Liste des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article dresse la liste des établissements français d’enseignement supérieur et de recherche, ayant le statut d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, classifiés par la loi ainsi :

  • les universités auxquelles sont assimilés les instituts nationaux polytechniques ;
  • les écoles et instituts extérieurs aux universités ;
  • les écoles normales supérieures, les écoles françaises à l'étranger et les grands établissements ;
  • les communautés d'universités et établissements.
  • à titre expérimental, les établissements publics expérimentaux ou des communautés d'universités et établissements.

Liste des universités[modifier | modifier le code]

Il existe 52 universités ayant cette forme juridique et 1 institut national polytechnique en janvier 2024.

Liste des universités en janvier 2024[1]
Nom officiel
Nom d’usage
Nombre d’étudiants inscrits en 2021-22[2]
Université d’Aix-Marseille
Aix-Marseille Université
65 646
Université d’Amiens
Université de Picardie Jules-Verne
27 267
Université d’Angers 24 408
Université des Antilles 11 281
Université d'Artois 11 888
Université d'Avignon
Avignon Université
6 346
Université de Besançon
Université de Franche-Comté
21 103
Université de Bordeaux 47 362
Université de Bordeaux-III
Université Bordeaux-Montaigne
14 139
Université de Brest
Université de Bretagne-Occidentale
23 415
Université de Bretagne-Sud 9 549
Université de Caen
Université Caen-Normandie
29 469
Université de Chambéry
Université Savoie Mont Blanc
13 505
Université de Corse
Université de Corse-Pascal-Paoli
4 130
Université de Dijon
Université de Bourgogne
28 183
Université de Guyane 3 399
Université de La Réunion 16 932
Université de La Rochelle 7 702
Université du Havre
Université Le Havre Normandie
6 713
Université du Mans
Le Mans Université
9 823
Université de Limoges 16 096
Université du Littoral
Université du Littoral-Côte-d’Opale
9 413
Université de Lyon-I
Université Claude-Bernard
39 542
Université de Lyon-II
Université Lumière-Lyon-II
25 268
Université de Lyon-III
Université Jean-Moulin-Lyon-III
25 035
Université de Montpellier-III
Université Paul-Valéry
20 916
Université de Mulhouse
Université de Haute-Alsace
9 745
Université de Nîmes 5 393
Université de la Nouvelle-Calédonie 3 315
Université d’Orléans 17 911
Université de Paris-I
Université Panthéon-Sorbonne
41 286
Université de Paris-III
Université Sorbonne-Nouvelle
14 995
Sorbonne Université 49 020
Université de Paris-VIII
Université Vincennes-Saint-Denis
21 872
Université de Paris-X
Université Paris Nanterre
30 613
Université de Paris-XII
Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne
36 957
Université de Paris-XIII
Université Sorbonne Paris Nord
21 942
Université d'Évry-Val-d'Essonne 6 328
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines 13 269
Université de Pau
Université de Pau et des Pays de l’Adour
12 108
Université de Perpignan

Université de Perpignan Via Domitia

8 038
Université de Poitiers 27 193
Université de la Polynésie française 2 383
Université de Reims
Université de Reims-Champagne-Ardenne
23 628
Université de Rennes-II
Université Rennes-II-Haute-Bretagne
20 936
Université de Rouen
Université de Rouen-Normandie
31 754
Université de Saint-Étienne
Université Jean-Monnet-Saint-Étienne
16 742
Université de Strasbourg 50 832
Université de Toulon 10 010
Université de Toulouse-II
Université Toulouse-Jean-Jaurès
29 672
Université de Toulouse-III
Université Toulouse-III-Paul-Sabatier
28 407
Institut national polytechnique de Toulouse 6 600
Université de Tours 24 394

Notes :

Liste des établissements publics expérimentaux[modifier | modifier le code]

L’ordonnance du 12 décembre 2018 permet, à titre expérimental pour une durée maximale de dix ans, à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel de regrouper ou fusionner des établissements d’enseignement supérieur et de recherche publics et privés, concourant aux missions du service public de l’enseignement supérieur ou de la recherche. Cet établissement expérimente de nouveaux modes d’organisation et de fonctionnement, afin de réaliser un projet partagé d’enseignement supérieur et de recherche défini par les établissements qu’il regroupe. Les établissements regroupés dans l’établissement public expérimental peuvent conserver leur personnalité morale. Ils sont dénommés « établissements-composantes » de l’établissement public expérimental.

Il existe quatorze établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel expérimentaux en janvier 2024[4].

