Liste des universités au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pour ce qui est de son éducation supérieure universitaire, sans les Cégeps, le Québec est le domicile des 6 universités à charte privées et du réseau universitaire publique suivants:

Liste des universités[1][modifier | modifier le code]

Nom de l'établissement École(s) affiliée(s) Particularité(s) Ville Régime linguistique Effectif étudiant
Université Bishop's Université, principalement, de 1er cycle. Lennoxville Anglais 2 756[2]
Université Concordia Montréal Anglais 46 242[3]
Université Laval Québec Français 48 000 [4]
Université McGill Montréal Anglais 39 497[5]
Université de Montréal Université de Montréal Montréal Français 42 684[6]
HEC Montréal Université d'administration des affaires. Montréal 13 046[7]
École Polytechnique de Montréal Université de génie. Montréal 7 500
Université du Québec Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue Rouyn-Noranda, Amos et Val-d'Or Français 3 353[8]
Université du Québec à Chicoutimi Saguenay, Alma et Sept-Îles 11 000
Université du Québec en Outaouais Gatineau et Saint-Jérôme 7 168[9]
Université du Québec à Montréal Montréal 44 017 [10]
Université du Québec à Rimouski Rimouski et Lévis 7 234[11]
Université du Québec à Trois-Rivières Trois-Rivières 14200[12]
École Nationale d'Administration Publique Université de 2ème et 3ème

cycle seulement.

Québec, Montréal, Trois-Rivières, Saguenay et Gatineau 1 981
École de technologie supérieure Université, principalement, de génie. Montréal 4 152[13]
Institut national de la recherche scientifique Université de 2ème et 3ème cycle seulement. Varennes, Montréal, Québec et Laval. 521
TÉLUQ Université à distance Québec (Siège social) 18 000[14]
Université de Sherbrooke Sherbrooke Français 40 000[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • Loi québécoise sur les universités liste explicitement 9 entités, c'est-à-dire 8 universités dites privées et un réseau public[16]. En comptant chacune des 10 universités du réseau public séparément, on arrive au nombre habituellement cité de 18 universités (17 durant la période où TELUQ a été fusionnée). Une université privée avec une charte particulière, l'Institut de formation théologique de Montréal (IFTM)[17],[18], existe également.
  • D'autres établissements ont aussi une accréditation de niveau universitaire couvrant une partie de leurs activités, sans être des universités (par exemple, ITHQ).
  • Il faut bien distinguer d'une part les « écoles affiliées » de l'UdeM, qui ont leur propre recteur, et d'autre part les autres composantes appelées « écoles » à l'intérieur d'universités, mais qui ont un statut de département ou de faculté plutôt que d'université distincte (École des Sciences de la Gestion, John Molson School of Business, Schulich School of Music, etc).
  • Hormis la fusion/défusion de TELUQ et le changement de nom de l'UQAH/UQO, le dernier changement à cette liste date de 1974, lorsque Concordia a été créée par fusion de deux universités.
  • Plusieurs universités offrent des programmes à distance avec aucun liens avec la TÉLUQ et possèdent des campus internationaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Université québécoise par le consulat de France »
  2. « BU Facts and Figures »
  3. « About Concordia »
  4. « NOTRE UNIVERSITÉ »
  5. « Quick Facts »
  6. « Des faits et des chiffres »
  7. « Faits et chiffres »
  8. « L’UQAT a connu une hausse d’étudiants »
  9. « Statistiques et faits »
  10. « L'UQAM en chiffres »
  11. « UQAR-Info »
  12. « La population étudiante de l’UQTR en hausse à tous les cycles »
  13. « Chiffres et statistiques »
  14. « FUTURS ÉTUDIANTS »
  15. « UdeS en bref »
  16. http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/E_14_1/E14_1.html
  17. « MÉLS - Recherche d'un organisme »
  18. « CICDI - Trouver un établissement d'enseignement »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]