Liste des systèmes d'exploitation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En informatique, un système d'exploitation est un ensemble de programmes qui dirige l'utilisation des capacités d'un ordinateur par des logiciels applicatifs.

Les plus connus[réf. nécessaire][modifier | modifier le code]

Autres systèmes d'exploitation[modifier | modifier le code]

  • AcidOS, système d'exploitation français écrit en C et assembleur, destiné à sécuriser et fiabiliser les systèmes informatiques industriels du serveur à l'IoT;
  • Android, système d'exploitation open source avec un noyau Linux destiné aux tablettes et aux smartphones ;
  • AmigaOS, le système d'exploitation des Amiga ;
  • AROS, système d'exploitation libre AmigaOS-like ;
  • AtheOS, qui n'est actuellement plus maintenu ;
  • Bada, système d'exploitation destiné aux PDA ;
  • BeOS, Be, la société qui le produisait a été rachetée par Palm qui elle-même a été rachetée par HP, le système n'est plus maintenu. voir HaikuOS ;
  • Cherry OS, système d'exploitation nouveau basé sur le noyau openSUSE de la micro entreprise Gamecom InCorp. actuellement[Quand ?] en développement ;
  • ChorusOS ;
  • Coherent ;
  • Contiki, très petit système, adapté à des applications embarquées et fonctionnant sur de nombreuses cibles ;
  • Cosmos ;
  • CP/M, écrit en PL/M par Gary Kildall et ancêtre du DOS ;
  • Chromium OS, version open source de Google Chrome OS ;
  • eCos, écrit par Cygnus puis RedHat, aujourd'hui un logiciel libre ;
  • elementary OS ;
  • EmuTOS, système libre dont le but est de remplacer le TOS pour pouvoir utiliser les émulateurs d'Atari ST en toute légalité ;
  • EPOC, multitâche préemptif 32 bits pour Psion Series 5 ;
  • E/OS LX, compatible Windows et Linux ;
  • FreeDOS, DOS compatible avec MS-DOS et PC-DOS open source et gratuit ;
  • GNU/Hurd, le système d'exploitation GNU basé sur le micro-noyau Mach ;
  • Google Chrome OS, système basé sur le navigateur Google Chrome avec un noyau Linux ;
  • GS/OS, le système d'exploitation de l'Apple IIGS ;
  • HaikuOS, projet visant à réécrire entièrement BeOS sous une licence libre.
  • Illumos, un fork d'OpenSolaris visant à supprimer toutes les parties d'OpenSolaris dont le code n'est pas considéré comme libre et dont le but affiché est de garder une ABI 100% compatible avec OS/NET Solaris / OpenSolaris.;
  • iRMX, un système d'exploitation multitâche temps réel par Intel ;
  • Isaac, un système d'exploitation écrit en Lisaac ;
  • Jolicloud, un système d'exploitation basé sur Linux, simplifié et destiné à une utilisation Web sur le Cloud ;
  • KerpleOS,Systeme d'explotation de la Famille Windows NT ecrit en C++.II est comatible avec Windows et ReactOS (Developer par Kerple Computer)
  • Lepton[2], un système d'exploitation open source POSIX porté par la société O10ée[3] et dédié aux systèmes embarqués temps réels ;
  • Linutop, un système d'exploitation basé sur Linux, simplifié et destiné à une utilisation pour borne internet, affichage dynamique et monitoring ;
  • Logram, un système d'exploitation basé sur Linux ;
  • LynxOS, système d'exploitation temps réel style Unix pour systèmes embarqués et logiciels critiques ;
  • Maemo, système d'exploitation intégré dans les tablettes de Nokia ;
  • MagiC, système multitâche pour Atari ST. Existe aussi sous forme d'émulateurs pour PC (MagiCPC) et Macintosh (MagiCMac) ;
  • MeeGo, fusion de Maemo (Nokia) et de Moblin (Intel) destiné aux appareils mobiles.
  • MorphOS, tentative communautaire de production d'un système AmigaOS-like ;
  • Minix, clone d'Unix basé sur un micro-noyau créé par Andrew S. Tanenbaum à des fins pédagogiques ;
  • MiNT, noyau multitâche inspiré des systèmes Unix BSD pour ordinateurs compatibles TOS. La compatibilité avec les anciennes applications est conservée (dans une certaine mesure) ;
  • NetWare, système d'exploitation uniquement serveur, édité par Novell. Première plateforme ayant hébergé le méta-annuaire Novell eDirectory (sous le nom de NDS à l'époque, pour Novell Directory Services). Novell a cessé son support en mars 2010, invitant à migrer vers Novell Open Enterprise Server basé sur SUSE Linux Enterprise Server ;
  • Palm OS ;
  • Pixo l'OS de l'iPod (propriété de Sun) ;
  • Prologue de R2E voir SYSMIC
  • QNX ;
  • ReactOS, projet libre visant à une compatibilité des pilotes et des logiciels avec les différentes versions de Microsoft Windows de Famille NT. Logiciel libre sous GNU GPL, GNU LGPL et Licence BSD ;
  • RedHawk, OS temps réel, basé sur Linux, de Concurrent Computer ;
  • RiscOS ;
  • RTEMS, temps réel ;
  • RTX, extension temps réelle SMP à Windows de la firme Intervalzero ;
  • SIBO, multitâche préemptif 16 bits, sur Psion Series 3 ;
  • SkyOS, un système d'exploitation propriétaire pour PC ;
  • Smaky, un système d'exploitation en français rendu libre en 2008 ;
  • SmartOS, basé sur OpenSolaris / Illumos avec de nombreuses modifications comme l'inclusion de la technologie de virtualisation du noyau Linux, KVM. Ce système d'exploitation est conçu pour l'hébergement de services dans le Cloud.;
  • Syllable, est un « fork » d'AtheOS ;
  • Symbian OS, destiné aux téléphones portables et PDA ;
  • SYSMIC, de R2E système d'exploitation des premiers micro-ordinateurs, deviendra Prologue en 1978 (multi-postes, multitâche)
  • The Operating System (TOS), le système d'exploitation des Atari ;
  • TRON, système d'exploitation japonais ;
  • VxWorks, un système d'exploitation temps réel de la firme Wind River Systems racheté le 3 juin 2009 par Intel. VXworks est employé par la NASA pour les missions spatiales Mars Pathfinder, Stardust, ainsi que pour les deux rovers martiens Spirit et Opportunity. Il est aussi employé pour gérer les pacemakers ou encore sur certains missiles ;
  • ZETA successeur de BeOS. Voir HaikuOS ;
  • Very Important Computer (VIC), basé sur un noyau OpenSUSE.

