordia : édifié par Les Cottages Français, 1928, Martin et Palmero architectes
    n°21 : Palais Yolande : la plaque indique aussi : Maison Gaiermo
    n°24 et 26 : Palais Mireille
    n°28-30 : Palace Verdi
    n°31 : les auteurs signalent un palais Jean Hugues, 1925, dû à Jean-Baptiste Bonifassi ; Jean est le fils de Jacques (voir au n°33 de la rue). Lettres J et H entrelacées sur la façade où une plaque indique simplement : Jean Hugues entrepreneur Nice.
    n°33 : angle du 12 rue Guiglia : les auteurs signalent un palais Jacques Hugues, 1908, dû à Jean-Baptiste Bonifassi.
    n°40 : Sémiramis sur la façade mais Palais Sémiramis pour l'Annuaire du téléphone 2004. Semiramide est un opéra (non de Verdi mais) de Rossini dont la rue est proche. Des auteurs (Michel Stève) parlent de l’immeuble Sémiramis.
    n°42 (coin rue Louise Ackermann) : Civalleri & Delserre architectes, 1910. Pas de nom sur la façade mais les auteurs parlent du palais Paschetta.
  • Vernier (rue) : quartier Saint-Etienne
En direction W, vers le bd Gambetta
  • n°6 : Palais Vernier. Nom de la rue.
    n°38 : Palais Les Acacias
  • Victor Hugo (boulevard) : quartier des Musiciens
    n°5 : Palais Donadei B : Dalmas architecte : autres entrées au n°7, au n°2 rue Raynardi et aux n° 8 et 10 rue du Maréchal-Joffre. Le pâté rue Eugène-Emanuel, boulevard Victor-Hugo, rue Raynardi et rue du Maréchal-Joffre présente une unité architecturale mais chacun des palais Donadei garde son individualité.
    n°7 : Palais Donadei A : entrée principale au n°5
    n°20 : Palais d'Azurie : H. Aubert architecte
    n°27 : Palais Marie : Georges Dikansky architecte DESA
    n°45 (au coin de la rue Meyerbeer) : Palais Meyerbeer. Photos : Situation, Détail de l'entrée.
    n°47 : Palais Victor Hugo. Photos : Situation, Détail de l'entrée.
    n°53 : Les Mimosas : René Livieri architecte 1938, Mr J. Brunet entrepreneur. Palais Les Mimosas pour l'Annuaire du téléphone 2004.
    n°54 : Palais du Square : autre entrée 2 rue Guiglia. Situé à proximité du jardin Alsace-Lorraine.
    n°55 : Palais Esmeralda : en rapport avec le nom de rue : Esméralda est une héroïne de Victor Hugo
    n°59 : Palais Yolande
  • Ville : voir à Georges-Ville
  • Villermont (avenue) : du nom d'un propriétaire : quartier Libération :
    n°16 : Palais Villermont
    n°35 : Palais Santoni de Suzzoni
  • Vingt-Huit-Août (carrefour du) : c’est à l’emplacement de ce carrefour du Vingt-Huit-Août ou carrefour du 28-Août qu’eurent lieu le des combats pour la libération de Nice
  • Virgile Barel (boulevard) : anciennement partie du boulevard Saint-Roch : quartier Saint-Roch
Le début du boulevard Virgile-Barel en direction du Nord
  • n°56 (autre entrée au 1 rue des Orangers) : Palais Noradinett, lettres A et D entrelacées sur les portes
  • Vogade : voir à Pierre-Vogade
  • Von Derwies (rue) : anciennement rue Valrose. Porte le nom de Paul von Derwies (1826-1881) pour qui fut construit le château de Valrose. Va de l’avenue Borriglione 40 à l’avenue Saint-Lambert 111. Code postal : 06100.

W[modifier | modifier le code]

  • Walesa : voir à Lech-Walesa - quartier du port

Z[modifier | modifier le code]

La rue Zanin
  • Zanin (rue et place) - Vieille ville

Cette rue pietonne grimpe dans un quartier tranquille.

  • Ziem : voir à Félix-Ziem
  • Zola : voir à Émile-Zola

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouvrage « Per carriera »
  2. a et b Annuaire du téléphone 2004
  3. Marguerite et Roger Isnard, Per Carriera : dictionnaire historique et anecdotique des rues de Nice, 1983, 3e édition 2003, 359 pages, Serre éditeur, Nice, (ISBN 2-86410-388-5), page 24 : notice « Ansaldi (avenue) ».
  4. Nice-Matin du dimanche 8 avril 2012, page 26, Patrice Maggio, « Ansaldi, un prince niçois de pacotille ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Isnard et Roger Isnard, Per Carriera : Dictionnaire anecdotique et historique des rues de Nice, Nice, Serre éditeur, , 1re éd., 305 p. (ISBN 2-86410-037-1 et 978-2-86410-037-9).
    • Marguerite Isnard et Roger Isnard, Per Carriera : Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Nice, Nice, Serre éditeur, , 2e éd. (1re éd. 1983), 319 p. (ISBN 2-86410-227-7 et 978-2-86410-227-4).
    • Marguerite Isnard et Roger Isnard, Per Carriera : Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Nice, Nice, Serre éditeur, , 3e éd. (1re éd. 1983), 359 p. (ISBN 2-86410-388-5 et 978-2-86410-388-2).