Liste des établissements publics expérimentaux en janvier 2024
Nom officiel
Nom d’usage
Nombre d’étudiants inscrits en 2021-22[2] Nombre d’étudiants avec les établissements composantes[2]
CY Cergy Paris Université 21 708 23 569
Université Clermont-Auvergne 29 917 32 741
Université Côte d'Azur 29 572 29 817
Université Gustave Eiffel 11 666 15 057
Université polytechnique Hauts-de-France 9 710 12 026
Université de Lille 71 084 74 634
Université de Montpellier 44 798 45 225
Université de Nantes 37 270 41 188
Université Paris-Panthéon-Assas 18 227 21 832
Université Paris-Cité 58 242 58 242
Institut polytechnique de Paris 6 245
Université Paris-Saclay 35 912 45 961
Université de Rennes 26 910 31 754
Université de Toulouse Capitole 16 877 18 964

Liste des écoles et instituts extérieurs aux universités[modifier | modifier le code]

Liste des écoles et instituts extérieurs aux universités en janvier 2024[5]
École centrale de Lille
École centrale de Lyon
École centrale de Marseille
École centrale de Nantes
(établissement-composante de l’université de Nantes)
Institut national polytechnique Clermont Auvergne[6]
(établissement-composante de l’Université Clermont-Auvergne)
École nationale des travaux publics de l'État[s 1]
École nationale supérieure des arts et industries textiles
(établissement-composante de l’université de Lille)
École nationale supérieure de chimie de Paris[6]
(établissement-composante de l’université Paris Sciences et Lettres)
École nationale supérieure de chimie de Montpellier[6]
(établissement-composante de l’université de Montpellier)
École nationale supérieure d'ingénieurs de Caen[6]
École nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique de Poitiers[6]
École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques[6]
Institut national des sciences appliquées Centre Val de Loire
Institut national des sciences appliquées Hauts-de-France
(établissement-composante de l’université polytechnique Hauts-de-France)
Institut national des sciences appliquées de Lyon
Institut national des sciences appliquées de Rennes
(établissement-composante de l’université de Rennes)
Institut national des sciences appliquées de Rouen
Institut national des sciences appliquées de Strasbourg
Institut national des sciences appliquées de Toulouse
Institut national universitaire Jean-François-Champollion
Institut supérieur de mécanique de Paris
Université de technologie de Belfort-Montbéliard
Université de technologie de Compiègne
Université de technologie de Troyes
Université de technologie de Tarbes

Tutelle : (Si non mentionné, ministre chargé de l'enseignement supérieur)

  1. tutelle du ministre chargé de l'équipement

Liste des grands établissements[modifier | modifier le code]

Liste des grands établissements en janvier 2024[7]
CentraleSupélec[t 1]
(établissement-composante de l’université Paris-Saclay)
Collège de France
Conservatoire national des arts et métiers
École de l'air et de l'espace[t 2]
École d'économie de Toulouse
(établissement-composante de l’université de Toulouse Capitole)
École des hautes études en santé publique[t 3]
(établissement-composante de l’université de Rennes)
École des hautes études en sciences sociales
École nationale de l'aviation civile[t 4]
École nationale des chartes
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
École nationale des ponts et chaussées[t 4]
École nationale supérieure d'arts et métiers
École nationale supérieure des mines de Paris[t 5]
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques
École nationale supérieure de techniques avancées[t 2]
(établissement-composante de l’Institut polytechnique de Paris)
École nationale supérieure de techniques avancées Bretagne[t 2]
École nationale supérieure maritime[t 6]
École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation, Nantes-Atlantique[t 7] (Oniris)
École navale[t 2]
École polytechnique[t 2]
(établissement-composante de l’Institut polytechnique de Paris)
École pratique des hautes études
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
Groupe des écoles nationales d'économie et statistique[t 8]
(établissement-composante de l’Institut polytechnique de Paris, limité à l'ENSAE Paris)[8]
Institut d'études politiques de Paris
Institut de physique du globe de Paris
(établissement-composante de l’université de Paris)
Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement[t 7] (AgroParisTech)
(établissement-composante de l’université Paris-Saclay)
Institut Mines-Télécom[t 9]
(établissement-composante de l’Institut polytechnique de Paris, limité à Télécom Paris et Télécom SudParis)[8]
Institut national d'enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et de l'environnement[t 7] (VetAgro Sup)
Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement[t 7]
Institut national d'histoire de l'art[t 10]
Institut national des langues et civilisations orientales
Institut national du sport, de l'expertise et de la performance[t 11]
Institut polytechnique de Bordeaux
Institut polytechnique de Grenoble
(établissement-composante de l’université Grenoble-Alpes)
Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace[t 2]
Muséum national d'histoire naturelle[t 12]
Observatoire de la Côte d'Azur

(établissement-composante d'université Côte d'Azur)