Systèmes d'exploitation expérimentaux[modifier | modifier le code]

  • BlackOSX[4], système d'exploitation écrit en CpcdosC+ de la version OS2[5], avec une interface graphique multitâche différente des apparences système courantes dans les prochaines versions[Quand ?] ;
  • AdaOS ;
  • aLinux ;
  • BeBits ;
  • CraftyOS[6], système d'exploitation basé Cpcdos OS2[5] écrit en CpcdosC+[7] avec interface graphique multitâche, fonctionnant au-dessus du DOS ;
  • Desert Spring-Time (DST) : système d'exploitation en Objective Caml ;
  • DOSEMU ;
  • FreeDIS ;
  • FreeVMS ;
  • JavaOS ;
  • JNode est un système d'exploitation écrit en Java;
  • Kid Operating System (KOS), à vocation éducative ;
  • KolibriOS, système d'exploitation GPL avec interface graphique, entièrement écrit en assembleur FASM x86 ;
  • MyOS mini système d'exploitation en C++ ;
  • MenuetOS, écrit en assembleur ;
  • Midori, Système d'exploitation de Microsoft écrit en code managé ;
  • OpenQNX ;
  • Plan 9 ;
  • Portal OS, système d'exploitation basé Cpcdos OS2[5] écrit en CpcdosC+[7] avec interface graphique multitâche, fonctionnant au-dessus du DOS tel que le Crafty OS ;
  • Prologue : L'un des premiers systèmes d'exploitation multi-utilisateurs ;
  • Singularity Recherche de Microsoft sur un système d'exploitation écrit en code managé ;
  • SkyOS ;
  • Tunes, très expérimental[C'est-à-dire ?] ;
  • Unununium ;
  • XIOS, systeme d'explotation écrit en CPCDOS C+ par Kerple

Systèmes d'exploitation pour smartphone[modifier | modifier le code]

Système d'exploitation pour TV[modifier | modifier le code]

Système développé par des organismes de normalisation ou des consortiums industriels[modifier | modifier le code]

  • HbbTV, développé par le consortium HbbTV
  • CE-HTML, développé par le CEA
  • OIPF, développé par l'Open IPTV Forum
  • Tru2way, développé par CableLabs
  • Ginga

Système développé par des compagnies ou fondations seules[modifier | modifier le code]

  • XBMC Media Center
  • Amazon Fire, basée sur Fire OS et développé par Amazon
  • Boxee, basée sur XBMC
  • Frog, développé par Wyplay
  • Android TV, anciennement Google TV, basée sur Android et développé par Google
  • Horizon TV, basée sur XBMC et développé par Liberty Global
  • MeeGo for Smart TV, basée sur XBMC
  • Mediaroom, développé par Microsoft puis Ericsson à partir de septembre 2013
  • OpenTV, développé par Nagravision
  • ToFu Media Platform, basée sur XBMC
  • Ubuntu TV, développé par Canonical
  • Yahoo! Connected TV, développé par Yahoo!
  • Plex

Systèmes d'exploitation fictifs[modifier | modifier le code]

  • GLaDOS (Genetic Lifeform and Disk Operating System), est un personnage de la série de jeu Portal
  • HOS (Hyper Operating System) est le système d'exploitation des labors, et joue un rôle important dans l'histoire du premier film de Patlabor
  • Altimit OS, dans la série de jeux et mangas Dot hack, est un système d'exploitation informatique qui est le seul à avoir survécu au virus Pluto Kiss[8].
  • ctOS et ctOS 2.0 ou City Operating System, dans le jeu Watch Dogs et "Watch Dogs 2". Produit par la Blume Corporation, ctOS ou « système d'exploitation de la ville », contrôle Chicago[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. eComStation.com
  2. (en) lepton - Google
  3. O10ée - Site officiel
  4. Le projet BlackOSX
  5. a, b et c Kernel Cpcdos - Sébastien Favier, cpcdos.e-monsite.com
  6. Systèmes d'exploitation basé Cpcdos - cpcdos.e-monsite.com
  7. a et b Manuel CpcdosC+ Kernel Cpcdos OS2.0.5 Alpha 3.9 - cpcdos.e-monsite.com
  8. Altimit OS - Beyondfragment.net
  9. (en) ctOS - Wikia Inc.

Articles connexes[modifier | modifier le code]