Liste des stations du métro parisien ayant changé de nom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carte postale du début du XXe siècle représentant une rame arrivant à la station Allemagne (actuelle station Jaurès) ; la station change de nom en à la suite de la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, au début de la Première Guerre mondiale.

Cet article recense les stations du métro de Paris ayant changé de nom depuis leur ouverture.

Généralités[modifier | modifier le code]

Sur les 302 stations[note 1] du métro de Paris, 50 ont changé de nom à un moment ou à un autre, certaines plusieurs fois. Les raisons de ces changements sont multiples, allant d'une volonté de simplification des noms employés à des décisions politiques.

Cinq stations changent de nom à la suite de la réunion de deux stations antérieures :

  • Marcadet (ligne 4) et Poissonniers (ligne 12) deviennent en 1931 la station Marcadet - Poissonniers ;
  • Aubervilliers (ligne 2) et Boulevard de la Villette (ligne 7) deviennent en 1942 la station Aubervilliers - Boulevard de la Villette (renommée en 1946 Stalingrad) ;
  • Montparnasse (lignes 4 et 12) et Bienvenüe (lignes 6 et ancienne ligne 14, devenue ligne 13 en 1976) deviennent en 1942 la station Montparnasse - Bienvenüe ;
  • Marbeuf (ligne 1) et Rond-point des Champs-Élysées (ligne 9) deviennent en 1942 la station Marbeuf - Rond-point des Champs-Élysées (renommée en 1946 Franklin D. Roosevelt) ;
  • Martin Nadaud et Gambetta (ligne 3) fusionnent en Gambetta (lignes 3 et 3bis) en 1969.

En , au début de la Première Guerre mondiale, la rue d'Allemagne est renommée avenue Jean-Jaurès (en l'honneur de Jean Jaurès assassiné le mois précédent) et la rue de Berlin rebaptisée rue de Liège (pour honorer la résistance des forts de Liège). La station Rue d'Allemagne devient Jaurès et Berlin devient Liège.

Après la Seconde Guerre mondiale, entre 1945 et 1948, plusieurs stations sont renommées pour honorer la mémoire de résistants, alliés ou batailles :

Liste[modifier | modifier le code]

La liste suivante recense les stations ayant changé de nom[1].