Observatoire de Paris
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
Université Grenoble Alpes
Université de Lorraine
Université Paris-Dauphine
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
Université Paris sciences et lettres (PSL)

Tutelle : (Si non mentionné, ministre chargé de l'enseignement supérieur)

  1. tutelle conjointe du ministre chargé de l'enseignement supérieur et du ministre chargé de l'Industrie
  2. a b c d e et f tutelle du ministre de la défense
  3. tutelle conjointe du ministre chargé de l'enseignement supérieur et du ministre chargé de la santé et des affaires sociales
  4. a et b tutelle du ministre chargé de l'équipement et de l'aviation civile
  5. tutelle du ministre chargé de l'industrie
  6. tutelle du ministre chargé de la mer
  7. a b c et d tutelle du ministre chargé de l'agriculture
  8. tutelle du ministre chargé de l'économie
  9. tutelle des ministres chargés de l'industrie et des communications électroniques
  10. tutelle conjointe du ministre chargé de l'enseignement supérieur et du ministre chargé de la culture
  11. tutelle du ministre chargé des sports
  12. tutelle conjointe du ministre chargé de l'enseignement supérieur et du ministre chargé de l'environnement

Liste des écoles françaises à l'étranger[modifier | modifier le code]

Liste des écoles françaises à l'étranger en janvier 2024[9]
Casa de Velázquez de Madrid
École française d'Athènes
École française d'Extrême-Orient
École française de Rome
Institut français d'archéologie orientale du Caire

Liste des écoles normales supérieures[modifier | modifier le code]

Liste des écoles normales supérieures en janvier 2024[10]
École normale supérieure, Paris
(établissement-composante de l’université Paris sciences et lettres)
École normale supérieure Paris-Saclay
(établissement-composante de l’université Paris-Saclay)
École normale supérieure de Lyon
École normale supérieure de Rennes
(établissement-composante de l’université de Rennes)

Liste des regroupements universitaires[modifier | modifier le code]

La loi de 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche prévoit que les établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche coordonnent leur offre de formation et leur stratégie de recherche et de transfert. Cela peut se faire par la fusion d’établissement, ou bien par le regroupement, qui peut prendre la forme de la participation à une communauté d’universités et établissements ou de l’association.

Les chiffres ci-dessous incluent les étudiants des universités qui figurent également dans les chiffres ci-dessus.

Liste des communautés d’universités et établissements (ComUE) en janvier 2024[11]
Nom officiel Nombre d’étudiants inscrits en 2021-22[2]
Comue Angers-Le Mans (Comue expérimentale) 34 231
Université Bourgogne - Franche-Comté 59 057
Hesam Université 17 706
Lyon Saint-Étienne (Comue)[12] 121 214[Passage à actualiser]
Normandie Université 71 423
Paris-Est Sup (Comue expérimentale) 50 641
Université Paris Lumières 52 571
Université de Toulouse (Comue expérimentale) 102 135

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Article D711-1 du code de l’éducation », sur Légifrance
  2. a b c d et e Chiffres de l’année 2021-2022 issus de Magda Tomasini (dir.), Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche : édition 2023, , 434 p. (ISBN 978-2-11-167867-5, présentation en ligne), §2.20 Les établissements et structures de l’enseignement, les regroupements d’établissement au §6.7 La population universitaire par établissement, Population universitaire par établissement et académie en 2022-2023 complété avec § 10.06 Les étudiants des universités dans les DROM-COM et en Nouvelle-Calédonie. Les étudiants des instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation et les doubles inscriptions en CPGE ne sont pas tous comptés dans ces chiffres.
  3. Décret no 2011-1299 du 12 octobre 2011 portant création du centre universitaire de formation et de recherche de Mayotte
  4. « Article D711-6-1 du code de l’éducation », sur Légifrance
  5. « Article D711-2 du code de l’éducation », sur Légifrance
  6. a b c d e et f Ancienne ENSI, qui était sous le régime des décrets du 14 mars 1986 no 86-640 fixant les règles d'organisation et de fonctionnement de certaines écoles d'ingénieurs rattachées à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel et no 86-641 portant création et rattachement d’établissement publics à caractère administratif à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
  7. « Article D711-3 du code de l’éducation », sur Légifrance
  8. a et b Décret n° 2019-549 du 31 mai 2019 portant création de l'établissement public expérimental Institut polytechnique de Paris et approbation de ses statuts
  9. « Article D711-4 du code de l’éducation », sur Légifrance
  10. « Article D711-5 du code de l’éducation », sur Légifrance
  11. Articles « D711-6 » et « D711-6-2 » du code de l’éducation
  12. Décret n° 2024-17 du 9 janvier 2024 portant approbation des statuts de la communauté d'universités et établissements « ComUE Lyon Saint-Étienne »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]