Date Ancien nom Nouveau nom Ligne Notes
Avenue de Suffren Rue de Sèvres (6) Actuelle station Sèvres - Lecourbe
Boulevard Barbès Barbès - Rochechouart (2)
Place Mazas Pont d'Austerlitz (5) Actuelle station Quai de la Rapée
Rue Saint-Denis Réaumur - Sébastopol (3)(4)
Marcadet Marcadet - Balagny (13) Sur la ligne B du Nord-Sud ; actuelle station Guy Môquet
La Motte-Picquet La Motte-Picquet - Grenelle (6)(8)(10)
Rue de Sèvres Sèvres - Lecourbe (6)
Vaugirard Saint-Placide (4) Renommée afin d'éviter toute confusion avec la station Vaugirard du Nord-Sud, située dans le 15e arrondissement de Paris
Rue d'Allemagne Jaurès (2)(7) Dans le contexte du déclenchement de la Première Guerre mondiale, le nom fut changé en Jaurès, en l'honneur de l'homme politique Jean Jaurès, assassiné quelques jours plus tôt. La rue éponyme fut renommée dans la même logique.
Berlin Liège (13) Le nom Berlin fut changé à la suite de la déclaration de guerre de l'Allemagne, au profit de Liège, en l'honneur de la ville belge prise quelques jours plus tôt par l'armée allemande.
Pont d'Austerlitz Quai de la Rapée (5)
Alma George V (1)
Wilhem Église d'Auteuil (10) Le nom Wilhem pouvait évoquer l'empereur allemand Guillaume II ce qui dérangeait dans le contexte d'après-guerre.
Sèvres - Croix-Rouge Sèvres - Babylone (12) Sur la ligne A du Nord-Sud
Caumartin Havre - Caumartin (3)
Pont Notre-Dame Pont Notre-Dame - Pont au Change (7) Actuelle station Châtelet
Gare d'Orléans Gare d'Orléans - Austerlitz (5) Actuelle station Gare d'Austerlitz
Boulevard Saint-Denis Strasbourg - Saint-Denis (4)
Reuilly Reuilly - Diderot (1)
Champs-Élysées Champs-Élysées - Clemenceau (1)(13)
Marcadet Marcadet - Poissonniers (4) Fusion avec la station Poissonniers de la ligne 12
Poissonniers Marcadet - Poissonniers (12) Fusion avec la station Marcadet de la ligne 4
Saint-Sébastien Saint-Sébastien - Froissart (8)
Avenue du Maine Bienvenüe (6)(13) Actuelle station Montparnasse - Bienvenüe, renommée en hommage au créateur du métro parisien Fulgence Bienvenüe.
Pont Notre-Dame - Pont au Change Châtelet (7) Le nom « Pont au Change » figure encore sur les faïences des quais
Saint-Mandé Picpus (6)
Commerce Avenue Émile-Zola (10) Renommée au profit de la nouvelle station Commerce ouverte sur la ligne 8
Tourelle Saint-Mandé - Tourelle (1) Actuelle station Saint-Mandé
Charenton Dugommier (6) Renommée afin d'éviter toute confusion avec les nouvelles stations de la ligne 8 alors en construction et devant desservir Charenton-le-Pont
Aubervilliers Aubervilliers - Boulevard de la Villette (2) Fusion avec la station Boulevard de la Villette de la ligne 7
Actuelle station Stalingrad
Boulevard de la Villette Aubervilliers - Boulevard de la Villette (7) Fusion avec la station Aubervilliers de la ligne 2
Actuelle station Stalingrad
Bienvenüe Montparnasse - Bienvenüe (6)(13) Fusion avec la station Montparnasse des lignes 4 et 12
Montparnasse Montparnasse - Bienvenüe (4)(12) Fusion avec la station Bienvenüe des lignes 6 et 13
Marbeuf Marbeuf - Rond-point des Champs-Élysées (1) Fusion avec la station Rond-point des Champs-Élysées (ligne 9)
Actuelle station Franklin D. Roosevelt
Rond-point des Champs-Élysées Marbeuf - Rond-point des Champs-Élysées (9) Fusion avec la station Marbeuf (ligne 1)
Actuelle station Franklin D. Roosevelt
Beaugrenelle Charles Michels (10)
Combat Colonel Fabien (2)
Petits Ménages Corentin Celton (12)
Marcadet - Balagny Guy Môquet (13)
Aubervilliers - Boulevard de la Villette Stalingrad (2)(5)(7)
Lancry Jacques Bonsergent (5)
Pont de Flandres Corentin Cariou (7)
Vallier Louise Michel (3)
Torcy Marx Dormoy (12)
Marbeuf - Rond-point des Champs-Élysées Franklin D. Roosevelt (1)(9)
Obligado Argentine (1)
Grenelle Bir-Hakeim (6)
Gare de l'Est Gare de l'Est - Verdun (4)(5)(7)
Étoile Charles de Gaulle - Étoile (1)(2)(6) Renommée en même temps que la place éponyme
Bagnolet Alexandre Dumas (2) Renommée afin d'éviter toute confusion avec les stations situées sur le prolongement de la ligne 3 vers la commune de Bagnolet
Gare d'Orléans - Austerlitz Gare d'Austerlitz (5)(10)
Cluny Cluny - La Sorbonne (10)
Louvre Louvre - Rivoli (1) Dans le cadre de la création du Grand Louvre, l'entrée principale du musée du Louvre fut déplacée au niveau de la station Palais Royal. Les deux stations furent donc renommées pour signaler le nouvel accès du musée
Palais Royal Palais Royal - Musée du Louvre (1) Voir ci-dessus
Chambre des Députés Assemblée nationale (12) Le nom Chambre des Députés était devenu anachronique, l'institution ayant été renommée Assemblée Nationale lors de la fondation de la Ve République
Pont-Neuf Pont-Neuf - La Monnaie (7) Nom complété, l'hôtel de la Monnaie se situant en face de la station, de l'autre côté de la Seine
Maisons-Alfort - École Vétérinaire École vétérinaire de Maisons-Alfort (8)
Grande Arche de la Défense La Défense Grande Arche (1) Actuelle station La Défense
Saint-Denis - Basilique Basilique de Saint-Denis (13)
Rue des Boulets - Rue de Montreuil Rue des Boulets (9) Renommée afin d'éviter toute confusion avec les stations situées sur la commune de Montreuil
Rue Montmartre Grands Boulevards (8)(9) Renommée afin de mettre fin aux confusions des touristes qui pensaient que la station desservait Montmartre
Saint-Maur Rue Saint-Maur (3) Renommée afin d'éviter toute confusion avec la gare de Saint-Maur - Créteil située sur le RER A
Saint-Mandé - Tourelle Saint-Mandé (1)
Pierre Curie Pierre et Marie Curie (7) Renommée en même temps que la rue éponyme dans un souci d'égalité entre les sexes
Gabriel Péri - Asnières - Gennevilliers Gabriel Péri (13) Prolongement de la ligne vers Les Courtilles

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre de « 302 » (stations) n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Robert, Notre Métro, Paris, Jean Robert, , p. 491.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]